Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #polar du terroir catégorie

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant : "MARIE ET LE MARCHAND DE TEMPS"

« MARIE ET LE MARCHAND DE TEMPS »

Chérif ZANANIRI

Editions de BOREE

Collection Roman

28 mai 2020

228 pages

 

 

Présentation

 

 

Marie et Gaston vivent une vie paisible de notables provinciaux. Mais quand un usurpateur vend des faux à Gaston avant d'être assassiné, tout bascule ! Qui donc sème le trouble dans ce petit village ? Marie, très engagée auprès de la cause des suffragettes, n'a que faire de la police et ne va pas attendre qu'on enferme son époux : elle va mener sa propre enquête et démêler cette histoire !

 

Marie parviendra-t-elle à faire innocenter

son époux ?

 

L'auteur

 

Physicien de formation et écrivain vulgarisateur pendant une longue période, Chérif ZANANIRI s'est intéressé aux terroirs Sancerrois et solognot et y a planté les décors de ses romans, souvent liés à des éléments d'histoire : les guerres de Religion, celles de 1870, de 14-18 ou de 39-45. Ainsi, après Pisseur au vent et Léocadie Lepic, marraine de guerre, et bien d'autres romans de terroir comme Le Galoupiot de Sancerre, il présente une énigme historique dont les fondements restent mystérieux, au dire du maire actuel du village ainsi que des descendants de monsieur Eugène Labiche.
 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Marie et le marchand de temps », roman de Chérif ZANANIRI, auteur dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages tant j'aime sa plume légère et précise.

 

Chérif ZANANIRI nous emmène à Chartres dans les années 20 où nous faisons connaissance avec Gaston, notaire et son épouse Marie. La vie paisible du couple est menacée le jour où Gaston rencontre un escroc qui lui vend des courriers, soi disant écrits par des personnages célèbres et qui s'avèrent être des faux...

 

L'auteur dresse un très beau portrait de la femme courageuse et déterminée, suffragette engagée qu'est Marie.

Il relate également à merveille les conditions de vie des notables provinciaux à cette époque.

 

L'histoire est intéressante et les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine.

 

J'ai beaucoup aimé cet excellent polar régional que j'ai lu pratiquement d'une traite tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement.

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/
 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant : "DU SANG SUR LA NEIGE"

« DU SANG SUR LA NEIGE »

Serge CAMAILLE

Editions de BOREE

10 octobre 2019

240 pages

Présentation

Hiver 1980. Mont d'Auvergne. Suite à un accident de voiture qui a laissé son mari dans le coma, Claire s'est installée dans la maison coupée du monde où il s'était isolé pour écrire son prochain roman. Mais pourquoi son mari, brillant médecin, a-t-il tout quitté soudainement ? Comment a-t-il pu avoir un accident de voiture, lui d’habitude si prudent ? E t si finalement, elle ne connaissait pas si bien que cela l'homme qu'elle a épousé ? Lorsqu'une inconnue frappe à sa porte en pleine nuit, Claire ne se doute pas qu'elle vient de aire entrer le malheur dans son foyer...

 

L'auteur

 

Tour à tour libraire, pigiste de presse, chroniqueur radio et chef de publicité pour des journaux, Serge CAMAILLE a désormais décidé de ne lus se consacrer qu'à l'écriture. C'est dans les campagnes d'Auvergne et du Berry, celles de ses plus jeunes années, qu'il puise l'inspiration de ses histoires. L'Enfant du Carladès (de BOREE) a obtenu le Prix Arverne 2018.

 

Mon avis

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Du Sang sur la neige », roman de Serge CAMAILLE, auteur dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise.

Je remercie également Serge pour la très gentille dédicace et le marque-page qui m'ont beaucoup touchée.

 

Serge CAMAILLE nous transporte dans un village Auvergnat très enneigé en cette période hivernale de 1980.

 

Suite à l'accident de voiture dont son mari a été victime, Claire vient d'emménager avec sa belle-mère et le fils de son époux dans une maison isolée en pleine campagne.

C'est alors qu'une visite imprévue va mettre le doute dans son esprit : Son mari a-t-il réellement eu un accident de voiture ? Quelqu'un a-t-il essayé de le tuer ?

 

Comme à son habitude, l'auteur nous offre une intrigue prenante où le suspense est grand et fort bien mené nous emmenant sur des pistes qui s'avèrent fausses..

L'histoire est originale et complexe à souhait, les rebondissements nombreux tiennent le lecteur en haleine.

L'auteur nous fait revenir à une époque pas si lointaine où le franc était notre monnaie, les cartes routières bien pratiques puisque le GPS n'existait pas encore et les enquêtes de police diligentées avec les moyens du moment !

 

J'ai bien aimé ce polar rural très rythmé qui aborde plusieurs thèmes tels que : la famille, les secrets, le milieu rural, la vengeance et que j'ai lu d'une traite tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement que je vous laisse toutefois découvrir par vous-mêmes..

