Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat pour “comme une aurore dans la brume”

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "COMME UNE AURORE DANS LA BRUME"

« COMME UNE AURORE DANS LA BRUME »

Aurélie DEPRAZ

Auto-Edition

24 octobre 2019

229 pages

 

Présentation

Sørjevik, Norvège, 871.

Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami, Loken, lui a imposé de s’occuper de la captive qu’ils ont repêchée en pleine mer du Nord jusqu’à ce qu’ils aient pu obtenir sa rançon. Or, la naufragée refuse de décliner son identité et sa beauté éveille en lui autant de souvenirs douloureux que son caractère l’insupporte.

L’hiver approche. Si elle ne parle pas maintenant, toute tentative de rançonnage sera reportée et il devra la surveiller jusqu’au printemps. Et ça, c’est strictement hors de question. Parce qu’elle est intenable, caractérielle et… aussi désirable qu’interdite.

Quant à la jeune femme, elle semble bien décidée à ne pas lui rendre la tâche facile, à bien plus d’un égard…

Un voyage au cœur des fjords du Rogaland, au temps des grandes expéditions vikings, des guerres entre clans et royaumes scandinaves et de l’exploration maritime des nouvelles voies du nord.

 

L'auteure

 

Férue tant d'Histoire et de littérature que de langues et de sciences humaines (anthropologie, psychologie, sociologie, philosophie...), Aurélie écrit depuis presque aussi longtemps qu'elle sait tenir un stylo : poèmes, correspondances, journaux intimes, carnets de voyage, contes, synthèses, ébauches de romans tout d'abord... puis, enfin, ses 3 premières romances historiques à l'âge de 30 ans. Elle en a écrit d'autres depuis et prépare de nombreux autres scénarios, mais... dans l'auto-édition, la publication prend aussi du temps Passionnée de voyages et de contrées reculées, elle aime ancrer ses intrigues dans les cadres idylliques de ses pays de cœur (l'Ecosse, l'Angleterre, l'Irlande, les pays scandinaves... sans oublier son propre pays, la France) et les époques qui l'ont toujours fascinée (le Moyen-âge, la Deuxième Guerre Mondiale, l'époque victorienne...). 
Son genre de prédilection est la romance historique à l’anglo-saxonne, mais elle a également de très nombreux autres projets en tête (une trentaine en tout, de la chick-lit au roman de littérature générale et des romans historiques aux ouvrages sur l'éco-citoyenneté ou l'Histoire du vin en bordelais).
Touche-à-tout et curieuse, elle conjugue, entre deux romans, différentes activités professionnelles afférentes à l’œnotourisme, à l’enseignement privé de matières littéraires et à la préparation d’élèves au baccalauréat. Aussi enthousiaste que prolifique, elle partage sur son blog des articles sur le genre de la romance, la place de l’amour et de l'érotisme dans la littérature, l'Histoire et les grands mouvements littéraires, les plus importants courants amoureux, l'évolution du genre romanesque et tout ce qui touche, de près ou de loin, à l'univers de ses romans, à son parcours dans l'édition et à ses projets d'écriture.

Pour suivre ses publications, ses articles et ses partages en tous genres, retrouvez-la sur:
- facebook : @aurelie.depraz.auteur
- instagram : @aurelie.depraz.auteur
- son blog : aureliedepraz.com
- twitter : https://twitter.com/AurelieDepraz
 

Mon avis

Je remercie Aurélie DEPRAZ de m'avoir donné l'opportunité de lire, en avant-première et en service de presse, son dernier roman « Comme une aurore dans la brume ». Etant fan de cette auteure dont j'ai lu tous les romans, j'ai retrouvé avec grand plaisir sa plume fluide, précise et majestueuse.

 

Aurélie DEPRAZ nous entraîne en pleine mer du Nord en 871. C'est alors que l'équipage d'un bateau de guerre Viking découvre le corps inanimé d'une jolie jeune femme rousse. Haakon se voit confier par Loken la mission de recueillir cette inconnue et de la soigner dans sa ferme dès leur arrivée à Sorjevik afin d'obtenir une rançon auprès des proches de la rescapée.

 

Mais qui est-elle ? De quel pays vient-elle ?

 

J'ai beaucoup aimé Aélis -puisque c'est son nom- qui est une personne très têtue et déterminée mais fort attachante ainsi que Haakon qui, sous des airs bourrus, a un grand cœur.

 

C'est donc avec son don habituel de conteuse et son imagination fertile que l'auteure va nous faire découvrir le passé de cette inconnue en nous faisant voyager, au fil de ses mots, dans des lieux aux paysages grandioses. Il fautdire que Aurélie DEPRAZ décrit à merveille la beauté des lieux, nous permettant ainsi d'imaginer la flore, la faune de la Norvège.

 

Il en est de même en ce qui concerne les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son roman, les us et coutumes des Vikings à cette époque, leurs habitations et leurs croyances.

 

J'ai également apprécié que l'auteur ait pris soin d'expliquer certains mots usités en ces contrées et peu connus, en nous invitant à nous reporter en bas de page, ce qui est précieux à mon avis pour le lecteur qui pourrait se sentir un peu perdu face à ces termes.

