Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #roman historique romance catégorie

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "L"OR ET LE FER"

« L'OR ET LE FER »

NathalieTHOMAS-VERNEY

LIVIO EDITIONS

12 octobre 2020

352 pages

 

 

Présentation

 

  • Ferronnier ! Ouvre ta maudite grille !


Dorian de Grare ne se doutait pas de l’importance de ses paroles lorsque, le 1er thermidor de l’an II, il quitte son château du Pré pour Paris dans le but de sauver son cousin Enguerrand de l’échafaud.


Nous sommes en 1794, au cœur de la Révolution française. La Terreur est à son apogée et, après l’exécution de Danton, Robespierre règne en maître sur le Comité de Salut Public.


Aël de Kergoët, jeune ferronnier, se voit proposer un travail exceptionnel en cette époque : la conception et la réalisation d’un portail en fer forgé d’une splendeur inégalée qui devra durer éternellement et marquer la puissance et la richesse du propriétaire du château du Pré, « château blanc flottant sur un lac ». Le jeune homme y fera une rencontre qui bouleversera sa vie : Dorian de Grare.


Libertin et débauché, Dorian fréquente les maisons closes parisiennes et sa beauté n’a d’égale que sa cruauté. Fils d’un aristocrate décédé avant la Révolution, Dorian n’a jamais accepté le remariage de sa mère avec le républicain Jean Beaujouan, à qui il doit cependant d’avoir pu conserver ses terres et son château. Un jour cependant, son chemin croise celui d’Alwena, jeune fille pauvre qui fuit la misère de sa Bretagne natale et la guerre entre chouans et armée Républicaine.


Jour après jour, tandis que la splendide grille s’élève dans des conditions tragiques et inexplicables, à une époque troublée, Aël et Dorian, aux origines pourtant si discordantes, parviendront à construire une amitié indestructible comme l’Or et le Fer.

 

 

L'auteure

 

 

Chef d’entreprise depuis bientôt dix ans, Nathalie Thomas-Verney est aussi une passionnée de littérature et voue une grande admiration à Guy de Maupassant.

Son premier roman, « L’Exil », premier tome d’une saga intitulée « Chroniques Adaniennes », sort en 2016. La même année, au mois de novembre, elle remporte le concours d’écriture du château de La Motte Tilly avec sa nouvelle intitulée « Le Dernier Chant du Rossignol ». Encouragée par les membres du jury, elle décide de se consacrer à l’écriture du roman. Celui-ci, sorti en avril 2018, sera primé au concours international des Arts Littéraires en 2019.

En mai 2019, un second roman voit le jour : “Destins Interdits”. Ce roman s’inspire d’une citation de William Shakespear : “il n’y a pas de mal qui ne passe pas au bien”. “Destins Interdits” recevra la mention d’honneur du jury au Golden Aster Book 2019 à Rome.

En 2020, Nathalie décide de clore ses Chroniques Adaniennes avec le Livre 2 “Le Retour du Roi-Dragon”, tout en travaillant sur son roman historique “L’Or et le Fer”.

 

 

 

Mon avis

 

 

Je remercie NathalieTHOMAS-VERNEY de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son dernier roman « L'Or et le fer ». J'ai découvert la plume légère et majestueuse de cette auteure lors de la lecture de ses deux précédents ouvrages « Le Dernier chant du rossignol » et « Destins Interdits » que j'ai beaucoup aimés. Je remercie également Nathalie pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

L'auteure nous transporte en 1794 à Paris et donne la parole à Aël un jeune ferronnier Breton. Celui-ci nous conte son arrivée dans la capitale en compagnie de son père. Tous deux travaillent le fer pour survivre en cette période ô combien tourmentée qu'est la Révolution Française..

 

Nous faisons ensuite connaissance avec Jean Beaujouan, Républicain qui, en épousant la veuve du Comte de Grare, jouit du Château du Pré où il vit avec Pétronille de Grare et Dorian, le fils de cette dernière. Le jeune homme, hautain, cruel et libertin, profite de son pouvoir de séduction et de la belle vie.

 

Dans le même temps, Alwena une jeune Bretonne se trouve dans une forêt lorsqu'elle entend une mystérieuse chanson parlant de château, de chevalier, de lac, d'or et de fer...

 

Aël et son père parviendront-ils à réaliser le portail en fer forgé destiné à traverser les temps que le beau-père de Dorian leur a commandé ?

 

 

NathalieTHOMAS-VERNEY nous offre un très beau roman qui mêle l'Histoire à celle d'hommes et de femmes, riches ou pauvres, ayant vécu à Paris pendant la Révolution. Ainsi, nous découvrons certains pans de la vie privée de Danton et de Robespierre que le jeune Dorian fréquente lors de soirées parisiennes..

