Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

roman historique romance

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "LE CHAMP DES MARTYRS"

« LE CHAMP DES MARTYRS »

Jean-Luc AUBARBIER

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

15 septembre 2022

384 pages

 

Présentation

 

Un roman inspiré de l'histoire du village martyr

de Saint-Julien-de-Crempse (Dordogne).

 

Dordogne, 1994. Pour écrire un roman, Julien Leclerc se plonge dans la vie de la dernière châtelaine d'un village périgourdin. Lors de son enquête, il découvre un champ des martyrs, sur lequel plane un mystère, lié à l'Occupation : le massacre à la fin de la guerre d'un groupe de très jeunes soldats allemands.
Julien Leclerc, journaliste parisien, s'installe dans le Périgord pour réaliser son rêve : écrire un roman. Très vite, il est fasciné par la personnalité de Gilberte de Montastruc, la dernière propriétaire du château local. Actrice n'ayant pas su prendre le virage du cinéma parlant, elle a épousé un hobereau périgourdin beaucoup plus âgé qu'elle. Veuve dans les années 1930, elle a mené grand train avec son amant, proche de l'extrême droite, et a éclairé de son charme et de sa culture les milieux intellectuels parisiens. À la déclaration de guerre, elle se réfugie sur ses terres. Sous l'Occupation, elle reçoit tout le gratin artistique venu de la capitale, comme le célèbre écrivain Pierre Benoit, l'auteur de Kœnigsmark, mais aussi des nazis et des collaborateurs, tout en cachant une amie juive et en aidant indirectement la Résistance. À la Libération, elle disparaît sans laisser de traces. Malheureusement, quand Julien veut en apprendre davantage, il se heurte à un mur de silence. Mais lorsqu'il insiste pour racheter à son voisin un pré en friche, le champ des martyrs, tout s'emballe. Comme s'il avait ouvert la boîte de Pandore... Les habitants se divisent et la mort s'invite au village, alors que des secrets tragiques de la dernière guerre sont peu à peu dévoilés.

 

L'auteur

 

Ecrivain et libraire, Jean-Luc AUBARBIER est né à Sarlat. Passionné pa l'Histoire il a écrit pendant vingt ans des ouvrages sur le catharisme et les Templiers. Il a publié Les Démons de sœur Philomène (2003), adapté au cinéma sous le titre Ici-bas en 2012 ; un thriller, L'Echiquier du Temple (2015), des « guides secrets » régionaux et aux Presses de la Cité Un Kiboutz en Corrèze.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Champ des martyrs », roman de Jean-Luc AUBARBIER, auteur dont j'ai découvert la très jolie plume lors de ma lecture de « Les Démons de sœur Philomène », ouvrage que j'ai beaucoup aimé.

 

L'auteur nous emmène en 1994 en Périgord et donne la parole à Julien Leclerc, journaliste Parisien venu s'installer à St-Pierre de Vitrac (commune imaginée par Jean-Luc AUBARBIER) avec Véronique son épouse et leurs enfants. Véronique ayant quitté son époux pour retourner à Paris, celui-ci reste dans la maison décidé à écrire un roman.


Après une intégration relativement facile, il cherche à acquérir un terrain près de sa maison « Le champ des martyrs » et face au refus du propriétaire il s'interroge puis mène l'enquête sur les raisons de ce refus et les secrets bien enfouis liés à des événements tragiques qui se seraient a priori produits pendant la Seconde Guerre Mondiale...

 

Jean-Luc AUBARBIER s'est inspiré de faits réels ayant eu lieu en août 1944 et tenus secrets par les villageois de St-Julien de Crempse et ce pendant de nombreuses années.

 

L'histoire est captivante, mystérieuse à souhait, le suspense et l'enquête bien menés.

 

J'ai beaucoup aimé ce livre très bien écrit et documenté que j'ai lu pratiquement d'une traite tant il m'intéressait et je le recommande vivement aux amateurs du genre qui, comme moi, passeront un très bon moment de lecture.