 

J'ai ADORE ce roman historique romancé, extrêmement bien documenté et écrit, ponctué d'une jolie touche d'érotisme qui apporte beaucoup de fraîcheur à cet ouvrage dont les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine et que j'ai lu pratiquement d'une traite !

 

Un excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

INTERVIEW REALISEE CE JOUR AVEC BETH HOLLAND - Aurore DPOLOCHONDAIX sur mon groupe FB

GROUPE LECTEURS – AUTEURS :

LA PASSION DES MOTS

__________

 

 

INTERVIEW AUTEURE

Beth HOLLAND (Aurore DPOLOCHONDAIX)

(réalisée en 2020)

 

 

JM : - Bonjour à tous,

 

  • Notre amie Aurore DPOLOCHON DAIX - Beth HOLLAND- a gentiment accepté de répondre, récemment, à mes questions.

 

Je partage donc avec vous cette interview à l'issue de laquelle vous pourrez, si vous le souhaitez, poser vos questions à Aurore qui vous répondra selon ses disponibilités.

 

 

 

JM : - Bonsoir Aurore,

 

  • Comment vas-tu ? Es-tu prête à « passer sur le gril » ?

 

Aurore : Bonsoir Joëlle, je suis impatiente d’entendre tes questions !

 

 

 

JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

 

Aurore : Avec plaisir. Alors, je suis une passionnée de lecture et d’histoires. Enfant et ado, je préférais passer du temps avec un roman ou à écrire des aventures plutôt qu’être avec des jeunes de mon âge. J’ai un côté solitaire et asocial. Je me sens plus à l’aise avec du papier qu’avec des humains. Du coup, j’écris, beaucoup et je lis, un peu moins maintenant que mon temps libre est consacré surtout à mes romans. J’ai 41 ans, je suis amoureuse des mots et de la façon dont on peut jouer avec (et de mon chéri aussi évidement), j’aime créer des univers, des personnages rencontrant des choix cruciaux et voir comment les sortir de tout ça !

 

 

 

JM : - Que représente pour toi l'écriture ?

 

Aurore. : Un moyen de création sans limite ! On peut faire voyager, rêver, pleurer, rire, râler,… Générer des réactions à ses lecteurs, c’est un pur bonheur. C’est ça l’écriture, c’est un partage extra entre l’auteur et les lecteurs alors qu’ils ne se connaissent même pas.

 

 

 

 

 

JM : - Peux-tu nous parler de tes romans ?

 

 

Aurore : Mes bébés, mes ptites bouses comme je les nomme affectueusement. J’en suis hyper fière même si je suis consciente qu’ils ne sont pas parfaits. Ils me correspondent, ils sont « vrais ». Je veux dire que je n’ai pas suivi les directives éditoriales d’une ME pour être plus bankable. J’ai fait ce que je voulais et c’est pourquoi je suis fan de l’autoédition. Donc, j’ai sorti 3 romans depuis mai et le 4ème arrive en décembre. Avec Stories by Fyctia, j’ai eu la chance de faire des WordCamp (stage intensif d’écriture et de com pour terminer un roman) et j’ai sorti mes 3 bébés grâce à cela. « 40 ans et alors ?’ Tome 1 est donc arrivé le 7 mai (c’est le tome 2 qui va débarquer en décembre), « Demande-moi de t’embrasser » Tome 2 est sorti en septembre (suite prévue pour avril) et mon petit dernier « Par la lune et le feu » Tome 1 vient de pointer son nez pour Halloween ! Normal pour une saga surnaturelle avec une héroïne sorcière !

 

 

JM : - Tes deux romans sont des « romances ». Pourquoi ce choix et envisages-tu d'écrire dans un genre différent ?

 

Aurore : Alors, je suis tombée dans la romance par hasard… J’écris surtout du thriller et du surnaturel en fait. Le tome 1 de « Par la lune et le feu » est le premier roman que j’ai terminé. Il est le départ d’une saga surnaturelle et c’est vraiment ce que je kiffe écrire ! Pour la romance, c’est parti d’un défi de moi à moi. Participant aux concours Fyctia, je me suis laissée prendre au jeu et j’ai essayé les concours de romance. Contente des retours, je me suis lancée dans l’idée de terminer les romans et voilà !

J’ai donc d’autres genres qui arrivent, mais je n’oublie pas les suites de mes romances. J’ai des lecteurs qui me harcèlent pour les avoir et ça discute même d’une action collective pour que j’aille plus vite…

 

 

 

JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et souhaites-tu nous en parler ?

 

Aurore : J’ai toujours des projets plein la tête. Je suis constamment en train d’avoir de nouvelles idées et d’essayer de les mettre à plat pour voir si on peut en sortir un truc ou pas. Déjà, je termine les tomes 2 et 3 de « 40 ans et alors ? », ensuite, « Permets-moi de t’embrasser » viendra clôturer les aventures de Marie et Benjamin, découverts dans « Demande-moi de t’embrasser ». Après, j’ai les 4 autres tomes de « Par la lune et le feu », 3 thrillers dont 1 à 4 mains, un épique-historique qui va vous faire redécouvrir les mythes des Dieux et Déesses et une nouvelle romance sous le coude. Je ne planifie pas assez loin pour annoncer les sorties de tous ces livres, mais j’ai mon calendrier 2021 bouclé dès à présent !

 

 

 

JM : - Comment écris tu (carnets, cahiers, directement sur l'ordinateur) ?

 

Aurore : Je suis une manique de la préparation, une folle furieuse de l’organisation…

J’ai les grandes idées sur papier en vrac avant de les organiser de façon chronologique. De là, je tisse la base de mon plan en ajoutant des points clés comme des lieux, des idées, des nouveaux persos,… Je fais un 1er découpage de chapitres.

Une fois le plan basique terminé, je passe au calendrier pour tout noter et vérifier la cohérence temporelle. J’ai pleuré en réalisant que j’avais 2 jeudis sur une semaine sur mon premier manuscrit. Depuis, fini l’improvisation, tout est noté dans sa case pour une vue globale !

Et enfin, je commence l’écriture (ordinateur) de la version 1. J’ajuste le plan et le calendrier si je veux ajouter ou bouger des choses mais je tiens toujours tout à jour, histoire de ne pas me perdre.

Je relis et réécris afin d’envoyer la version 3 à mes BL.
C’est reparti pour la version 4 avec leurs retours. La version 5 est celle des corrections orthographe, grammaire, répétition,…
La version 6 est la définitive qui part pour édition.

 

 

 

 

JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement  ?

 

 

Aurore : Covid oblige, tout est annulé… Je profite pour continuer à prendre des contacts et à promouvoir l’association de la Faucheuse de Mots dont je fais partie et qui regroupe des supers auteur(e)s en AE. Nous avons des projets de salons aussi, mais tout est en stand-by pour le moment.

 

 

 

 

JM : - Que penses-tu de l'édition numérique ?

 

Aurore : C’est un moyen génial de stocker des tonnes de livres ! Je suis accro aux bouquins et sans ma tablette, je ne pourrais pas en avoir autant ! Déjà, pas la place de tous les ranger et ensuite, le prix permet d’en acheter plus.

 

 

JM : - A qui confies-tu la première lecture de tes manuscrits (amie, membre de ta famille, bêta-lecteur) et qui réalise les couvertures de tes livres ?

 

Aurore : C’est toujours chéri qui lit le premier. Je profite des ses conseils et idées pour modifier et améliorer. Ensuite, mes BL prennent le relais.

Pour les couvertures, je fais confiance à la géniale Charlie de Dragonfly Design qui fait des merveilles ! Mes couvertures sont sublimes, ces idées sont au top !

 

 

JM : - Comment as-tu procédé pour faire éditer tes romans ?

 

Aurore : Je vais reprendre un peu le processus expliqué plus haut. Je suis passée par les WordCamps de Fyctia puis édition avec Stories by Fyctia (version numérique) et Amazon (version papier).

 

 

JM : - Penses-tu que les réseaux sociaux, les blogs permettent aux auteurs de promouvoir leurs écrits ?

 

Aurore : Oui tout à fait. Tout le monde est branché sur le net en permanence. Téléphone, tablette et ordi, on a tous un œil sur la toile toute la journée. Alors, il est indispensable pour un auteur d’y être aussi ! Les RS, les bloges, les sites de chroniques, les forums de lecture,… sont des supers moyens de se montrer un peu et de toucher quelques futurs lecteurs.

 

 

JM : Lis-tu et quel genre ?

 

Aurore : Je lis moins depuis que j’écris plus… Cercle vicieux, moins de temps pour l’un car plus de temps pour l’autre… Sinon, je lis René Barjavel, Agatha Christie, H P Lovecraft, Elisabeth Georges (c’est pour elle que mon nom de plume est Beth d’ailleurs), et plein d’autres.
Je lis de tous les genres, sauf de l’érotique et de la SF. J’accroche pas donc je passe mon tour.

 

 

 

 

 

JM : - Quel roman, lu dans ton enfance, t'a vraiment marquée ?

 

Aurore : Sans hésitation, « Les 10 petits nègres » d’Agatha Christie. J’étais en 6ème et j’ai commencé à écrire des nouvelles policières après avoir lu ce roman extra.

 

 

JM : - Quels sont les auteurs que tu apprécies (dans le passé et contemporains )?

 

Aurore : Ceux déjà nommés plus haut, mais aussi Stephen King, Anne Rice, Pierre Pevel, Michaël Connelly ou Michaël Crichton.

 

JM : - Pour tes romans, improvises-tu au fil de l'histoire ou connais-tu déjà la fin avant d'en commencer l'écriture ?

 

Aurore : La folle de l’organisation que je suis ne peux pas commencer un roman sans en connaitre tous les points importants. J’ai toujours ma situation initiale, mes gros points clefs et ma fin.

 

 

JM : - En dehors de l'écriture quelles sont tes passions ?

 

Aurore : Le théâtre, surtout l’impro, le chant, les jeux de rôle et grandeur nature, les jeux vidéos, la cuisine, la couture et le cinéma.

 

 

 

JM : - Y a-t-il dans tes livres, des personnages qui te touchent et auxquels tu t'identifies ?

 

Aurore : Je mets un peu de moi dans chacun de mes personnages principaux. Que ce soit un trait de caractère, un aspect physique, des connaissances scolaires ou des gouts, je peux m’identifier à chacun d’entre eux et c’est pour ça que j’ai du mal à les quitter.

 

 

 

JM : - Quel est ton film ou ta série culte ? Ta musique préférée ? Ecris-tu en musique ?

 

Aurore : Film : Identity

Série : Buffy contre les vampires

Musique : Maroon 5

Non, je n’écris pas en musique, je préfère le silence, mais j’attribue une chanson à chacun des chapitres de mes histoires.

 

 

 

JM : - Quel est ton endroit préféré (pièce de ta maison, région, pays)

 

 

Aurore : Les parcs Disney !!! Je suis une gosse qui refuse de grandir et je me sens trop bien au pays de Mickey.

Sinon, j’ai un gros coup de cœur pour la Californie et ses parcs nationaux juste sublimes.

 

 

 

JM : - Si tu étais : une couleur, un animal, un dessert : tu serais ?

 

Aurore : Couleur : noir ou prune

Animal : panthère noire

Dessert : tarte au citron meringuée

 

 

JM : - Quel mot te définit le mieux ?

 

Aurore : passionnée

 

JM : - Peux-tu nous donner ton proverbe préféré ?

 

Aurore : S'il y a un livre que tu veux vraiment lire, mais qui n'a pas encore été écrit, alors tu dois l'écrire.

 

JM : - A quelle époque aurais-tu aimer vivre ?

 

Aurore : à celle des romans de Pierre Pevel ! Sous Louix XIII avec les mousquetaires, mais avec le côté magique et surnaturel crée par Pevel.

 

 

JM : - As-tu quelque chose à ajouter ?

 

Aurore : Merci à toi pour ces questions et merci à tout ceux qui prendront le temps de lire cette entrevue et/ou mes romans !

 

JM : - Merci Aurore pour ce très agréable moment passé en ta compagnie , ta disponibilité et ta gentillesse.

 

 

Les amis, vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Aurore qui se fera un plaisir de vous répondre sous ce post.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant : "DES ILLUSIONS PARISIENNES" PECHES A LA CAPITALE

«  DES ILLUSIONS PARISIENNES »

Tome 1 PECHES A LA CAPITALE

Aurore DUMAS

HARLEQUIN

Collection ALIENOR

1er mars 2021

304 pages

 

 

 

Présentation

 

 

Dans le Paris flamboyant du Premier Empire, saura-t-elle résister aux tentations pour ne pas perdre l’essentiel  ?



Paris, Normandie, XIXe siècle

 

Jérôme n’est plus l’homme qu’elle a connu et aimé… comme un frère. Elisabeth a le cœur au bord de l’abîme. Pourquoi a-t-elle quitté, à sa demande, sa paisible campagne normande pour devenir préceptrice à Paris, si c’est pour à peine le croiser au bras de la peu farouche Eva Dubreuil qui fait naître en elle un sentiment inédit  : la jalousie. Elle, qui rêvait de vivre une idylle avec Jérôme, se retrouve à assister à sa chute entre les griffes d’une prédatrice de la haute bourgeoisie. Une classe à laquelle appartient aussi le séduisant comte Hugues de Beaufort qui, lui, ne semble pas insensible à son charme…

L'auteure


À neuf ans, Aurore Dumas concevait et montait une pièce de théâtre dans le pré où elle campait avec ses parents. C’est dire si l’écriture a été dès le départ la grande affaire de sa vie. Elle conserve précieusement un roman datant de ses 7/8 ans, Les Robinsons de l’île aux perles, relié et illustré par ses soins. Le premier d’une longue lignée de contemporains, d’historiques, de fantastiques et même d’érotiques. Son genre de prédilection reste le roman et la romance historiques, à la fois pour le dépaysement et la façon dont les événements passés éclairent le présent. 

 

Mon avis

 

Je remercie Aurore DUMAS de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Des Illusions Parisiennes ». La fan inconditionnelle de cette auteure dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages et férue de romances historiques n'a pu qu'être séduite par cette magnifique histoire.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée et j'ai retrouvé avec grand plaisir la très belle plume de Aurore DUMAS.

 

 

L'auteure nous transporte en 1811 en Normandie où nous faisons connaissance avec Elisabeth, âgée de 15 ans et de Jérôme, 17 ans. Tous deux sont amis d'enfance et se considèrent comme frère et sœur bien qu'issus de milieux opposés. Jérôme quitte la ferme où il vivait avec Elisabeth et sa mère et part à Paris chez son oncle et tuteur Edgar afin de suivre des études au lycée impérial.

 

Elisabeth et Jérôme ne tardent pas à souffrir de cette séparation et quand celui-ci trouve un emploi de préceptrice à Paris à son amie, elle accepte avec joie. Leur destin à la capitale risque toutefois d'être bouleversé..

 

 

Aurore DUMAS décrit à merveille les traits tant physiques que psychologiques des personnages de son ouvrage les rendant attachants pour certains, détestables pour d'autres car superficiels, manipulateurs et intrigants.

 

Elle nous fait également partager la vie à Paris, aisée et facile pour les bourgeois et tellement difficile pour le petit peuple en ce XIXème siècle. Au fil des mots de l'auteure, nous imaginons aisément les réceptions, les bals et les tenues portées par ces jolies dames à ces occasions. Un vrai régal !

 

Aurore DUMAS mêle l'Histoire de notre pays dont les royalistes et bonapartistes sont en plein conflit à celle de jeunes gens découvrant la vie mondaine parisienne et à la recherche du grand amour.

 

J'ai ADORE cette romance historique très bien écrite et documentée que j'ai lue d'une traite tant elle m'intéressait. Je lirai assurément le tome 2 de ce très beau livre que je recommande aux amateurs du genre.

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "SAPHIA ET LA FILLE DE BRUME"

« SAPHIA ET LA FILLE DE BRUME »

Amandine MACABIES

EDILIVRE

4 décembre 2019

202 pages

 

 

 

Présentation

 

Saphia, 15 ans. Recueillie à 3 ans par Nanou, sa grand-mère, à la mort de ses parents, Saphia grandit seule dans cet amour, dans le creux d'un vallon de Lozère jusqu'au jour où un accident l'amène dans un monde parallèle : celui des Poulkirissimismirons, petit peuple survivant de la Grande Catastrophe. Leur monde a brusquement cessé de tourner et sèche sous les rayons omniprésents du soleil. Seule la fille de brume pourrait les aider.


Colline vit isolée dans sa forteresse de pierres et de millions, sans oser sortir, pour l'instant. En effet, comme tout interdit posé ou qu'on se pose à soi-même, il n'attend que d'être bravé. Ces destins sont amenés à se croiser, pour le petit monde des Poulkirissimismirons, pour la vie...

 

 

 

L'auteure

 

 

Enseignante en lettres dans un collège grenoblois, toujours à la recherche du comment faire partager cet amour des mots, de clubs lecture en rencontres du Printemps du Livre, en passant par des ateliers d'écriture, des mises en voix, en scène. Slameuse à ses heures, rêvant aussi d'oser montrer ses petits albums jeunesse. C'est en écrivant qu'on devient écrivaillon ! Deux petits recueils publiés à ce jour : L'empotée du coeur, éditions Praelego 2011, Le rêve de la charentaise écossaise, auto-édition Kindle 2015.


Poèmes et nouvelles sur le site shortédition profil Mazapan : https : //short-edition.com/fr/auteur/mazapan

 

 

Mon avis

 

Je remercie Amandine MACABIES pour l'envoi de son roman « Saphia et la fille de brume » gagné récemment sur sa page FB. Je l'a remercie également pour la très gentille dédicace et le marque-pages qui m'ont beaucoup touchée. J'ai ainsi pu découvrir la plume fluide et poétique de cette auteure.

 

Cet ouvrage référencé « Jeunesse » peut être lu également par des adultes qui, comme moi, ont gardé leur âme d'enfant et sont ainsi jeunes de caractère et d'esprit !

 

L'auteure nous conte le destin de Saphia qui, depuis le décès de ses parents, vit en Lozère, avec Nanou, sa grand-mère.

 

Il suffira d'un accident pour que Saphia, alors âgée de 15 ans, soit transportée dans le monde des « Poulkirissimismirons » ….

 

Dans un autre lieu, Colline vit seule dans une fortesse d'où elle n'ose sortir. Lorsque les deux jeunes filles se rencontreront, parviendront-elles à trouver le poète des confins et à sauver le monde ?

 

 

Amandine MACABIES fait vraiment voyager le lecteur au fil de ses mots emplis de poésie et d'espoir. Ce livre aborde outre le thème des problèmes environnementaux, celui des jeunes en quête du bonheur, d'amour et de réussite scolaire.

 

Les personnages sont attachants et authentiques bien qu'évoluant d'un monde réel à un monde imaginaire et magique. Nanou est une mamie bienveillante, aimante et dévouée à sa petite fille.

 

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage, très bien écrit qui fait du bien au cœur en cette période anxiogène que nous vivons actuellement.

 

Je vais donc offrir ce livre à mon petit-fils Raphaël qui va bientôt avoir 12 ans et qui, comme moi, est un passionné des mots et dévore les livres avec grand plaisir. Il ne manquera pas de donner ensuite son avis sur cette lecture.

 

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant : VIS L'AURORE DE TA SAGESSE

« VIS L'AURORE DE TA SAGESSE »

N'en fais pas tout un fromage !

Madeleine PETITPANTALON

JEPUBLIE

2017

113 pages

 

 

Présentation

 

On avait quitté Mado alors qu'elle sillonnait les routes de France en compagnie de Kiou, dans un « voyage arc-en-ciel » empli d'émotion. C'est une aventure plus bouleversante encore qu'elle s'apprête à vivre ici : à travers son parcours de vie, sa vocation d'aide-soignante marquée par le souci constant des autres, elle nous fait partager dans ce nouvel opus son bonheur de devenir grand-mère. Une très jolie déclaration d'amour au petit-enfant à naître qui fait rayonner l'espoir en l'avenir.


Sur le ton de la confidence, avec pudeur, Madeleine PETITPANTALON signe un récit émouvant placé sous le signe de la transmission.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Madeleine PETITPANTALON de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Vis l'aurore de ta sagesse – N'en fais pas tout un fromage ».

 

Comme je l'ai déjà dit j'ai beaucoup aimé « Vous, l'amie »,« Vague à l'âme », « Vous êtes des anges » et « Voyage arc-en-ciel et il ne me restait plus à lire que ce dernier livre du coffret de l'auteure...

 

Dans ce récit un peu original, Madeleine nous dévoile toutes les pensées qui s'agitent dans sa tête alors qu'elle va devenir « mamie ». En alternant présent et souvenirs qu'elle conte à son futur petit-enfant, Madeleine nous dévoile, avec humour et simplicité, une partie de sa vie personnelle et professionnelle et les mots amour, amitié, don de soi sans limite, sont toujours présents et importants pour l'auteure.

 

J'ai beaucoup aimé ce récit autobiographique très touchant, fort agréable à lire, avec lequel j'ai encore passé un excellent moment et qui, à plusieurs reprises, m'a donné des frissons et la larme à l’œil, ayant connu il y a quelques années les mêmes sensations que Madeleine lorsque j'ai eu la joie de devenir « mamie » pour la première fois ! Une chose est certaine le petit enfant de Madeleine peut être fier de sa grand-mère !

 

Bonne lecture !

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : LES BRUMES DE VOUVRAY

« LES BRUMES DE VOUVRAY »

Karine LEBERT

Editions DE BOREE

Terre de poche

mars 2018

352 pages

 

Présentation

 

Jade et Léa Laurenty vivent et travaillent sur le domaine viticole appartenant à leur famille depuis plusieurs siècles. Léa, agronome, cultive la vigne avec Dimitri, son mari oeunologue. Jade est célibataire et gère la maison d'hôtes à côté du château. Passionnée d'histoire, Jade creuse dans le passé familial, contre l'avis de Léa qui souhaiterait garder secrets les vieux souvenirs, alors que le quotidien au domaine est toujours plus agité et que le lien entre les deux sœurs est de plus en plus ténu. Mais Jade s'intéresse à des faits très anciens qui auraient scellé à jamais le sort de sa famille...

 

 

Extraits

 

Ignorer le passé, c'est aussi raccourcir l'avenir.

 

  • « D'après mes informations, déclara Jade, pas mécontente de prouver à sa sœur que ses recherches généalogiques possédaient leur utilité, ce cadavre est celui de Gismonde Bloche, épouse Laurenty, qui a vécu au château au XVIIIème siècle.

 

Léa et Dimitri la fixaient d'un air hébété.

  • Il n'y a pas de magie dans ma déduction. Il se trouve que je suis historienne amateur, or le prénom Gismonde correspond à cette ancêtre. J'ai tout lieu de croire qu'elle n'est pas morte d'une chute de cheval comme le prétend l'histoire familiale.

  • Je vais avoir besoin de votre science.

  • Je suis à votre service, inspecteur, dit Jade, non sans malice, car Jules Cornille était visiblement furieux qu'elle se fût introduite ici sans sa permission.

  • Un nouveau corps dans la cave, près des bouteilles de Vouvray.. balbutia Léa, effondrée. Il ne manquait plus que ça pour faire fuir les clients ! »

 

 

L'auteur

 

Karine LEBERT a la passion de l'écriture. Biographe pour des particuliers et correspondante de presse pour Paris Normandie, elle a donné la mesure de son talent de romancière dès son premier livre, Nina et ses sœurs.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les Brumes de Vouvray », roman de Karine LEBERT, auteur que je connais de longue date et dont j'ai lu pratiquement tous les romans tant j'apprécie sa plume légère et élégante.

 

Karine LEBERT nous transporte en bord de Loire, à Vouvray en 2012 où deux sœurs Jade et Léa demeurent et travaillent sur le domaine de la famille Laurenty. Jade est déterminée à découvrir les lourds secrets de leur famille et c'est en alternant présent et passé que l'auteur nous fait voyager en 1783 tout en nous dévoilant avec parcimonie quelques informations sur l'histoire familiale...

 

Je me suis sentie de suite happée par les mots de l'auteur qui dans cet ouvrage dépeint à merveille les paysages de Touraine, les vignobles et ajoute une intrigue policière bien menée au dénouement fort surprenant !

 

J'ai pris grand plaisir à lire les passionnantes découvertes historiques de Jade sur l'histoire de ses ancêtres et ainsi de découvrir Guillemette, Gismonde et Eugènie qui comme Jade et Léa sont des personnages attachants. Quant à Benjamin et Aurélie ils m'ont paru énigmatiques....

 

J'ai beaucoup aimé ce roman captivant, très bien documenté sur les plans historique, culturel et régional, mêlant au terroir romance et suspense et avec lequel j'ai passé un excellent moment.

 

Bonne lecture !

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi je vous propose ma chronique concernant : "Lune Pourpre"

« LUNE POURPRE »

Virna LORENTZ

RAMSAY Editions

MARIVOLE Littérature

11 mars 2019

312 pages

 

Présentation

 

Normandie. Village de Crèvecoeur-en-Auge. Début des années 1500. Hermine est venue au monde avec une infirmité qui couvre sa famille de honte et compromet tout espoir de mariage. Or, sa vie connaît une embellie lorsqu'elle se lie d'amitié avec Clovis et Aurore... Du moins pour un temps. Car à l'âge où les cœurs s élancent sur les sentiers de la passion, les souvenirs d'enfance font grise mine face à l'émergence de nouveaux sentiments. Et la rivalité peut parfois inciter à commettre l'inimaginable, au péril de la vie d innocentes victimes. 


Alors dans cette histoire d'enfants qui dégénère dangereusement en drame d'adultes, qui de Clovis, Hermine ou Aurore aura la vie sauve ? 

 

L'auteure

 

Née dans le sud-est de la France, Virna Lorentz n’a que cinq ans lorsqu’elle est repérée par le directeur d’une troupe de théâtre, mais elle refuse d’emblée de se mêler aux petits. Elle ne veut jouer sur scène qu’avec de grandes personnes.

 

Alors très tôt, elle fait un tout autre choix de carrière, vraisemblablement guidé par ses origines multiculturelles, à la fois romaines et bretonnes. Linguiste. Elle sera linguiste, ou plus exactement traductrice interprète. Diplômée de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences humaines de Nice, puis de l’Institut de Traducteurs, Interprètes et Relations internationales de Strasbourg, Virna Lorentz maîtrise cinq langues, se spécialise en traduction juridique et devient chef d’entreprise peu avant l’âge de trente ans. Pendant près de quinze ans, elle se fraye un chemin dans le cercle très fermé des compagnies pétrolières et de la justice… de la Principauté de Monaco à l’Australie, en passant par la Guyane française.

 

L’idée de son premier roman lui apparaîtra comme une évidence au lendemain d’une visite à la Cathédrale de Rouen, un jour neigeux de décembre 2002. Dès lors, elle n’aura de cesse de guetter le moment opportun pour enfin, donner vie à ses personnages, et ne plus jamais s’arrêter d’écrire

 

 

Mon avis

 

Je remercie RAMSAY Editions , en particulier Christophe et Agathe de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Lune Pourpre », roman de Virna LORENTZ et ainsi de découvrir la plume fluide et envoûtante de cette auteure.

Virna LORENTZ nous transporte en Normandie dans les années 1500 où nous faisons connaissance avec Hermine et sa famille. La petite fille, bien que née avec une malformation et malgré son jeune âge, aide ses parents au sein de la ferme familiale.

 

Quel sera le destin d'Hermine du fait de son infirmité ?

 

 

L'auteure nous conte une très belle histoire d'amitié et d'amour entre trois enfants, atypiques et attachants, qui ont scellé un pacte : Aurore, Hermine et Clovis.

 

Nous suivons avec beaucoup de curiosité et d'intérêt leurs aventures mystérieuses, à une époque où la vie rurale était fort rude et que l'auteure décrit avec moult détails.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman régional extrêmement bien écrit et documenté, émouvant à souhait, qui évoque la différence, la sorcellerie, les non-dits et la vengeance.

Voilà un premier roman fort prometteur que je recommande aux amateurs du genre et avec lequel j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture.



Je lirai assurément les prochains ouvrages de Virna LORENTZ.

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "L'OUBLIEE DE LA FERME DES BRUMES"

« L'OUBLIEE DE LA FERME DES BRUMES »

Corinne JAVELAUD

Editions de BOREE

Terre de Poche

11 mars 2021

408 pages

 

Présentation

 

Secrets de famille, mensonges et trahisons

dans la tourmente des années 40.

 

Dans les années quarante, Colombe vit seule avec ses frères dans une ferme du Limousin. Le cadet Silvère, aspire à devenir prêtre, mais Marceau l'aîné, est un homme violent, alcoolique et coureur de jupons. Il déteste Colombe, l'exploite et la maltraite. La jeune femme vit un enfer, jusqu'au jour où le recruteur d'un atelier de dentelles se présente à la ferme.


Marceau n'hésite pas un instant : Il troque sa sœur contre de l'argent. Colombe se retrouve alors en apprentissage dans une ville voisine. Les conditions de vie ne sont pas faciles mais à force de travail et de courage, la jeune femme conquiert progressivement sa liberté. Elle découvre aussi certains secrets sur ses origines. Des secrets qui vont bouleverser son existence.


 


L'auteure

 

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Corinne JAVELAUD s'est tournée vers l'écriture. Originaire du Limousin, elle est l'auteure d'une dizaine de romans qui ont connu un succès croissant. Elle est membre du jury du prix des romancières remis chaque année au Forum du livre de Saint-Louis en Alsace.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, "L'Oubliée de la ferme des brumes ", roman de Corinne JAVELAUD, auteure dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et envoûtante.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont immédiatement interpellée.

 

Corinne JAVELAUD nous emporte en Limousin dans les années 40. Nous suivons la jeune Colombe qui, depuis le décès de ses parents, gère la ferme familiale avec ses frères Marceau et Silvère. La vie est rude et sans joie pour notre héroïne jusqu'au jour où M. Anselme, recruteur d'un atelier de dentelles, vient la chercher afin qu'elle apprenne le métier.

 

Colombe réussira-t-elle à s'épanouir et à accéder à la liberté ?

Va-t-elle découvrir les secrets liés à ses origines ?

 

 

Je me suis de suite sentie happée par les jolis mots de l'auteure qui manie si bien le suspense et les intrigues. Comme à son habitude, Corinne JAVELAUD décrit à merveille les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son ouvrage, les rendant ainsi attachants pour certains, détestables pour d'autres.

 

Les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine jusqu'au dénouement très difficile à anticiper ..

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique régional émouvant, mystique à souhait, extrêmement bien écrit et documenté que j'ai lu d'une traite ne pouvant me résoudre à le quitter tant il me passionnait et refermé à regret.

 

Un excellent moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous, aujourd'hui vendredi je vais vous parler de : « L'ENFANT DES TERRES BLONDES »

« L'ENFANT DES TERRES BLONDES »

Christian SIGNOL

Robert Laffont

1994

246 pages

 

RESUME :

A Saint-Martial, on l'avait baptisée " Idéïoune ", celle qui a de drôles d'idées.
Elle, c'est Aurore, la mère de Vincent, écolier de dix ans né de père inconnu. Enfant trop vite mûri qui passe sa vie à défendre sa mère contre les moqueries des enfants et des adultes, contre elle-même parfois, aussi. Quand il a le temps, entre l'école et les travaux à la ferme, Vincent cherche à percer le secret qui entoure sa naissance. Mais au village, personne n'ose évoquer les temps maudits de la guerre.


Il faudra la terrible insulte d'un enfant, pendant la récréation, pour que le drame éclate et que les langues se dénouent, offrant enfin à Vincent et à sa mère une paix chèrement acquise. " Peut-être le roman le plus émouvant de Christian Signol. " La Montagne " Un romantisme bucolique dans ce beau livre où Mère Nature, muette consolatrice des affligés, donne à un enfant la force de mener son combat solitaire.

 

L'AUTEUR :

Christian Signol est traduit dans quinze langues. Consacré en 2015 comme l'un des dix romanciers préférés des français, il est l'auteur de grandes sagas en plusieurs tomes comme La Rivière Espérance (1990), Les Vignes de Sainte Colombe (Prix Maison de la presse 1997), Ce que vivent les hommes (2000) et Les Messieurs de Grandval (2005).

 

AVIS :

J'ai lu un grand nombre de romans de Christian SIGNOL dont j'apprécie beaucoup l'écriture très fluide. J'ai donc acheté « l'enfant des terres blondes ».

 

Vincent 10 ans, petit garçon courageux et tellement attachant, aime sa mère Aurore plus que tout. Il la défend, la protège et cherche à découvrir le secret lié à sa naissance.

 

Quelle belle histoire, triste certes, mais qui fait découvrir la vie de nos ancêtres dans les campagnes où de nombreux non-dits et secrets de famille étaient courants.

 

J'ai adoré ce magnifique roman émouvant et poignant d'un amour fou que j'ai lu d'une traite jusqu'au dénouement qui je l'avoue m'a abasourdie...

 

Bonne lecture !

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui dimanche je vais vous parler de ce roman : « LE SORCIER DE LA COMBE »

« LE SORCIER DE LA COMBE »

Guy CHARMASSON

4 octobre 2013

EDITIONS DE BOREE

317 PAGES

 

J'ai lu ce roman il y a quelques mois et je souhaitais vous en parler :

 

RESUME :

 

Gaspard, dit le Gàmbi en raison de sa boiterie, est la cible de ses camarades. Sous les conseils de sa mère, Annette, il suit l'apprentissage d'Angèle, la sorcière du village. Les deux femmes lui enseignent que pour se faire respecter de ses semblables il devra se distinguer par sa malice. Ces consignes ne tomberont pas dans l'oreille d'un sourd. Lancé à la recherche de son père et d'Aurore, la Douceto qu'il convoite depuis toujours, il n'hésitera pas à tirer profit de ses nouveaux dons.


AVIS :


Gaspard boîte car il a une une jambe atrophiée depuis sa naissance. On le surnomme lou Gàmbi (le boiteux) dans son village, où il est la cible de moqueries et d'attaques de la part des autres enfants. Sa mère, Annette, lui propose de rejoindre la Mère Poule, la sorcière du village qui comme lui est infirme et a une vilaine bosse sur le dos.

Gaspard étudie la sorcellerie et une nouvelle vie s'offre à lui. Il parvient à se faire respecter des villageois qui reconnaissent ses talents de guérisseur. Il découvre l'amour auprès d'Angèle, mais il ne cesse de rêver à la belle Aurore..... Il désire, grâce à ses dons, pouvoir également se venger de son père, un être abject qui l'a abandonné et le méprise..

 


Nous découvrons la vie de Gaspard, un garçon infirme et harcelé qui cherche sa place dans la société mais aussi celle de son entourage. Vengeance et amour sont les éléments clés de cette histoire. Le monde des sorciers, des guérisseurs est parfaitement dépeint par l'auteur et une atmosphère magique plane tout au long du récit....
 

J'ai beaucoup aimé ce roman, passionnant , captivant et très bien écrit.

 

Bonne lecture !

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>