 

J'ai bien aimé cet ouvrage, empli de poésie, très bien écrit et documenté sur le plan historique qui fait référence au précédent roman de l'auteure « Destins Interdits ».

 

Je l'ai lu d'une traite tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement fort surprenant et vous laisserai découvrir par vous-mêmes cette jolie histoire d'amour et d'amitié !

 

Bonne lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Et voici ma troisième chronique du jour : "LA FORET DES VIOLONS"

« LA FORET DES VIOLONS »

Philippe LEMAIRE

Editions de BOREE

10 septembre 2020

248 pages

 

Présentation

 

Nice, mars 1920. Quand la famille Malinovski fait face à la lumière éblouissante de la baie des Anges, elle sait qu'elle va pouvoir recommencer à vivre. En portant le poids de l'exil et de la nostalgie.


Alors qu'ils possédaient une usine à SainyèPétersbourg et une plantation de thé dans le Caucase, les Malinovski ont été pris comme tant d'autres dans le tourbillon glacial de la révolution d’octobre 1917.

 

Obligés de fuir, ils ont dû affronter les mille dangers d'une Russie à feu et à sang. La jeune Elena, violoniste virtuose, est soutenue, durant toutes ces épreuves, par l'espoir de remonter sur scène. Elle a sacrifié l'amour à sa passion de la musique. Mais chacun sait que l'amour n'a jamais dit son dernier mot...

 

 

L'auteur

 

Grand reporter à France 3, auteur de chansons, réalisateur de films documentaires, Philippe Lemaire s'est fait remarquer dès son premier ouvrage, Les Vendanges de Lison. Il prouve une fois de plus son talent dans La Forêt des violons, son seizième roman.

 

 

Mon avis

 

 

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « La Forêt des violons », roman de Philippe LEMAIRE et ainsi de découvrir la très belle plume de cet auteur.

 

La très jolie couverture et le titre m'ont de suite interpellée.

 

 

Philippe LEMAIRE nous emporte en 1917 à St Saint-Pétersbourg et nous conte l'histoire d'une famille Russe - les Malinovski - qui, pour fuir la Révolution d'octobre, s'exile en France. Nous suivons leur long et périlleux voyage jusqu'à Nice. Cette famille bourgeoise ne possède plus rien mais elle est réunie en cette terre d'accueil.

 

Quel sera le destin de Nikolaï, le père, Adélaïde, la mère, Kostia, le fils, Elena, la fille ?

 

 

L'auteur décrit avec précision la situation politique de la Russie lors de la montée du bolchevisme, la révolution de 1917 et nous transporte par ses mots de Saint-Pétersbourg à la Baie des Anges à Nice.

 

J'ai bien aimé ce roman historique romancé très bien documenté et écrit, empli de nostalgie, sous fond de musique classique, dur et tendre à la fois.

 

Je le recommande aux passionnés d'Histoire et de musique.

 

Un bon moment de lecture.

 

 

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Voici ma seconde chronique concernant : "LES SOLEILS DE SABLE"

« LES SOLEILS DE SABLE »

Martine PILATE

Editions de BOREE

10 septembre 2020

240 pages

 

Présentation

 

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Joseph a soif de découvertes. Il décide de tout quitter pour se confronter à de nouveaux horizons. Il entraîne avec lui sa femme Marie et leur fille Adeline, laissant derrière eux famille, travail et confort. À travers cette aventure, Joseph espère surtout effacer le souvenir d’Agnès, cet amour fugace et inavoué qu’il a entretenu pendant la guerre et dont il n’a plus aucune nouvelle. Leur installation se passe à merveille. Bien intégrés, ils vivent une existence paisible et heureuse. Jusqu’au jour où la route de Joseph croise par hasard celle d’un jeune garçon portant au cou une surprenante tache de naissance. Mais le hasard n’est-il pas le messager du destin ?

 

 

L'auteure

 

Née à Marrakech, Martine Pilate a passé de longues années à l'étranger (Angleterre et Italie principalement). Après des études littéraires, elle s'est tournée vers le droit. Depuis une quinzaine d'années, elle se consacre entièrement à l'écriture. Installée en Provence, elle s'implique dans de nombreuses actions culturelles. !


 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les Soleils de sable », roman de Martine PILATE auteure dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages tant j'aime la très belle plume de cette auteure.

 

Martine PILATE nous emmène à Marseille en 1918 où nous faisons la connaissance des frères Pitiot : Joseph, André et Ernest.