 

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over.blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "LE RETOUR D'ARIANE"

« LES FIANCES DE L'ETE »

 LE RETOUR D'ARIANE

tome 2

Christian LABORIE

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

18 août 2022

432 pages

 

 

Présentation

 

Ariane est revenue à Florac après treize ans d'absence (depuis la Libération en 1945). Avec sa fille, Emma. Elle a quitté Paris et la vie trépidante qu'elle y menait dans sa maison de haute couture, quelques mois après la mort de Christian Dior en octobre 1957. Elle n'a pas oublié ce qui lui est arrivé à la fin de la guerre (son arrestation par les FFI devant les voisins médusés, sa honte, puis l'infamie d'avoir été tondue en public à Nîmes pour avoir eu des relations avec un officier allemand). Elle en veut toujours à son père de l'avoir condamnée sans appel, alors que lui-même ne refusait pas de travailler pour les Allemands. Jeune fille éperdue et brisée au moment des événements, elle est devenue une jeune femme accomplie et sûre d'elle. Au reste, elle a beaucoup changé physiquement. On la reconnaît à peine. À trente-trois ans, belle, épanouie, Ariane semble avoir tiré un trait sur son passé.


Alors dans quel but est-elle revenue à Florac ?

 

L'auteur

 

Les Rives Blanches, la fresque romanesque des Rochefort, mais aussi Dans les yeux d'Ana, Les Enfants de Val Fleuri et Les Fiancés de l'été sont parmi les plus grands succès de Christian Laborie aux Presses de la Cité. Le romancier a toujours à coeur d'offrir à ses lecteurs de grandes sagas familiales portées par des valeurs humanistes.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les Fiancés de l'été – Le Retour d'Ariane » tome 2, roman de Christian LABORIE.

 

Cet ouvrage est la suite des « Fiancés de l'été » et si vous le l'avez pas encore lu, je vous conseille de le faire afin de mieux comprendre ce second opus.

 

Nous sommes donc en 1958 et nous retrouvons Ariane qui, après 13 ans d'absence, retourne à Florac avec sa fille Emma.
 

Sans vouloir trop spolier l'histoire : Ariane a connu des drames pendant l'occupation allemande et a fui le village de son enfance et ses parents, les laissant sans nouvelle depuis 1945. Un autre protagoniste est également de retour, il s'agit du Dr Jacques Dufresne qui s'installe avec sa nouvelle femme et son fils Sami dans la maison héritée de ses parents, où sa première épouse Alizia, s'était cachée pendant la guerre.


Le passé va-t-il ressurgir à Florac ? Ariane et Jacques vont-ils se venger ?

 

Je ne vous en dirai pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes.

 

Comme à son habitude, Christian LABORIE décrit à merveille les personnages de son livre, les rendant pour certains attachants comme les enfants Emma et Sami et détestables pour d'autres...

 

J'ai bien aimé ce roman historique romancé aux multiples rebondissements qui m'ont tenue en haleine jusqu'au dénouement fort surprenant et que je recommande aux amateurs du genre.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "AYABA"

« AYABA »

Fatima De CASTRO

Editions EX AEQUO

Collection HorsTemps

15 MAI 2022

260 pages

 

 

Présentation

 

Jusqu’au début du 20e siècle, la vie des femmes de la haute société était toute tracée : naître, épouser, enfanter, mourir. Aliénor de la Roche Jagu du Monteuil, jeune aristocrate normande, refuse cette ligne trop droite. Son caractère bien trempé, son amour de la liberté, son esprit indépendant vont la porter vers une quête d’elle-même qui ne sera pas sans conséquences. Entre 1900 et 1925, de sa Normandie natale jusqu’à Paris, de Paris au Bénin, la jeune femme livrera un combat pour vivre la vie qu’elle s’est choisie, contre vents et marées. Une lutte de tous les instants qu’elle nous livre à travers ce récit autobiographique haut en couleurs à une époque où le combat des femmes pour leur droit d’exister a été l’un des plus forts.

 

L'auteure

 

Fatima de Castro, chargée d’études passionnée d’histoire, aime à mettre en scène un passé pas si révolu que ça, entraînant le lecteur dans un ailleurs où tout devient possible. Le combat des femmes pour se faire accepter comme individus à part entière est l’un de ses domaines d’étude privilégié.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions EX AQUO et en particulier Catherine de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Ayaba », roman de Fatima De CASTRO et ainsi de découvrir la plume fluide et précise de cette auteure.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.

