Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat pour “comme une aurore dans la brume”

Bonjour à tous nous sommes lundi et je vais vous parler de ce roman : « LE FANTOME DE LA MARY CELESTE »

« LE FANTOME DE LA MARY CELESTE »

Valerie MARTIN

ALBIN MICHEL

MARS 2016

386 pages

 

RESUME :

 

Entre mythe et réalité, la grande romancière Valerie Martin, prix Orange pour Maîtresse, revisite l'histoire d'une des plus célèbres énigmes maritimes : le 4 décembre 1872, la Mary Celeste, un brigantin américain en route vers Gênes, est retrouvé dérivant au large des Açores. A son bord, aucune trace de l'équipage, de son capitaine, Benjamin Briggs, de son épouse et de sa fille qui l'accompagnaient. Pour le jeune écrivain Arthur Conan Doyle, cette disparition est une source d'inspiration inespérée. Pour Violet Petra, médium réputée dans les cercles huppés de Philadelphie, un cauchemar. Et pour le public de l'époque victorienne, obsédé par la mort, un fascinant mystère... Un navire surgi d'une brume semblable aux ténèbres, un écrivain naissant à la veille de la gloire, l'émergence d'une ferveur spirituelle troublante et inédite : trois trames qui convergent tout au long d'un récit aussi tumultueux que les océans menaçant d'engouffrer la Mary Celeste. Un roman ambitieux sur l'amour, la perte, et les légendes parfois plus fortes que la vérité. 


L'AUTEUR :

 

Née dans le Missouri, Valerie Martin suit des études à La Nouvelle-Orléans puis à Amherst College, dans le Massachusetts. Elle publie son premier roman en 1978. Après une carrière d’enseignante à l’université, elle écrit plusieurs autres romans ainsi que des recueils de nouvelles. Tandis que Mary Reilly, traduit en seize langues et adapté à l’écran par Stephen Frears, est récompensé par le prix Kafka, Maîtresse lui vaut le prix Orange. Installée en Italie entre 1994 et 1997, Valerie Martin vit à présent dans l’État de New York.
 

AVIS :

 

J'ai récemment emprunté ce roman à la médiathèque de mon village ayant lu de bonnes critiques sur ce livre et j'ai découvert Valerie Martin, auteur que je ne connaissais pas.

 

L'auteur revisite avec humour et poésie une énigme de l'histoire maritime : le mystère jamais résolu de la disparition de la Marie Céleste en 1872.

 

Nous faisons la connaissance de Sarah Cobb, l'épouse du Capitaine, de sa sœur la mystérieuse Hannah qui croit posséder un don médiumnique... , Arthur Conan Doyle, spécialiste des phénomènes paranormaux, Joseph Conrad, Violet Petra, la journaliste Phoebe Grant...

 

Au fil des lignes nous percevons la présence des défunts, le poids de l'absence, les messages d'espoir provenant de l'au-delà. Nous prenons connaissance, de 1859 à 1898, des Etats-Unis à Londres, de morceaux de journaux intimes, d'extraits de livres, d'articles de presse, de télégrammes officiels relatifs à la disparition de ce brigantin Américain. L'atmosphère est trouble et le ton gothique. L'écriture est fine. Le suspense est bien mené.

 

Roman captivant, nébuleux à souhait et triste, sur la vie à bord d'un navire à cette époque, les destins contrariés, les passions familiales, le choc ressenti par les familles ne pouvant faire le deuil des disparus qui devrait plaire aux lecteurs passionnés de voyages maritimes et d'aventure mais que j'ai eu un peu de mal à lire....

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "UN ETE D'ORAGE"

« UN ETE D'ORAGE »

Corinne JAVELAUD

CITY EDITIONS

TERRE D'HISTOIRES

27 février 2018

272 pages

 

Présentation

 

« La mère et l'enfant formaient un seul corps,

prêtes à affronter l'indicible. »

 

Paris, mars 1942. Dans la capitale occupée, Eulalie Fontanel tente de survivre. En acceptant de devenir danseuse aux Folies Bergères pour nourrir sa fille Beata, elle a l'impression de trahir son mari qui a été envoyé au front. La jeune femme se sent prisonnière de ce Paris occupé où elle côtoie les lieux les plus huppés et les bureaux clandestins qui organisent le marché noir.