 

Joseph décide de partir au Maroc avec son épouse Marie et sa fille Adeline pour faire de l'élevage de porcs. Il espère ainsi, en s'exilant dans ce pays lointain et ensoleillé, oublier d'une part les horreurs de la Première Guerre Mondiale au cours de laquelle il a été blessé et d'autre part la relation amoureuse qu'il a vécue avec Agnès dont il est sans nouvelle.

 

Comme à son habitude, Martine PILATE décrit avec précision la vie au Maroc à cette époque, les paysages, les us et coutumes locales ainsi que les sentiments des protagonistes de son roman.

 

J'ai bien aimé ce roman qui mêle l'Histoire à celle d'une famille de Français expatriée au Maroc, les secrets, les liens familiaux, la quête d'identité, la culpabilité, les remords...

 

Un bon moment de lecture et de dépaysement.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "UN ETE D'ESPERANCES"

« UN ETE D'ESPERANCES »

Alain LEONARD

Editions de BOREE

08 octobre 2020

252 pages

 


Présentation

 

Issoire, 1943. Le docteur Pierre Neveu quitte Orléans pour accepter un poste à l'hôpital de la petite ville auvergnate. Il fait la connaissance de Veronika Steiner, médecin de la Wermarcht qui doit réquisitionner des lits pour l'occupant. Pierre ne sera pas insensible au charme de la jeune femme, tandis que la Résistance, qui opère dans la région, sollicitera son aide. Tiraillé entre ses sentiments et son patriotisme, Pierre Neveu devra faire preuve d'une extrême prudence.

 

L'auteur

 

Après une carrière militaire en France et à l'étranger, Alain Léonard est actuellement infirmier dans un hôpital clermontois. A 52 ans, il entame en parallèle une carrière d'écrivain, mêlant histoire de France et romanesque. Enfants de la liberté, son premier roman, a reçu le prix du jury du l'Association du Noël des Romanciers d'Auvergne en 2017, puis le premier prix du concours de littérature 2019, attribué par le Lions Club Auvergne-Rhône- Alpes.
Un été d'espérances est son quatrième roman aux éditions De Borée.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Un Eté d'espérances », roman d'Alain LEONARD auteur dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et élégante.

 

Je remercie également Alain pour sa très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

La très belle couverture et le titre m'ont de suite interpellée.

 

Alain LEONARD nous emmène en 1943 où nous faisons la connaissance de Pierre Neveu, jeune médecin qui vient de prendre ses fonctions au sein de l'hôpital de la ville d'Issoire. Pierre va devoir, en pleine occupation allemande, collaborer avec Véronika Steiner, médecin et officier de la Wehrmacht ; celle-ci ayant en charge les blessés allemands.

 

 

Pierre qui soutient les résistants parviendra-t-il à accomplir ses missions en présence de cette « ennemie » ?

 

Une histoire d'amour sera-t-elle possible entre les deux médecins ?

 

Vous allez penser qu'il s'agit encore d'un ouvrage qui parle de la Guerre de 39-45, sujet maintes fois évoqué ; or ce livre sort vraiment du lot car il met en scène les amours impossibles d'un couple de médecins Franco-Allemand dans ce contexte si difficile.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique très bien écrit et documenté, ponctué d'une touche romanesque qui mêle l'Histoire à celle de deux êtres que tout oppose en cette période au combien mouvementée et sombre que fut la Seconde Guerre Mondiale.

 

Par ses mots, Alain LEONARD rend également hommage aux hommes et aux femmes qui, courageusement, dans l'ombre et souvent au péril de leur vie, ont sauvé un grand nombre de nos concitoyens et œuvré pour la liberté de notre pays.

 

Un très bon moment de lecture que je conseille aux amateurs du genre.

 

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "DIES IRAE - LES LARMES DE SANG"

« DIES IRAE  -  LES LARMES DE SANG »

Marie NOCENTI

IS EDITION

24 août 2018

392 pages

 

 

Présentation

 

Le 29 décembre 1890, le massacre des Sioux à Wounded Knee marque la fin des guerres indiennes. De passage dans la région, John Parker va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. Malgré les préjugés, il épouse une Indienne et deux enfants naîtront de cette union heureuse. Mais en cette fin du dix-neuvième siècle, ceux qui osent se mélanger sont encore l'objet de la haine et de l'incompréhension. Leur bonheur bascule brutalement dans l'horreur quand sa femme est retrouvée morte. Ses assassins ne seront jamais retrouvés. Devenus adultes, la vie des enfants de John sombre à nouveau dans la violence quand le destin met sur leur chemin les meurtriers de leur mère. Déchirés entre deux cultures, rejetés par leurs peuples respectifs, ces jeunes métis, ni blancs ni indiens, vont devoir se battre contre les préjugés pour faire triompher la justice et trouver leur place dans la société.