 

Fatima De CASTRO nous conte le destin d'Aliénor Pénélope Marguerite de la Roche Jagu du Montreuil, issue d'une famille bourgeoise comme son nom l'indique.



Nous sommes au début du XXème siècle et nous découvrons la jeunesse en Normandie d'Aliénor, placée chez les sœurs de l'Immaculée Conception pour apprendre les bonnes manières et devenir avant tout une bonne épouse puis une bonne mère, qualités indispensables aux jeunes filles de l'époque.

 

Ensuite nous assistons à son mariage, de courte durée, arrangé par son père avec Gonzague de St-Bastide et son combat incessant pour devenir une femme libre et indépendante.

 

L'auteure nous fait voyager aux côtés de notre héroïne à Paris et en Afrique.

 

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage très bien écrit et documenté ayant pour thème principal « l'émancipation de la femme » et qui se lit facilement et séduira, j'en suis certaine, les amateurs du genre.

 

Un bon moment de lecture.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "UN ANGE DANS LA TOURMENTE"

« UN ANGE DANS LA TOURMENTE »

Alain LEONARD

Editions de BOREE

TERRES D'ECRITURE

11 août 2022

320 pages

 

 

 

Présentation

 

1914. Près de Chinon, les Decourson, viticulteurs, vivent des jours heureux. L'équilibre familial vacille dès l'annonce de la mobilisation générale. Armand, l'unique fils de la fratrie, est envoyé au front. Très vite, les siens sont sans nouvelles, redoutant le pire. Alors qu'il est officiellement porté disparu, l'une de ses jeunes soeurs, Aurélia, abandonne son projet d'études et décide d'intégrer la Croix-Rouge pour se former aux premiers soins, rejoindre à son tour la zone de combat et retrouver sa trace. À Amiens, au milieu des bombardements et des brancards, elle découvre la terrible réalité du conflit et l'horreur des blessures mais rien ne saurait l'arrêter dans sa quête ni la faire renoncer.


 

L'auteur


 

Après une carrière militaire en France et à l'étranger, Alain Léonard exerce le métier d'infirmier dans un hôpital clermontois. En 2017, il se lance dans l'écriture. Chacun de ses textes mêle étroitement le romanesque à la grande Histoire. Un ange dans la tourmente est son sixième roman aux éditions De Borée.


 

Mon avis


 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Un Ange dans la tourmente » roman de Alain LEONARD, auteur dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise.

La jolie couverture et le résumé fort intéressant m'ont de suite interpellée.


 

Alain LEONARD nous transporte en 1914, à Savigny en Véron dans l'Indre et Loire où la famille Decourson vit paisiblement jusqu'à la mobilisation du fils Armand et l'annonce de sa disparition sur le front..

L'auteur nous conte le destin d'Aurélia la sœur d'Armand, son engagement en qualité d'infirmière auprès de la Croix Rouge, ceci dans l'espoir de retrouver son frère bien aimé.


 

Alain LEONARD décrit très bien les lourdes tâches des infirmières et des médecins qui se portent volontaires tout près du front, leur dévouement sans faille. Au fil de ses mots, on perçoit l'horreur de la guerre, les séquelles laissées par les combats.


 

L'auteur rend ainsi un bel hommage aux hommes et aux femmes qui ont oeuvré, dans l'ombre, pour sauver des vies, soigner des blessés, apaiser des souffrances durant la Première Guerre Mondiale.

Vous me direz « encore un ouvrage sur la guerre ».. certes mais toutefois je puis vous assurer que celui-ci sort vraiment du lot.


 

J'ai ADORE ce roman historique romancé, très bien écrit et documenté, émouvant que j'ai lu d'une traite tant il me passionnait et fut pour moi un COUP DE COEUR.

Ce livre restera, à ce jour, mon roman préféré d'Alain LEONARD.


 

A découvrir sans hésitation.