Le pire, c'est d'avoir attiré l'attention de Lubin Von Baden, un mystérieux officier de l'armée allemande qui la poursuit de ses assiduités. Alors, pour son bien et celui de sa fille, elle décide de fuir et se réfugie chez des cousins en Charente. Mais cela ne suffit pas à éloigner l'officier allemand qui s'est transformé en dangereux prédateur.

 

Des décennies plus tard, Beata tente de découvrir les secrets de cette époque troublée où sa mère tentait d'échapper aux orages de la guerre...

 

 

L'auteure

 

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Corinne JAVELAUD se consacre à l'écriture. Elle a publié notamment « La demoiselle du mas du Roule », « la dame de la Villa Saphir », « L'oubliée de la ferme des brumes » et « L'insoumise de Carennac » (Terre d'Histoires). Elle a reçu le prix de l'Académie des Belles Lettres et Beaux Arts.

 

Mon avis

 

Je remercie Terre d'Histoires et en particulier Slavka et Elise de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Un été d'orage », roman de Corinne JAVELAUD, auteure que je connais de longue date et dont j'ai lu avec grand plaisir pratiquement tous les romans tant j'apprécie sa plume envoûtante et fluide.

 

Corinne JAVELAUD nous emmène à Paris en mars 1942 et nous faisons la connaissance d'Eulalie Fontanel, jeune femme très belle qui élève seule sa fille Beata depuis que son mari est parti au front. Elle se réfugie chez Berthe la nourrice de sa fille et, afin de survivre, trouve un emploi de danseuse aux Folies Bergères.

 

La rencontre avec Lubin Von Baden, un colonel Allemand permettra-t-elle à Eulalie et à sa fille de sortir indemnes et de retrouver une vie heureuse dans un Paris occupé par l'ennemi ?

 

 

L'auteure nous conte donc le destin de cette jeune femme courageuse, mère aimante et nous emporte dans le tourbillon de la guerre où collaboration, marché noir, réseaux de résistance, trahisons et vengeances sont omniprésents.

 

Le personnage d'Eulalie est très attachant et l'on ne peut que s'émouvoir et trembler à la découverte des situations dans lesquelles notre héroïne se retrouvera tout au long de sa vie. J'ai également bien aimé celui de Béata qui, à l'adolescence, n'aura de cesse d'éclaircir les zones d'ombre persistantes sur la vie de sa mère....

 

J'ai vraiment ADORE ce roman émouvant, captivant, extrêmement bien écrit et documenté sur le plan historique, que j'ai lu pratiquement d'une traite tant il me tardait d'en connaître le dénouement.

 

Un excellent moment de lecture !

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir voici ma chronique concernant : "COMME UN ENFANT QUI JOUE TOUT SEUL"

« COMME UN ENFANT QUI JOUE TOUT SEUL »

Alain CADEO

EDITIONS LA TRACE

15 mars 2019

192 pages

 

Présentation

 

Il faut peut-être des millénaires de gestation pour fabriquer une Rencontre..


Un sacré coup de pouce du destin pour la favoriser..

Un seul instant pour s'en saisir...

Une seule seconde pour passer simplement à côté...

 

Raphaël, Eléna.. ou le destin croisé de deux âmes errantes. Il y a ainsi, toujours, si vous cherchez, aussi minime, aussi lointaine soit-elle, une histoire en commun entre deux êtres qui finissent par se trouver...

 

L'auteur

 

Après « Des Mots de contrebande », son dernier recueil de textes, Alain CADEO retrouve dans « Comme un enfant qui joue tout seul » une écriture romanesque initiatique.

Cherchant avec exigence et rigueur des chemins de traverse, des sentiers non convenus, il est un perpétuel voyageur de l'âme, seule voie possible pour rencontrer l'autre, le vrai, le juste.
Cet homme est singulier, sincère et généreux tout comme son écriture.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions LA TRACE ainsi que Martine et Alain CADEO pour l'envoi, en service de presse, de «Comme un enfant qui joue tout seul ». La très gentille dédicace d'Alain m'a beaucoup touchée. J'ai découvert récemment la plume élégante et poétique de cet auteur lors de la lecture de son recueil de textes « Des Mots de contrebande ».