 

L'auteure

 

Passionnée de lecture depuis l'enfance, Marie NOCENTI a grandi avec Jack London, Mary O(Hara, Jules Verne, Emile Zola, Stephen King et bien d'autres auteurs qui lui ont donné l'envie d'écrire.

Elle a déjà publié plusieurs livres dont ses deux derniers « Dies Irae- Les larmes de sang » et « Le Sourire d'un ange » chez IS EDITION.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Marie NOCENTI et Harald Bénoleil,  IS EDITION de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse «DIES IRAE - LES LARMES DE SANG », roman de Marie et ainsi de découvrir sa plume fluide et précise.

Je la remercie également de m'avoir adressé un très joli marque-page et une gentille dédicace qui m'ont beaucoup touchée.

 

Etant passionnée par les récits historiques relatant l'histoire des indiens d'Amérique, j'avais depuis longtemps très envie de lire cet ouvrage dont la couverture m'avait interpellée.

 

Je me suis immédiatement sentie happée par les mots de l'auteure qui nous plonge dès les premières lignes dans le vif du sujet où nous découvrons l'horreur du massacre perpétré contre des Sioux en 1890 à Wounded Knee.

 

Marie NOCENTI nous offre une magnifique et passionnante histoire, inspirée en partie de faits réels vécus par les Amérindiens morts pour défendre leurs droits et leur liberté.

 

Ainsi nous assistons au destin de Jonh Parker, un homme blanc, fermier et de « Plume légère » une jeune indienne, couple improbable formé par ces deux êtres que tout oppose. Nous découvrons leur vie heureuse avec leurs enfants Winona et Howard puis la tragédie qui marquera à jamais cette famille...

 

L'auteure décrit vraiment à merveille les protagonistes de son roman, les paysages grandioses, la vie dans un ranch ou celle dans une réserve indienne, les différences de cultures et de coutumes. J'ai beaucoup aimé la place importante que les animaux et plus particulièrement les chevaux tiennent dans ce livre.

 

Au fil des jolis mots de l'auteure, on visionne aisément ces images et l'on s'imagine en train de regarder un western.. Certaines scènes sont dures et fort émouvantes et j'avoue avoir eu, à plusieurs reprises, les yeux humides. J'ai été révoltée par la cruauté, le racisme et le manque de tolérance de certains hommes. Les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement.

 

J'ai ADORE ce roman bouleversant, très bien écrit et documenté, empli d'amour et d'espoir, que j'ai lu en deux soirées seulement , ne pouvant me résoudre à le refermer tant il me passionnait.

 

La plume de Marie NOCENTI m'a fait penser à celle de Jim Fergus qui a écrit la saga « Mille Femmes blanches ». BRAVO Marie NOCENTI pour cet excellent moment de lecture qui fut pour moi un gros COUP DE COEUR !

 

Je lirai assurément d'autres ouvrages de cette auteure.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi je vous propose ma chronique concernant : "D'INFINIES PROMESES"

« D'INFINIES PROMESSES »

Annie DEGROOTE

DE BOREE

TERRE DE POCHE

11 octobre 2018

472 pages

Présentation

 

Une flamboyante saga en Flandre,

et en Bourgogne, au temps de la Toison d’or

 

1430, à Bruges. La jeune enlumineuse, Naëlle du Hesdin, assiste au mariage fastueux de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, avec Isabelle du Portugal. Au cours des festivités, elle n’a d’yeux que pour le beau seigneur Thibault de Ghiselin. Qu’il soit marié et noble ne l’empêche pas de se faire ce serment : « Nul autre n’auray », reprenant la devise du tout nouvel ordre prestigieux de la Toison d’Or. Elle revoit Thibaut par l’intermédiaire de son frère, qui crée des vitraux pour les églises de son fief lillois. La disparition inquiétante de leur neveu amène Nicolas et Naëlle à solliciter l’aide de Thibaut pour retrouver cet enfant « différent ». C’est l’occasion inespérée pour Naëlle d’approcher le mystérieux chevalier.

 

Thibault n’est pas insensible au charme de Naëlle, mais il a juré fidélité à son épouse à laquelle on l’a marié contre son gré. Le retour de l’ancien écuyer de son père défunt, qui reparaît après des années de captivité chez les Ottomans porteur d’un incroyable secret, remet tout en cause. Qui est ce Prince de Saklikent ?