 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/


 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "LE MAUVAIS OEIL"

« LE MAUVAIS OEIL »

La Femme du maître tailleur – T 2

Michelle MAZOUE

TERRE D'HISTOIRES

CITY EDITIONS

15 juin 2022

288 pages

 

 

 

 

 

Présentation

 

 

Après un mariage désastreux avec Jean-Baptiste, fils d'un maître tailleur, Mathilde a trouvé l'amour dans les bras de Nicolas, un autre homme doux et aimant. Jusqu'au moment où Nicolas a été envoyé au bagne de Toulon après une dénonciation calomnieuse. Rebelle et déterminée, Mathilde parvient néanmoins à faire libérer l'homme qu'elle aime. Enfin réunis, les deux amants se réfugient en Corse où ils espèrent trouver la paix après tant d'épreuves. Mais une fois sur place, ils ont bien du mal à se faire accepter par la population locale. Et quand leur fils encore bébé est enlevé une nuit, Mathilde voit une nouvelle fois sa vie basculer. Le coupable est-il son ancien mari qui voit dans cet enfant une menace pour l'héritage familial ? Ou bien les villageois veulent-ils ainsi pousser la famille à partir ? Mathilde va devoir faire preuve de courage si elle veut reconquérir le bonheur et sa liberté.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Michelle MAZOUE et CITY EDITIONS de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Mauvais oeil » tome 2 de la saga historique « La Femme du maître tailleur ». Je remercie également Michelle pour la gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Dans ce second opus nous retrouvons avec grand plaisir Mathilde et Nicolas, réunis et très amoureux.

 

Mais que d'aventures nos deux tourtereaux vont vivre en Corse où ils sont accueillis et hébergés par la famille de Martial ! Leur arrivée sur l'île n'est toutefois pas appréciée par tous et le combat à mener ne sera pas de tout repos dans ce climat de jalousie et de vengeance.

 

Mathilde, avide de liberté, devra reprendre l'apparence de « Mathieu » pour parvenir à retrouver son bébé.

 

J'ai ADORE ce très beau roman historique romancé palpitant, très bien écrit et documenté, ponctué d'une touche de paranormal dont les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine.

 

J'ai passé un excellent moment de lecture et attends avec impatience la sortie du tome 3 Michelle !

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "LES FILLES DE LA SECTION CAMELEON"

« LES FILLES DE LA SECTION CAMELEON »

Martine Marie MULLER

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

2 juin 2022

512 pages

 

Présentation

 

La guerre de 14 vécue à travers le quotidien d'ouvrières, la Section Caméléon, expertes dans l'art du camouflage.
Grâce à ce roman, Martine Marie Muller ouvre une page méconnue de notre Histoire et rend un hommage vivant, vibrant, puissant, à une communauté de femmes solidaires et hautes en couleur.


 

3 août 1914. Le premier mort français de la guerre ne fut pas le fait d'un Allemand... mais d'une femme qui repoussait les assauts de son mari ! Sous le nom de Colline La Chance, celle-ci se réfugie à Amiens. Et elle sera la chance de la Citadelle, village abandonné que vont peupler deux cents femmes rejetées, filles mères, veuves... Là, sous la direction du peintre Scévola, chef de la toute nouvelle section Caméléon, et de ses décorateurs de théâtre, elles vont devenir expertes dans l'art naissant du camouflage qui doit épargner la vie des soldats, en fabriquant faux arbres, fausses vaches, faux chevaux, vestes " caméléon ".


C'est toute la vie de cette communauté d'ouvrières solidaires, gouailleuses, émouvantes que l'on découvre autour de Colline. Elles réapprennent à aimer, à survivre, à retrouver l'estime d'elles-mêmes au milieu des surprises de l'existence... Comme l'arrivée d'un chien, un certain Rintintin...


Une histoire vraie, magnifique, qui célèbre des oubliées de l'Histoire


 


 

L'auteure

Martine Marie MULLER vit en Normandie. Elle a déjà publié plusieurs romans, parmi lesquels La Porte -prix Mémoire d'Oc 1999) et aux Presses de la Cité, Nuage Bleu sur ciel de craie, La Saga des Bécasseaux et Dieu Aime les rousses.


 

Mon avis


 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les Filles de la section Caméléon » et ainsi de retrouver la très belle plume de cette auteure que j'ai découverte en lisant « Dieu aime les rousses ».

L'auteure nous transporte le jour de la déclaration de la Première Guerre Mondiale : le 2 août 1914 où nous faisons connaissance avec Colette. Celle-ci, pour échapper aux violences sexuelles imposées par son mari, assomme ce dernier et s'enfuie à Amiens, certaine de l'avoir tué.

Après de mois de misère, Colette réussit à se faire embaucher dans une usine et rejoint une communauté de femmes, motivées, déterminées et fortes, aux personnalités différentes, qui oeuvrent dans l'ombre, afin de survivre et de participer à l'effort de guerre pendant que les hommes se battent au front.


 

Nous découvrons ainsi le quotidien de ces ouvrières, les femmes de la Section Caméléon qui fabriquent des éléments de camouflage pour l'armée Française dans le but de tromper l'ennemi.

Martine Marie MULLER nous offre un très beau roman en mêlant un pan peu ou pas connu de l'Histoire de notre pays, à la fiction.


J'ai bien aimé cet ouvrage historique romancé qui rend hommage à des femmes, qui malgré des conditions de travail et de vie ô combien difficiles, sont restées solidaires et ont réussi à s'imposer dans le monde du travail, auparavant réservé à la gente masculine.


 

Un bon moment de lecture.


 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com


 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant : "LE DINER DE L'EXPOSITION"

« LE DINER DE L'EXPOSITION »

Michèle DASSAS

Editions RAMSAY

12 avril 2022

240 pages

 

 

Présentation

 

Un roman inspiré d’une histoire vraie, où le scandale du restaurant Le Dîner de l’Exposition, ouvert pour l’exposition universelle de 1855, joue un rôle déclencheur.


Née esclave, Aurélia passe une enfance heureuse à Basse-Terre auprès de sa mère, mulâtresse affranchie. Son géniteur, vice-consul des États-Unis en Guadeloupe, la chérit tendrement et veille à son éducation. Pour ses vingt ans, il l’emmène avec lui à Paris et lui fait découvrir les salons mondains de la capitale.

La très belle quarteronne y fait la connaissance d’un aristocrate, l’avocat Édouard Ventre d’Auriol, aussitôt subjugué par son charme. L’inclination est réciproque. Après leur mariage, Aurélia mène une existence bourgeoise et paisible jusqu’à l’affaire du Dîner de l’Exposition. Ventre d’Auriol, principal associé d’un restaurant à prix unique créé pour l’exposition universelle de 1855, est soupçonné de banqueroute frauduleuse. Il s’enfuit, laissant sa famille, et est condamné par contumace à dix ans de travaux forcés. Le destin de la jeune femme bascule. Menacée, jugée, déclassée, elle prend le chemin d’un exil à haut risque de l’autre côté de la Manche. Vingt ans plus tard, après de multiples péripéties, c’est en riche rentière qu’Aurélia rentre en France sous une autre identité…


 

L'auteure

Auteure de plus d'une quinzaine d'ouvrages, dont neuf romans, Michèle Dassas s'est vu décerner en 2021 la Médaille d'or du mérite littéraire de l'Association Arts et Lettres de France pour l'ensemble de son oeuvre. Femme de robe consacré à Jeanne Chauvin, la pionnière des avocates, a reçu le Prix du roman Arts et Lettres de France en 2018 et À la lumière de Renoir, paru en 2020 aux éditions Ramsay, a été couronné par le Prix Charles Oulmont de la Fondation de France.


 

Mon avis


 

Je remercie Michèle DASSAS et les Editions RAMSAY de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le Diner de l'Exposition » et ainsi de retrouver la jolie plume fluide et majestueuse de cette auteure que je remercie pour la très gentille dédicace.

Michèle DASSAS nous transporte en 1858 à Paris gare de Lyon où nous faisons connaissance avec Aurélia, jolie jeune femme métisse. Celle-ci désire prendre un train pour Calais, accompagnée de ses enfants, puis un bateau en direction de Londres afin de rejoindre son époux, un aristocrate et qui plus est, un escroc en cavale afin d'échapper à la justice française suite à l'affaire du « restaurant Le Diner de l'Exposition » dans laquelle il a été impliqué....


 

Je me suis de suite sentie happée par l'histoire d'Aurélia que Michèle DASSAS nous conte avec de si jolis mots. Elle rend hommage à cette femme forte et déterminée, attachée à ses origines, qui a eu un destin très mouvementé et qui, malgré les aléas de la vie et les scandales, a réussi à poursuivre son chemin la tête haute, désireuse de conserver un statut social élevé.


 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique romancé inspiré de faits réels, très bien écrit et documenté que j'ai dévoré d'une traite tant il me passionnait.

Un très bon moment de lecture que je conseille aux amateurs du genre.

Page FB :
https://www.facebook.com/joellemarchal74/


 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com


 


 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant : "LES SOUVENIRS ET LES MENSONGES AUSSI...."

« LES SOUVENIRS ET LES MENSONGES AUSSI... »

Karine LEBERT

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

10 MARS 2022

587 pages

 

Présentation

Après Les Amants de l'été 44 et Pour l'honneur des Rochambelles, la nouvelle grande saga féminine de Karine Lebert entremêlant Histoire et destins, passions et secrets de famille.

À Honfleur, en 1938, Pauline brave l'opinion publique en épousant Joachim, un réfugié allemand qui a fui la montée du nazisme. Les unions franco-allemandes sont mal acceptées et le couple est mis à l'index. Quand la guerre éclate, Pauline quitte tout pour suivre son mari, entré en clandestinité.


En 1946, dans un Berlin occupé par les Alliés, Hilda, la sœur de Joachim, tombe amoureuse d'un officier français. De cette liaison naît une enfant, Adeline, qui disparaît mystérieusement. Hilda se lance dans une recherche désespérée pour la retrouver.

Soixante-dix ans plus tard, à Cabourg, Valentine et Magda, deux jeunes musiciennes, deviennent inséparables. Valentine est normande et Magda, l'arrière-petite-fille de Pauline, allemande. Intriguée par l'histoire familiale de son amie, Valentine part sur les traces d'Adeline.


Entre passé et présent, souvenirs et mensonges affluent. Commence alors une véritable enquête...

 

L'auteure

Karine Lebert est une écrivaine française .Chroniqueuse en architecture et arts de vivre, elle est avant tout une romancière habituée des éditions Presses de la Cité, France Loisirs, Pocket et De Borée.

Elle traite de sujets historiques ou contemporains, souvent méconnus, mettant en scène des personnages féminins, dans une langue fluide.

Karine Lebert est vice-présidente de la société des auteurs de Normandie (SADN) et membre de la société des gens de lettres (SGDL).
son site : https://karine-lebert-romanciere.jimdofree.com/

Source : Wikipédia

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse « Les Souvenirs et les mensonges aussi.. », dernier roman de Karine LEBERT. Je remercie également Karine pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Etant une fan inconditionnelle de cette auteure dont j'ai lu tous les ouvrages, j'ai pris grand plaisir à découvrir les protagonistes de ce roman et retrouver la très jolie plume de Karine LEBERT. Le titre original et la couverture m'ont de suite interpellée.

 

L'auteure nous emporte à Honfleur et nous conte, sous trois chapitres se déroulant de 1937 à 2015, le destin de Pauline, Hilda et Valentine, jeunes femmes fortes et courageuses.

 

Karine LEBERT a vraiment le don de captiver le lecteur en mêlant l'Histoire à celles d'héroïnes fictives dont elle dresse un très beau portrait.

 

J'ai apprécié découvrir des pans peu connus de l'Histoire tels que l'accueil de réfugiés Allemands ayant fui le nazisme et les amours franco-allemandes pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

J'ai ADORE cette saga féminine très bien écrite et documentée que j'ai dévorée tant elle me passionnait et refermée à regret.

 

Un excellent moment de lecture que je recommande vivement aux amateurs du genre.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

Voir les commentaires

CHRONIQUE concernant : "PHILIPPE DE MONTAUBAN FIDELE CHEVALIER D'ANNE DE BRETAGNE"

« PHILIPPE DE MONTAUBAN 

FIDELE CHEVALIER D'ANNE DE BRETAGNE»

Annick-Ameline LE BOURLOT

M+ EDITIONS

10 mars 2022

328 pages

 

 

Présentation

 

Le récit se situe à l'aube de la Renaissance. Philippe de Montauban, vassal du Duc de Bretagne, est un seigneur empli de valeurs chevaleresques. Il vit au château du Bois de La Roche, au coeur de la mythique forêt de Brocéliande.


Épris de liberté pour la Bretagne, il s'engage aux côtés du Duc François II puis de sa fille Anne de Bretagne, dans une lutte forcenée contre la politique d'annexion du roi de France, Louis XI puis Charles VIII.
Philippe de Montauban accompagnera avec un indéfectible dévouement Anne de Bretagne, de sa naissance jusqu'à sa mort.


À partir de faits historiques avérés, l'auteur met en scène deux protagonistes aux existences liées, qui ont passionnément aimé et profondément souffert. À travers les sentiments et émotions de ces personnages historiques, l'auteur restitue le mode de pensée et de vie d'une période charnière de l'Histoire, allant de la fin de l'époque médiévale jusqu'au début de l'époque moderne.

 

 

Mon avis

 

Je remercie M+ EDITIONS pour l'envoi, en service de presse, de « Philippe de Montauban », roman d'Annick-Ameline Le BOURLOT. J'ai découvert la très jolie plume de cette auteure en lisant « Fleur de Lune », roman que j'ai beaucoup aimé.

 

La férue d'Histoire que je suis n'a pu qu'être séduite par ce très bon ouvrage.

 

Annick-Ameline LE-BOURLOT nous emporte au XVème siècle et au fil de ses mots nous visionnons aisément les protagonistes de son ouvrage, galopant à cheval en Bretagne..

tant les descriptions sont précises et intéressantes.

 

J'ai beaucoup aimé Philippe de Montauban qui est un seigneur au grand cœur, loyal, fidèle et chevaleresque.

 

L'auteure nous offre un sublime roman historique romancé très bien écrit, aux multiples rebondissements qui tiennent vraiment le lecteur en haleine, et extrêmement bien documenté sur le plan historique.

 

J'ai ADORE ce livre qui est un vrai régal et que je recommande vivement aux amateurs du genre.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LES DAMES DE FONTANGES"

« LES DAMES DE FONTANGES »

Albert DULOZ

Editions de BOREE

13 janvier 2022

272 pages

 

Présentation

 

Nous sommes au début du règne de Louis XIV, à Fontanges, petit village sis au pied de la citadelle médiévale de Salers, dans le Cantal Au cours d'une chasse à courre donnée pour ses invités par le marquis de Fontanges, le cheval du jeune baron François de Vic, amoureux transi de Diane, la marquise, renverse et blesse mortellement le jeune Bertrand, fils d'un couple de paysans. Le garçon ne survit pas Les moissonneurs se révoltent et enlèvent le marquis et la marquise pour les obliger, devant tous les villageois réunis, à traverser le village, pieds nus et en chemise, à implorer le pardon des parents de Bertrand. Sitôt libéré par les jacques, le marquis fait appel aux troupes royales pour une vengeance impitoyable. Bien mal lui en prendra.

 

L 'auteur

 


Pour son propre plaisir, Albert Ducloz écrit depuis l’enfance romans, poésies, contes et nouvelles, mais ce n’est qu’en 2002 qu’il publie son premier roman Citadelles d’orgueil aux éditions Jeanne d’Arc. En 2007, il obtient le prix Claude Favre de Vaugelas pour Les Amants de juin (Lucien Souny, 2005). Les Dames de Fontange est son 14ème roman de Borée.


http://albert.ducloz.over-blog.com/

 

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les Dames de Fontanges », roman d'Albert DUCLOZ que je remercie également pour la très gentille dédicace.

 

L'auteur nous emporte en Auvergne, au Pays de Salers en 1661 où deux femmes mettent au monde un enfant . Catherine, épouse de bûcheron perd son bébé tandis que Diane, marquise de Fontanges accueille un bel enfant prénommé Côme. Catherine devient la nourrice du jeune garçon.

 

 

Lors d'une chasse à courre organisée par les châtelains, un jeune enfant est renversé par un cheval et succombe à ses blessures. La colère des paysans gronde et une jacquerie est alors organisée.

 

 

Avec son don habituel de conteur, Albert DUCLOZ nous décrit la vie ô combien différente des nobles et celle des paysans à cette époque. Il décrit à merveille les lieux, la misère, les injustices menant aux rébellions et à la vengeance...

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique romancé intéressant, aux grands nombres de rebondissements, qui se lit facilement et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>