 

Alain CADEO présente Barnabé-Raphaël, trentenaire solitaire qui occupe des hautes fonctions et vit seul à Paris. Tout pourrait laisser à penser que celui-ci a réussi sa vie mais il suffira d'une simple phrase sortie de la bouche d'un SDF pour le faire réfléchir. Il décidera donc de tout quitter et de partir sur les petites routes de France en direction de l'océan de son enfance...

 

 

Et puis il y a Eléna, jeune maman qui n'a pas eu une vie facile et qui élève seule son fils et travaille dans un hôtel situé au bord de l'Océan Atlantique. Une heureuse rencontre sera-t-elle possible entre ces deux êtres que tout semble opposer ?

 

 

Avec son habituel talent de conteur, l'auteur nous offre un magnifique roman initiatique empli de philosophie et de douceur. Ses mots si poétiques nous bercent et nous apaisent comme le clapotis des vagues de l'océan...

 

Il nous invite, aux côtés des protagonistes de son livre, à réfléchir aux vraies valeurs de la vie et au sens de l'existence.

 

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui véhicule tant d'émotions, aborde les thèmes des non-dits et des secrets de famille ainsi que leurs conséquences sur l'être humain et qui se lit tout doucement afin de faire durer le plaisir plus longtemps et que l'on referme à regret.

 

Je lirai assurément d'autres romans de cet auteur.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant un COUP DE COEUR : "LA DAME D'AQUITAINE"

LA DAME D'AQUITAINE

Jacquie BEAL

TERRE D'HISTOIRES

9 novembre 2016

348 pages

 

Présentation

 

« Le destin d'une femme de caractère

dans un siècle d'hommes »

 

Périgord, 1637. Altaïre de Claviérac est élevée dans une grande liberté, bien loin des règles de bienséance de la noblesse. Indépendante et farouche, elle monte à cheval comme un garçon, jure comme un homme d'armes, chante comme un troubadour et rêve d'épopées comme un chevalier..

 

Mais l'Histoire est en marche. Les violences de la Fronde vont tout bouleverser et, à la mort de ses parents, Altaïre est forcée de quitter le monde de l'enfance pour se soumettre aux règles strictes qui régissent l'éducation des jeunes filles.

 

Sous la tutelle d'un oncle auquel elle ne veut pas se soumettre, elle est envoyée au couvent. Mais bien vite, on nourrit d'autres projets pour elle et un mariage lui est imposé. Son destin paraît scellé, mais Altaïre ne renonce jamais : la liberté et le bonheur doivent se conquérir.

 

L'auteure

 

Agrégée de Lettres et enseignante, Jacquie BEAL se consacre désormais à l'écriture. Elle vit en Périgord où se situe l’action de ce roman, La dame d'Aquitaine. Amoureuse du langage et de l'Histoire, grande et petite, elle fait vivre ses personnages dans l'atmosphère des siècles passés.

 

Mon avis

 

Je remercie Terre d'Histoires-City Editions et en particulier Marilyne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Dame d'Aquitaine », roman de Jacquie BEAL.

J'ai découvert il y a quelques mois la plume fluide et élégante de cette auteure en lisant « Le temps de l'insoumise », roman que j'ai adoré.

 

Jacquie BEAL nous transporte en 1635 dans le Périgord et nous conte le destin d'Altaïre, petite fille issue de la noblesse, sauvage et rebelle, dont les parents ne se préoccupent pas et qui cherche à tout prix l'affection de sa nourrice et de ses animaux. Nous suivons le parcours de notre héroïne, éprise de liberté, têtue mais fort attachante, devenue adolescente au 17ème siècle durant la Fronde et ses conflits, puis sa vie d'épouse à une époque redoutable pour les femmes qui se devaient soumises à leurs familles et à leurs époux.

 

L'histoire est passionnante et comme tous les livres de l'auteure, très bien écrite : l'écriture est tellement fluide que l'on se laisse emporter par les mots de l'auteure, n'ayant de cesse de tourner les pages afin de connaître le dénouement mais lorsque le mot fin apparait, c'est à regret que nous quittons les protagonistes de ce livre...