 

Les révélations du vieux guerrier jettent le déshonneur sur Thibault qui n’a plus qu’une alliée : Naëlle…

Pour sauver son unique amour, elle n’aura pas d’autre choix que de forcer le destin…

 

Création de l’ordre de la Toison d’Or, évocation de Jeanne d’Arc, paix d’Arras ou banquet du faisan… Un Moyen-Age bruissant de vie, en bruits de batailles et raffinements. Au travers des péripéties et aventures d’une famille d’enlumineurs et de verriers du XVe siècle, l’évocation fascinante de la Flandre fastueuse de la cour de Bourgogne, la plus éblouissante de l’Occident chrétien.

 

L'auteure

 

Native des Flandres françaises, Annie DEGROOTE vit à Paris. Avant de se consacrer à la littérature, elle fut comédienne, metteur en scène et auteur dramatique. Personnalité du Nord, chroniqueuse à la Voie du Nord, récompensée par le Grand Prix des Lettres de la Société des arts et des lettres de la ville de Lille, ses romans ont rencontré un succès qui s'étend aujourd'hui à toute le France.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie et Eléna de m'avoir envoyé un très joli tote bag gagné lors d'un concours dans lequel se trouvait en cadeau  le roman d'Annie DEGROOTE, « D'infinies promesses ». J'ai ainsi pu découvrir la plume simple et fluide de cette auteure.

 

Annie DEGROOTE nous emporte en 1430 en Flandre et nous faisons connaissance avec la famille du Hesdin : Insbeth, enlumineuse, Lucas maître-verrier et leurs enfants. Une de leur fille Naëlle est également enlumineuse et éprise de Thibault un mystérieux chevalier pour lequel elle fera tout pour le sauver...

 

 

L'auteure décrit à merveille les us et coutumes du Moyen Age, la pauvreté des uns face aux richesses de la Cour de Bourgogne, l'artisanat, rendant ainsi son récit fort intéressant.

 

J'ai bien aimé ce roman très bien écrit et documenté sur le plan historique qui tient le lecteur en haleine en mêlant trahisons, amours contrariés, secrets, vengeance.. à l'Histoire.

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "LES BERGES DU MARAIS Tome 3 : LA REVOLUTIONNAIRE"

« LES BERGES DU MARAIS »

Tome 3 La Révolutionnaire

Pascale LE RUDULIER

(Laetitia MONTOU)

Auto-Edition

14 novembre 2018

235 pages

 

 

 

Présentation

 

« Dans la première pièce sombre, Laetitia respira le silence et lorsque l'inconnu lui mit un masque sur le visage, cela la conforta dans l'idée qu'il s'agissait bien d'une réunion secrète.
La salle était faiblement éclairée et y flottaient des murmures remplis d’excitation. Elle allait enfin reprendre le sel de sa vie : la lutte qui seule envahissait soudainement son existence telle une nuée de papillons dans le ciel jusqu'à l'obscurcir.
Les loups noirs, les yeux mobiles dont le blanc tranchait dans la pénombre de la salle, les statures imposantes, tout se gravait dans l'esprit de Laetitia. »

 

En octobre 1791, Laetitia et son époux Guillaume d'Oransti commencent une nouvelle vie à Paris. Mais leur amour naissant résistera-t-il aux changements politiques ? Alors que Guillaume est un fervent monarchien, Laetitia s'engage activement dans la Révolution, aux côtés de ses amis Pierre Martin et Paul Mailloret, adeptes de Maximilien Robespierre et Jean-Paul Marat. Elle rencontrera les grands acteurs de cette page d'histoire et deviendra espionne pour découvrir tous les secrets et intrigues, tout en participant à tous les événements de l'année 1792.


Pascale Le Rudulier reconstitue à merveille la période de la Révolution française dans ce roman historique d'amour et d'aventures.
 

 

L'auteure

Laetitia Montou est un pseudonyme mais je ressemble à mon héroïne!

Je suis née en 1961 en Charente.
Après des études de droit à Pau, je vis au Mans depuis 1988.
Je suis passionnée d'histoire particulièrement de la Révolution Française: cet amour m'a été transmis par mes professeurs d'histoire au collège (à qui j'ai dédié mon premier tome).

J'ai toujours écrit ; Les Berges du Marais ont été rédigés entre l'âge de 16 à 24 ans.
De 2016 à 2018 j'ai écrit le tome 3 : plus historique... peut être moins romanesque.


Après plusieurs deuils, je me suis décidée à publier en février 2015, pour laisser ma petite trace...

Un policier, un livre d'anticipation, un livre de psycho-généalogie ainsi que le tome 4 des Berges sont en cours...

Retrouvez mes personnages sur mon blog :
http://www.laetitia-montou.com/
hhtp://. lesbergesdumarais.com

et sur Facebook:
https://www.facebook.com/Lesbergesdumarais/

 

 

Mon avis

 

Je remercie Pascale Le RUDULIER -Laetitia MONTOU – de m'avoir permis de lire, en service de presse sa saga historique « Les Berges du Marais ». J'ai donc commencé avec grand plaisir la lecture du tome 3 « La Révolutionnaire » et retrouvé les protagonistes des précédents tomes.

 

L'auteure a eu l'excellente idée de réaliser un résumé des précédents opus en tout début de l'ouvrage ce qui permet aux lecteurs de se remémorer les événements qui se sont déroulés et c'est fort agréable.

Nous sommes en 1791, Laetitia et Guillaume se sont avoué leur amour et ont repris la route vers Paris.

 

Dans ce troisième opus plus historique que romancé, nous découvrons le destin de notre héroïne, âgée de 20 ans, ses aventures, ses rencontres avec des personnages importants de notre Histoire tels que Maximilien Robespierre, Camille Desmoulins, Jean-Paul Marat, Olympe de Gouges, Danton et même Napoléon Bonaparte...

Nous la suivons dans les rues du Paris de l'époque où les émeutes grandissent, dans les assemblées secrètes... Beaucoup d'émotions sont palpables au fil des mots de l'auteure et nous ne pouvons nous empêcher de trembler pour Laetitia en cette période ô combien terrible qu'était la Révolution Française..

 

J'ai vraiment ADORE ce roman historique très bien écrit et documenté, que j'ai lu pratiquement d'une traite, tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement et que j'ai refermé à regret.

 

Je le conseille donc aux férus d'Histoire qui comme moi passeront assurément un excellent moment de lecture.

 

 

Je lirai avec un immense plaisir d'autres romans de Pascale LE RUDULIER !

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant : "LES BERGES DU MARAIS - tome 1 : LA PAYSANNE"

« LES BERGES DU MARAIS »

tome 1 : La paysanne

Laetitia MONTOU

PUBLIBOOK

20 août 2015

233 pages

 

 

Présentation

 

« Laetitia regardait toujours cet homme, si bien qu'en exécutant à son tour sa courte génuflexion, elle leva les yeux pour ne pas arrêter de fixer l'inconnu. Celui-ci fronça quelque peu les sourcils, mais son visage demeura froid et imperturbable, les yeux aussi méprisants que tout à l'heure. Laetitia se surprit à détester cet homme sans le connaître : il avait violé son intimité et détaillait les personnes avec un air supérieur et méprisant. Mais malgré tout cela, elle le haïssait surtout car elle ne pouvait détacher ses yeux de son visage : il exerçait sur elle une véritable fascination. » À seize ans, Laetitia quitte les siens en Angoumois pour rejoindre Paris où une tante inconnue prendra en charge la suite de son éducation. La capitale : son effervescence, ses mystères, sa violence aussi et les hommes rencontrés, qu'ils s'avèrent amis, soupirants ou individus plus insaisissables... et les femmes qui investissent la scène politique... De quoi révéler le tempérament de Laetitia qui réclame très rapidement son indépendance et sa liberté de penser... et le contexte s'y prête, car Paris fait alors sa Révolution. Traversant les couches de la société française de l'époque, jalonné de luttes, de tempêtes, de bouleversements, peuplé par les figures fortes de la Révolution, Les Berges du marais esquisse encore et surtout le portrait d'une jeune femme de tête et de cœur, assoiffée d'absolu et passionnée, à la trajectoire périlleuse et hors du commun.

 

L'auteure

 

Laetitia Montou est un pseudonyme mais je ressemble à mon héroïne!
Je suis née en 1961 en Charente.
Après des études de droit à Pau, je vis au Mans depuis 1988.
Je suis passionnée d'histoire particulièrement de la Révolution Française: cet amour m'a été transmis par mes professeurs d'histoire au collège (à qui j'ai dédié mon premier tome).

J'ai toujours écrit ; Les Berges du Marais ont été rédigés entre l'âge de 16 à 24 ans.
De 2016 à 2018 j'ai écrit le tome 3 : plus historique... peut être moins romanesque.

Après plusieurs deuils, je me suis décidée à publier en février 2015, pour laisser ma petite trace...
Un policier, un livre d'anticipation, un livre de psycho-généalogie ainsi que le tome 4 des Berges sont en cours...
Retrouvez mes personnages sur mon blog :
http://www.laetitia-montou.com/
hhtp://. lesbergesdumarais.com
et sur Facebook:
https://www.facebook.com/Lesbergesdumarais/

 

 

Mon avis

 

Je remercie Laetitia MONTOU de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les berges du Marais – tome 1 : La paysanne » et ainsi de découvrir sa plume légère, fluide et majestueuse.

 

L'auteure nous transporte en 1788 où nous faisons connaissance avec Laetitia, jeune paysanne Angoumoise âgée de 16 ans, contrainte de quitter ses parents qui ne peuvent subvenir aux besoins de tous leurs enfants et de se rendre à Paris chez sa tante, Cécile de la Pinsolle.

 

Au fils des jolis mots de l'auteure, nous voyageons dans la diligence et assistons à sa rencontre plutôt mouvementée avec Pierre et Paul deux révolutionnaires, de Yann le cocher, de Guillaume d'Oransti et d'Aurore sa cousine qui prêtant être sa demi-sœur.. mais qu'en est-il vraiment ?

 

L'auteure décrit à merveille les paysages, les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son roman les rendant authentiques, pour certains attachants, pour d'autres détestables mais je vous laisserai le découvrir par vous-mêmes..

L'auteure nous rappelle un pan très mouvementé de notre Histoire en évoquant la richesse des nantis face à la pauvreté du peuple à cette époque, l'ouverture des Etats Généraux, la prise de la Bastille : la Révolution Française..

 

J'ai beaucoup aimé ce premier opus très bien écrit et documenté tant sur le plan historique que régional dont les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine et que j'ai lu pratiquement d'une traite. Je recommande vivement cette trilogie aux lecteurs qui, comme moi, sont férus d'Histoire.

 

Est-il utile de vous dire que j'ai hâte de lire la suite du destin de Laetitia dont je vous parlerai très vite sur ces pages ?

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 



 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant "La Femme d'un Dieu"

« LA FEMME D'UN DIEU « 

L'histoire oubliée d'un amour
Christine MACHUREAU

Les Editions du 38

22 juillet 2018

324 pages

 

Présentation

 

Prostituée, pécheresse, pénitente... que n’a-t-on dit de la femme qui, plus que les Apôtres, est citée dans les Évangiles. Mariam de Magdala, bête noire de l’Église romaine, a mis deux mille ans pour rejaillir en pleine lumière, pour éclabousser le monde de son chatoiement féminin. La trentaine passée, elle avait tout vécu : un amour fulgurant, une exaltation spirituelle, l’offense et le mépris des hommes. Elle avait secouru le prophète de tous les temps, à la barbe des légionnaires romains. Parcourant à pied ou à dos de mule la Judée en tous sens pour écouter l’ineffable. Yeshoua disparu, il ne lui restait comme les autres qu’une mission à remplir : disperser le message à la surface de la Terre. En vérité, qu’a-t-elle fait ? Qu’a-t-elle dit ? Ceci est un roman qui vous mènera d’Égypte en Gaule, d’Isis à Cernunos, sous la domination romaine. Ce n’est pas une pâle copie des Évangiles, c’est une vision novatrice qui défie l’Histoire. Il est des fictions qui narguent les mensonges !

L'auteure

Menant de front une vie de famille, une carrière commerciale, des recherches en histoire et en religions anciennes pendant cinquante ans, Christine Machureau s’affirme comme une romancière du Moyen-Âge.
Ayant enfin à elle les vingt-quatre heures du jour libérées de toute obligation, c’est avec une écriture précise et une grande rigueur (acquise pendant ses études scientifiques) qu’elle manie l’Histoire, mêlée et enrichie du quotidien. Son souci du détail, de l’atmosphère et de la sensibilité humaine va jusqu’à s’immerger dans les divers pays où la mèneront ses enquêtes et ses recherches.

Une véritable passion des voyages lui fera couramment évoquer avec admiration Alexandra David Neel. Appréhender les horizons lointains est une coutume familiale à laquelle elle n’a pas dérogé. Ces derniers enrichissent considérablement ses romans. Ainsi une expatriation de huit années lui permit l’écriture originale de deux romans se déroulant en Polynésie française. Ele qualifie son écriture d’« écriture immersive », tant son besoin de peindre l’humanité profonde de tous ses personnages, avec leurs dons, leurs défauts et leurs préoccupations, est vivace.

Mon avis

 

Je remercie les Editions du 38 et en particulier Anita de m'avoir permis de lire, en service de presse, « La femme d'un Dieu », roman de Christine MACHUREAU, auteure dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide, précise et envoûtante.

 

Christine MACHUREAU nous conte l'histoire quelque peu romancée de Mariam de Magdala (Marie-Madeleine), personnage biblique dont tout catholique a entendu parler au catéchisme. Ainsi j'ai reconnu des faits dans cet ouvrage qui ne m'étaient pas inconnus et en ai découvert d'autres que l'auteure a imaginés. Mais après tout, peut être que les évangiles ne nous ont pas tout dit sur la vie de Yeshoua (Jésus)...

 

Comme à son habitude, Christine MACHUREAU nous décrit avec moult détails les sentiments des protagonistes de son roman, la vie à l'époque, les coutumes selon les religions, la place des femmes et les paysages des pays traversés.

 

Nous assistons ainsi aux souvenirs qui reviennent à la mémoire de Mariam après la crucifixion de Jésus, sa jeunesse auprès de ses parents, ses frères et sœurs, puis sa rencontre avec Jésus, l'amour fou et l'osmose entre ces deux êtres..

 

J'ai ADORE, comme tous les romans de Christine MACHUREAU d'ailleurs, ce sublime livre, très bien écrit et documenté sur le plan cultuel, touchant et intéressant qui met à l'honneur une femme au grand cœur, très cultivée pour l'époque, une prêtresse, une guérisseuse qui a beaucoup œuvré pour soigner des femmes et des enfants et que certains hommes, assurément par jalousie, ont traitée de « prostituée »..

 

Merci Christine pour ce très bon moment de lecture.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'huui jeudi voici ma chronique concernant : "AU NOM DE MA MERE"

« AU NOM DE MA MERE »

Hanni MUNZER

Editions de l'ARCHIPEL

ARCHIPOCHE

06 février 2020

473 pages

 

Présentation

 

JUSQU’OÙ UNE MÈRE PEUT-ELLE ALLER

POUR SAUVER SES ENFANTS ?

 

Étudiante en médecine à Seattle, Felicity reçoit un appel : Martha, sa mère, a disparu…

 

Felicity la retrouve à Rome, où Martha s’est enfuie avec des archives familiales.


Martha a en effet découvert une longue lettre écrite par sa propre mère, Deborah, fille d’une diva qui connut son heure de gloire aux débuts du IIIe Reich.

 

Une lettre qui va plonger Felicity dans une quête douloureuse.


Alternant passé et présent, ce roman mêle amour et trahison, colère et culpabilité, péché et expiation, autour d’un secret de famille courant sur quatre générations.

 

 

L'auteure

 

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Wolfratshausen , le 10/06/1965


Hanni Münzer est une romancière allemande. Elle est connue pour une série en quatre volumes, Seelenfischer.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de l'ARCHIPEL et en particulier Mylène de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Au Nom de ma mère », roman de Hanni MUNZER et ainsi de découvrir la très belle plume de cette auteure.

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.

 

L'auteure nous emporte en 2012 à Seattle où nous faisons connaissance avec Felicity. Celle-ci apprend que sa mère Martha a disparu après avoir découvert une lettre que Déborah, sa mère a écrite peu avant sa mort.

 

Felicity part donc à la recherche de Martha et également en quête du passé de sa famille. Hanni MUNZER nous conte le destin de Gustav et Elisabeth puis de Déborah leur fille lors de la guerre de 39-45. Nous les suivons pendant vingt ans, d'Allemagne en Suisse et en Pologne, à une période où les juifs étaient persécutés par le nazisme.

 

Hanni MUNZER a le don de captiver ses lecteurs et ce récit bouleversant et poignant, aux multiples rebondissements, nous tient vraiment en haleine. Certains passages sont difficiles à lire mais tellement criants de vérité rappelant cette période ô combien mouvementée et douloureuse de l'Histoire.

Beaucoup d'émotions sont palpables à la lecture de ce roman et l'on ne peut s'empêcher de trembler pour les protagonistes du livre, de ressentir du dégoût, de la colère face à l'injustice dont ils sont victimes et les sévices perpétrés par les SS...

 

L'auteure dresse de beaux portraits de femmes courageuses et déterminées et d'hommes qui avaient des convictions et des valeurs.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique romancé très bien écrit et documenté qui met à l'honneur des combattantes de l'ombre, prêtes à tout, au péril de leur vie, pour résister et vaincre le nazisme.

Je recommande vivement ce très beau roman aux férus d'Histoire et de récits se déroulant pendant la seconde guerre mondiale et les belles histoires d'amour accompagnées de secrets de famille.

Je lirai assurément d'autres ouvrages de cette auteure.

Un excellent moment de lecture.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>