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "UN CHARMANT PETIT VILLAGE"

« UN CHARMANT PETIT VILLAGE »

Serge CAMAILLE

RAMSEY Editions

10 mai 2019

144 pages

 

 

Présentation

Au milieu des années 30, le charmant petit village niché au cœur de la forêt de Tronçais vivait des heures paisibles. Jusqu'à l'arrivée de Gaspard.. Gaspard le charmeur, Gaspard l'opportuniste, Gaspard aux dents longues ! Aussi, tous les malheurs s'abattant sur le village depuis son avènement lui étaient attribués par la rumeur. Jusqu'à ce beau matin où un ultime drame survient sans que les gendarmes n'y voient goutte. Excédé, le maire réunit alors un conseil municipal extraordinaire et élargi qu'il nomme « Comité, en vue de se débarrasser enfin de Gaspard.. Oui mais de quelle manière ? C'est Gilles, l'ébéniste du village qui croit résoudre le problème : il va faire appel à Laurent, son vieux copain de régiment... Est-ce bien raisonnable ? Une fable bucolique dans le somptueux décor de l'ancestrale forêt de Tronçais.

 

L'auteur

Après une dizaine de romans et le prix Arverne en 2018, Serge CAMAILLE revient en 2019 avec un polar qui a en rayon des « bons mots », des personnages « déconnants », une histoire rocambolesque.. il y aurait bien de « l'Audiard dans l'air ».

 

Mon avis

 

Je remercie RAMSAY Editions et en particulier Christophe et Agathe de m'avoir permis de lire, en service de presse « Un Charmant petit village », roman de Serge CAMAILLE. Ayant lu pratiquement tous les ouvrages de cet auteur je n'ai pu résister à l'envie de découvrir ce petit dernier...

 

Serge CAMAILLE nous transporte dans un petit village imaginaire situé près de la forêt de Tronçais, dans les années 60.

 

L'arrivée d'un nouvel habitant dans ce village semble coïncider avec une série de drames que les villageois imputent donc à Gaspard. Gilles, ébéniste confie une mission spéciale à Laurent un ancien copain de régiment..

 

Serge CAMAILLE conte une histoire incroyable et très originale, évoquant meurtres, mascarades, tueur à gages avec des dialogues truculents à la manière de Michel Audiard qui m'ont bien faire sourire malgré la gravité des faits.

Il a le don de nous emporter sur des événements et des pistes trompeuses et je me suis dit à plusieurs reprises « mais il est immoral ce roman » !

 

J'ai beaucoup aimé ce polar empli d'humour que j'ai dévoré d'une traite tant j'avais hâte d'en connaître la fin, très surprenante, mais je vous laisse la découvrir par vous-mêmes !

 

Si vous voulez passer un très bon moment de lecture, de détente et d'amusement, ce roman est fait pour vous.

 

 

Voir les commentaires

MON COUP DE COEUR DU JOUR : Le secret d'Aiglantine de Nicole PROVENCE

« LE SECRET D'AIGLANTINE »

Nicole PROVENCE

Editions CALMANN-LEVY

France de Toujours et d'Aujourd'hui

23 août 2017

384 pages

RESUME ;

Novembre 1869, dans le village de Messimy au cœur des monts du Lyonnais, Aiglantine et sa mère, Amélie, travaillent à domicile comme tisserandes de velours de soie. Pour s'assurer un salaire convenable, les canuses doivent se tenir à la tâche pendant de longues journées. Quand Amélie est retrouvée étranglée devant son métier à tisser, la consternation est générale : pourquoi avoir tué cette femme qui ne quittait jamais sa maison-atelier et à laquelle on ne connaissait aucun ennemi ?

Le passé de la victime recèle pourtant bien des mystères. Et plus encore celui d'Aiglantine, revenue d'un séjour à Lyon quelques années auparavant avec suffisamment d'argent pour acheter la maison familiale et faire fabriquer son propre métier à tisser. Un tentative de meurtre sur l’héritier d'un important soyeux de la Croix-Rousse permettra de dénouer les fils d'un incroyable secret....


L'AUTEUR :

Fille d'OPJ (Officier de Police Judiciaire), Nicole PROVENCE a été « bercée » depuis l'enfance par des récits d'enquêtes criminelles au point d’épouser un officier de gendarmerie et de devenir experte en criminologie. Elle a pris la plume pour signer des romans à suspense à la croisée du polar et du régional. Le Secret d'Aiglantine est son sixième roman.

AVIS :

Merci aux Editions CALMANN-LEVY de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le secret d'Aiglantine », roman de Nicole PROVENCE, auteur que je connais depuis plusieurs années et dont j'ai lu un grand nombre de romans, étant fascinée par sa plume légère et fluide et par son incroyable imagination.

J'ai donc découvert avec grand plaisir la très jolie couverture de ce livre qui donne assurément envie de suivre la route empruntée par Aiglantine et, à l'intérieur du roman, une dédicace personnalisée de l'auteur que je remercie vivement pour ce message qui m'a particulièrement touchée.