 

J'ai ADORE cette romance historique, palpitante, prenante et extrêmement bien documentée que j'ai lue d'une traite et qui fut un véritable COUP DE COEUR.

 

Si, comme moi, vous êtes férus d'Histoire et de belles histoires, ce magnifique roman ne pourra que vous séduire.

 

Excellent moment de lecture !

 

Voir les commentaires

« EN ATTENDANT BOJANGLES »

« EN ATTENDANT BOJANGLES »

OLIVIER BOURDEAUT

EDITIONS FINITUDE

157 pages

 

 

RESUME :

 

L'auteur nous relate la vie d'un enfant sous forme de souvenirs de l'enfant et de carnets intimes du père. L'histoire est comme la famille : loufoque, extravagante ! Ses parents Louise et Georges sont dans un autre monde. Ils ont une grue comme animal de compagnie. Ils dansent, rient, boivent et reçoivent beaucoup sans se préoccuper de leurs problèmes financiers. L'enfant ne va pas à l'école. Le père donne un prénom différent à son épouse selon les jours. Quelle est la raison de cette vie déjantée ?

 

AVIS :

J'ai lu ce livre dans le cadre du Festival du Premier Roman de Chambéry en 2016 et je souhaite vous faire part de mon avis :

 

J'ai adoré ce livre émouvant, que j'ai lu d'une traite, sur un amour fou, gai et triste à la fois. L'écriture est fluide, le style poétique, on entend la chanson de Nina Simone par les mots de l'auteur. Il y a beaucoup d'humour dans ce récit.

 

EXCELLENT ROMAN !

Voir les commentaires

ANNONCE INTERVIEW MAISON D'EDITIONS VERONIQUE CENTREFRANCE VENDREDI 1er MAI sur mon groupe FB : lecteurus-auteurs : la passion des mots

💙MESSAGE IMPORTANT A L'ATTENTION DES MEMBRES DU GROUPE : LECTEURS-AUTEURS : LA PASSION DES MOTS💙

Bonsoir les amis,🙋‍♀️🙋‍♂️

Je vous donne rendez-vous demain vendredi 1er mai 2020 (dans la journée) pour suivre l'interview 💻 que j'ai réalisée, récemment, avec Virginie Centrefrance, Attachée de presse CENTRE FRANCE LIVRES – DE BOREE.

Cet échange ne sera pas suivi de questions/réponses comme pour les interviews auteurs, mais vous permettra de connaître Virginie et le monde de l'édition.

A vendredi.

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "MESSAGER DE L'AU-DELA"

« MESSAGER DE L'AU-DELA »

Ethan MAURE

CITY EDITIONS

City Editorial 2

21 août 2019

224 pages

 

Présentation

 

Signes, messages, apparitions, voix venues d’ailleurs… depuis l’enfance, Ethan Maure communique avec les morts. Il a développé sa capacité de médium au fil des années et s’en sert désormais pour aider les vivants à faire leur deuil. Dans ce témoignage, cet ancien infirmier apporte des réponses aux questions les plus fondamentales et les plus mystérieuses sur l’au-delà. Où se situent les défunts après la mort ? Que se passe t-il quand on quitte le monde des vivants ? Et comment peut-on communiquer avec les disparus ? À travers ses expériences et le récit de ses consultations et entretiens, il démontre que la mort n’est pas une fin mais le commencement d’autre chose. Empreints d’espoir et d’amour, les messages qu’il reçoit témoignent avec force de l’existence d’un ailleurs.

Quand l’au-delà nous fait signe : les révélations d’un médium.

 

L'auteur

 

Après des études d’infirmier, Ethan Maure a abandonné sa carrière médicale pour se consacrer à la voyance. En 2012, il a ouvert son propre cabinet et a, depuis, été distingué par la profession comme étant l’un des dix meilleurs médiums français. Il est l’auteur de Ce que les défunts me disent (Ideo, 2018).

 

Mon avis

Je remercie Ethan MAURE et CITY EDITIONS de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, ce second livre de l'auteur dont j'ai découvert la plume fluide et précise à la lecture de « Ce que les défunts me disent ».

 

Ethan MAURE écrit, comme il le précise dans son livre, pour lui certes afin de conserver ses souvenirs en mémoire mais aussi pour nous, lecteurs, en partageant les expériences qu' il vit en communiquant avec l'au-delà.

 

Il se présente simplement et nous dévoile certains pans de sa vie privée et familiale puis nous parle de son activité de médium et de conférencier. Il nous relate les signes qu’il reçoit de l'Invisible et nous conte les histoires de personnes rencontrées lors de ses conférences ou en consultation.

 

Il aborde divers thèmes tels que : la voyance, la mort, le deuil, la vie après la mort, le spiritisme, les anges..

 

J'ai ADORE cet ouvrage qui, comme le premier tome, m'a beaucoup intéressée et émue. Les mots d'Ethan MAURE font un bien fou et nous donnent l'espoir d'une existence après la mort auprès et dans le cœur de ceux qui nous sont chers.

 

Si, comme moi, vous êtes férus d'ésotérisme et de paranormal, ce livre ne pourra que vous séduire.
 

Très bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique COUP DE COEUR concernant "LA CUISINIERE"

« LA CUISINIERE »

Mary Beth KEANE

PRESSES DE LA CITE

17 mars 2016

452 pages

 

 

Présentation

 


Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s'intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu'on l'observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu'elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l'envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté...

 

 

L'auteure

 

Originaire de New York, Mary Beth Keane vit actuellement à Philadelphie avec sa famille. La cuisinière est son deuxième roman, le premier publié en France.
 

 

 

Mon avis

 

J'ai lu récemment « La Cuisinière », roman de Mary Beth KEANE et j'ai ainsi pu découvrir la plume fluide et addictive de cette auteure.

 

Mary Beth KEANE nous conte le destin bouleversant de Mary Mallon, jeune migrante Irlandaise surnommée « la femme la plus dangereuse d'Amérique ». A son arrivée à New-York notre héroïne exerce les fonctions de lingère puis de cuisinière dans des grandes familles jusqu'au jour où elle est accusée d'être porteuse de la typhoïde....

 

 

J'ai ADORE cette biographie romancée fort émouvante, très bien écrite et documentée qui, en cette période de confinement lié au coronavirus, m'a beaucoup intéressée et que j'ai lue avec grand plaisir. Un vrai COUP DE COEUR pour moi et donc un excellent moment de lecture.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 


 

 

Voir les commentaires

ANNONCE INTERVIEW ANITA BERCHENKO Directrice Générale - Editrice LES EDITIONS DU 38

MESSAGE IMPORTANT A L'ATTENTION DES MEMBRES DU GROUPE : LECTEURS-AUTEURS : LA PASSION DES MOTS

 

 

Bonsoir les amis,

 

 

Je vous donne rendez-vous le dimanche 14 juin 2020 (dans la journée) pour suivre l'interview que j'ai réalisée, récemment, avec Anita BERCHENKO, Directrice Générale, Editrice « Les Editions du 38 ».

 

 

Cet échange ne sera pas suivi de questions/réponses comme pour les interviews auteurs, mais vous permettra de connaître Anita et le monde de l'édition.

 

A dimanche.

 

 

Voir les commentaires

ANNONCE INTERVIEW RESPONSABLE PROJET EDITIONS 7E CIEL - GERALD VAUSORT DIMANCHE17 MAI (dans la journée) SUR MON GROUPE FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

MESSAGE IMPORTANT A L'ATTENTION DES MEMBRES DU GROUPE : LECTEURS-AUTEURS : LA PASSION DES MOTS

 

 

Bonjour les amis,

 

 

Je vous donne rendez-vous demain dimanche 17 mai 2020 (dans la journée) pour suivre l'interview que j'ai réalisée, récemment, avec Gérald VAUSORT, Responsable Projet Editions 7e CIEL.

 

Cet échange ne sera pas suivi de questions/réponses comme pour les interviews auteurs, mais vous permettra de connaître Gérald et le monde de l'édition.

 

A dimanche.

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>