Ce polar historique régional extrêmement bien documenté, nous emporte au cœur des Monts Lyonnais et témoigne de la condition des femmes issues d'un milieu modeste au 19ème siècle. L'auteure décrit à merveille l'art du tissage du velours de soie dans les campagnes, les techniques d'investigation de la gendarmerie de l'époque et la splendeur de la ville de Lyon.

L'histoire est belle et captivante, le suspense bien mené, les secrets scrupuleusement gardés. Les personnages sont attachants et j'ai beaucoup aimé celui d'Aiglantine qui grâce aux descriptions faites par Nicole PROVENCE, restera longtemps dans ma mémoire. Le maréchal des logis-chef Gontard est également un personnage fort intéressant.


 

J'ai vraiment ADORE ce roman très émouvant qui fut pour moi un véritable COUP DE COEUR et que j'ai lu pratiquement d'une traite, ne pouvant me résoudre à le refermer tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement. Je vous le recommande vivement et pour ma part, j'espère bientôt lire la suite de cette très jolie histoire !

Si vous aimez les intrigues policières, les secrets de famille et les belles histoires d'amour, vous serez inévitablement séduits par ce magnifique roman.

Je vous souhaite un excellent moment de lecture !

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui samedi je vais vous parler de ce roman : « LES DIABLES DE LA SABLIERE »

« LES DIABLES DE LA SABLIERE »

Alain PARAILLOUS

Editions DE BOREE

6 juillet 2017

256 pages

 

RESUME :

 

Veuve de la Grande Guerre, Mathilde vivote grâce à sa petite exploitation. Elle possède également une sablière qui intéresse fortement la verrerie voisine. Sur les conseils d'Angelo, le fils de ses métayers qui ne la laisse pas indifférente, elle développe ce commerce et commence à s'enrichir. C'est à ce moment que réapparaît Raymond, son amour de jeunesse, et que disparaît Angelo : la vie de Mathilde se retrouve profondément bouleversée, partagée entre la passion et les soupçons qui la rongent.

 

EXTRAITS :

 

Il lui semblait retrouver un peu de sa jeunesse perdue.

 

« On n'oublie jamais son enfance. Elle vous marque pour la vie. Il suffit qu'on l'évoque et, à la seconde même, toutes les sensations ou émotions éprouvées autrefois resurgissent. Elle était attendrie qu'il ait gardé ces souvenirs intacts au fond de la mémoire.

Comme elle.

  • Mais j'y pense, s'exclama Raymond, je peux venir donner un coup de main aux vendanges ! Je n'ai rien d'autre à faire, puisque me voilà rentier ! Qu'en penses-tu ?

Ma foi, avec ses membres fins et ses mains blanches, elle ne l'imaginait guère avec des ciseaux en train de remplir de lourds baquets, les soulever, les faire passer d'un rang à l'autre jusqu'à la comporte, mais enfin pourquoi pas ? Et puis – comment ne pas l'admettre?-, après sa blessure causée par le départ d'Angelo, elle n'était pas fâchée de cette compagnie.... »

L'AUTEUR :

Profondément attaché à la ruralité et à ses valeurs, Alain PARAILLOUS a exprimé cette fidélité dans deux livres de souvenirs, Le Chemin des Cablacères et Les Collines de la Canteloube, puis dans un roman, Les Peupliers du désert ; Son savoureux Dictionnaire drolatique du parler gascon est un succès de librairie. Mais c'est surtout son scénario pour le film L'Occitanienne, Le Dernier Amour de Chateaubriand qui l'a fait connaître d'un très large public en 2008. Il a reçu en 2015 le prix ARDUA pour l'ensemble de son œuvre.

 

AVIS :

Merci aux Editions De BOREE de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les diables de la sablière », roman d'Alain PARAILLOUS, auteur que je ne connaissais pas et de découvrir sa plume alerte et enjouée.

Alain PARAILLOUS nous entraîne dans un petit village du Lot et Garonne où Mathilde, veuve de guerre, ressasse ses souvenirs d'enfance et revit les moments passés avec Raymond, son premier amour. Mathilde survit difficilement grâce à ses vignes et sa sablière. De nombreux événements vont perturber sa vie mais sera-t-elle assez forte pour déceler les tromperies dont elle fera l'objet ?

L'écriture de ce polar rural est belle, simple et ponctuée d'une touche d'humour. L'intrigue ingénieusement menée n'est dévoilée que lors des dernières pages...


 

L'auteur décrit avec moult précisions le travail des viticulteurs, des ouvriers de la sablière, le métier de verrier, la chasse aux palombes, mais également la vie des paysans de Gascogne après guerre et la découverte des nouvelles technologies.


 

J'ai ressenti de la pitié pour le personnage de Mathilde, femme faible, trop bonne et conciliante, aveuglée par sa passion et j'ai espéré à maintes reprises qu'elle ouvre enfin les yeux !!! J'ai détesté Raymond mais je n'en dirai pas plus, vous en découvrirez aisément les raisons...


 

J'ai bien aimé ce roman du terroir aux multiples rebondissements et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires