Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UN JOUR, UN AUTEUR NUMERO 68 : JEAN-PIERRE MABILLE

« UN JOUR, UN AUTEUR »

Numéro 68

Lundi 5 décembre 2022

L'invité sera : Jean-Pierre MABILLE

 

 

 

 

Bonjour les amis,

 

Je vous informe que la porte de mon groupe sera ouverte le Lundi 5 décembre tout au long de la journée et ce soir là à notre ami Jean-Pierre MABILLE.
 

Ainsi, Jean-Pierre aura carte blanche pour se présenter, parler de ses ouvrages, ses projets d'écriture, salons, nous raconter des anecdotes sur sa vie d'auteur. etc... réaliser des vidéos s'il le désire.

 

Vous pourrez, si vous le souhaitez poser vos questions à Jean-Pierre qui y répondra selon ses disponibilités.

 

A bientôt.

 

 

Voir les commentaires

UN JOUR, UN AUTEUR NUMERO 67 : ANGELINE MONCEAUX

« UN JOUR, UN AUTEUR »

Numéro 67

Vendredi 2 décembre 2022

L'invitée sera : Angeline MONCEAUX

 

 

 

 

Bonjour les amis,

 

Je vous informe que la porte de mon groupe sera ouverte le Vendredi 2 décembre tout au long de la journée et ce soir là à notre amie Angeline MONCEAUX.
 

Ainsi, Angeline aura carte blanche pour se présenter, parler de ses ouvrages, ses projets d'écriture, salons, nous raconter des anecdotes sur sa vie d'auteure. etc... réaliser des vidéos si elle le désire.

 

Vous pourrez, si vous le souhaitez poser vos questions à Angeline qui y répondra selon ses disponibilités.

 

A bientôt.

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "LA TOUR DES DAMES"

« LA TOUR DES DAMES »

Céline MALTERE

Editions Christine BONNETON

30 septembre 2022

160 pages

 

 

Présentation

 

Le 25 juillet 1925, le château de Randan disparaît dans les flammes. Alors que tout le monde s'affaire à sauver les objets précieux ayant appartenu à la famille d'Orléans, une petite fille est témoin d'une apparition extraordinaire... Qui a mis le feu au domaine royal ?

 

Quatre-vingts ans plus tard, Abèle, très troublée par les ruines de ce château, décide d'écrire un roman pour en raconter l'histoire. Au cours de ses recherches, elle rencontre Odélia, avec qui elle noue une relation forte et qui l'aide à pénétrer plus intimement les mystères de cette demeure. La Tour des Dames se déroule dans un lieu merveilleux, imprégné de l'onirisme des peintures d'Alphonse Osbert, ce domaine de Randan où se jouent des drames, où se croisent des biches douées de parole, des femmes protectrices de la forêt, et Adélaïde, la plus fidèle d'entre elles, soeur du roi Louis-Philippe, à la recherche de l'incendiaire d'autrefois. En partant sur leurs traces, alors que la fiction prend le pas sur le réel, Abèle et Odélia rejoignent peu à peu leur cortège.

 

L'auteure

Agrégée de lettres classiques, Céline Maltère est l'auteur de romans et de nouvelles (La Science des Folles, Les Rhinolophes, Les Nouvelles Charcutières, etc.). Elle explore le réel en le transposant dans un univers fantasmagorique, où s'hybrident les hommes et les bêtes, le rêve et la réalité, la poésie et la prose.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions Christine BONNETON et en particulier Hélène de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Tour des Dames », roman de Céline MALTERE et ainsi de découvrir la plume poétique et élégante de cette auteure.

 

Céline MALTERE nous transporte en 1925 au Château de Randan. Celui-ci ayant pris feu, disparaît dans les flammes.
 

Qui a déclenché cet incendie ?

 

 

Quatre-vingts ans plus tard, Abèle écrit un ouvrage retraçant l'histoire de ce château. Elle rencontre Odélia et se lie d'amitié avec elle.

 

Parviendront-elles à éclaircir les mystères liés à l'incendie de 1925 ?

 

Je ne vous en dirai pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes.

 

N'étant pas fan de « fantastique », j'ai rencontré quelques difficultés au cours de ma lecture mais je suis certaine que les amateurs du genre seront captivés par ce récit, étrange, original et très bien écrit, mêlant Art et Histoire.

 

Bonne lecture.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Instagram: https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant :"L'ECOLE DES CHAGRINS"

« L'ECOLE DES CHAGRINS »

Roger CAVAILLE

Editions de BOREE

10 novembre 2022

400 pages

 

Présentation

 

Pour sa première rentrée scolaire, Julien, fils de modestes paysans rejoint son poste dans la classe unique de Cours, un village à une vingtaine de kilomètres de la ferme familiale. Entre des élus communistes et gaullistes qui se disputent, sur fond de Guerre en Algérie, la visite du conseiller pédagogique qui tourne au fiasco et son mariage avec Jeanne, son amour de jeunesse, Julien a fort à faire. La nouvelle rentrée scolaire est encore plus mouvementée : Julien est incorporé à l'école des officiers de réserve où il est confronté à l'aveuglement de la hiérarchie militaire et de quelques fonctionnaires obtus de l'Éducation nationale. Il sera ensuite affecté au poste d'instituteur dans le camp de harkis de Bias, près de Villeneuve-sur-Lot, avant d'être détaché en Algérie avec Jeanne.

L'auteur

 

Inspecteur de l'Education Nationale à la retraite, Roger CAVAILLE est animé par les découvertes artistiques et culturelles : littérature, photographie, cinéma, voyages. Et c'est avec une évidence toute simple que l'écriture a pris une place importante dans sa vie.

Largement inspiré de son expérience, « L'Ecole des chagrins » est son troisième roman qui fait suite au « Vieux Cartable » et à « Julien l'insoumis ». Roger CAVAILLE vit dans le Tarn-et-Garonne (82).

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « L'Ecole des chagrins », roman de Roger CAVAILLE.

 

 

Bien que n'ayant pas lu les deux précédents opus sur la vie de Julien, je n'ai pas été perdue lors de la lecture de ce troisième tome qui peut se lire indépendamment.

 

L'auteur nous emporte en 1960 et nous apprenons que Julien, fils de paysans a obtenu son premier poste d'instituteur dans un petit village du Lot et Garonne.

 

Roger CAVAILLE décrit parfaitement les facettes du métier de maître d'école, dans les années 60, en milieu rural, en s'appuyant sur ses souvenirs lorsqu'il était lui-même Inspecteur d'Académie. Il dresse également le portrait de la vie à la campagne, les traditions, les coutumes, la politique de l'époque, le vie militaire et les conséquences de la guerre d'Algérie.

 

Les protagonistes sont authentiques. L'histoire est simple et se lit facilement. Elle rappelle que le métier d'instituteur était, à cette époque, une vocation et qu'enseigner en milieu rural en classe unique n'était pas une sinécure...

 

J'ai bien aimé ce récit que je recommande aux amateurs du genre.

 

Bonne lecture.

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Instagram: https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

UN JOUR, UN AUTEUR NUMERO 66 : Mélodie DUCOEUR

« UN JOUR, UN AUTEUR »

Numéro 66

Lundi 28 novembre 2022

L'invitée sera : Mélodie DUCOEUR

 

 

 

 

Bonjour les amis,

 

Je vous informe que la porte de mon groupe sera ouverte le Lundi 28 novembre tout au long de la journée et ce soir là à notre amie Mélodie DUCOEUR.
 

Ainsi, Mélodie aura carte blanche pour se présenter, parler de ses ouvrages, ses projets d'écriture, salons, nous raconter des anecdotes sur sa vie d'auteure. etc... réaliser des vidéos si elle le désire.

 

Vous pourrez, si vous le souhaitez poser vos questions à Mélodie qui y répondra selon ses disponibilités.

 

A bientôt.

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LES HEURES DU MATIN"

« LES HEURES DU MATIN »

Le Hasard et la Nécessité

Isabelle ARTIGES

Editions de BOREE

13 octobre 2022

 

Présentation

 

1898. Tandis que le malheur s'abat sur les Dumont, une famille prospère de maîtres chaumiers, Élisabeth, elle, perd son mari et se retrouve seule avec ses trois enfants, sous la coupe d'une belle-mère tyrannique. Ainsi, le hasard et la nécessité ne tarderont pas à rapprocher Jean Dumont et Élisabeth Pradeau dont les deux familles n'en formeront finalement qu'une malgré le qu'en-dira-t-on et les épreuves successives auxquelles ils devront faire face jusqu'à l'approche des années 1920. Conçue comme une saga en deux volets, marquée l'un par la Première et l'autre par la Seconde Guerre mondiale, Isabelle Artiges nous fait habilement partager le quotidien d'une grande famille recomposée dont nous suivons avec empathie le destin de chaque membre.

L'auteure

Isabelle Bugeau-Artiges est diplômée de l'Université de Limoges.

Après son mariage elle est partie vivre en Dordogne où elle a co-dirigé avec son mari un laboratoire de développement de formules de maquillage, Vet H Cosmetiques, pendant 22 ans.

Libérée de ses obligations de chef d’entreprise, elle s’est penchée sur le passé de sa famille, s’inspirant, pour écrire "Le Diable à portée de la main" (2007), son premier livre, de faits divers véridiques de la seconde guerre mondiale au cœur du Limousin.

Son deuxième livre "Les petits mouchoirs de Cholet" (2013) est un roman d’amour fou dans un contexte tragique de Grande Guerre qui nous révèle une femme moderne et héroïque.

Isabelle Artiges est membre de l'Académie des Lettres et des Arts du Périgord.

page Facebook: https://www.facebook.com/isabelle.artigesbugeau



 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Heures du matin », roman de Isabelle ARTIGES auteure dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise.

 

Les personnages principaux : d'une part Jean Dumont qui a perdu son épouse et se retrouve seul avec ses quatre enfants. Maria, l'aînée assume toutes les tâches de sa défunte mère. Antoine, le fils aide son père dans son activité de maître chaumier. D'autre part, Elisabeth Pradeau, veuve avec trois enfants, vit sous la coupe d'une belle-mère autoritaire et dominatrice.

 

Isabelle ARTIGES nous conte donc le destin de ces paysans, entre 1895 et 1918. Elle nous fait partager leur quotidien, les épreuves qu'ils devront surmonter mais également les difficultés rencontrées par les familles recomposées face aux mentalités de l'époque. Elle nous offre une belle saga en deux volets marqués par les guerres .

 

J'ai beaucoup aimé ce roman régional authentique, émouvant, très bien écrit et documenté qui se lit facilement et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Instagram: https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 


 

 

Voir les commentaires

UN JOUR, UN AUTEUR NUMERO 64 : CHRISTELLE MORIZE

« UN JOUR, UN AUTEUR »

Numéro 65

Vendredi 25 novembre 2022

L'invitée sera : Christelle MORIZE

 

 

 

 

Bonjour les amis,

 

Je vous informe que la porte de mon groupe sera ouverte le Vendredi 25 novembre tout au long de la journée et ce soir là à notre amie Christelle MORIZE.
 

Ainsi, Christelle aura carte blanche pour se présenter, parler de ses ouvrages, ses projets d'écriture, salons, nous raconter des anecdotes sur sa vie d'auteure. etc... réaliser des vidéos si elle le désire.

 

Vous pourrez, si vous le souhaitez poser vos questions à Christelle qui y répondra selon ses disponibilités.

 

A bientôt.

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "L'ECHO DE NOS JOURS"

« L'ECHO DE NOS JOURS< »

Florence THOLOZAN

M+ EDITIONS

10 NOVEMBRE 2022

240 pages

Présentation

 

Quelques mots griffonnés découverts dans la poche d’un panier acheté sur le port, et Saskia ressent la curieuse impression d’avoir récupéré une bouteille jetée à la mer.


Rédigé en anglais, le message provient d’Indonésie et résonne comme une incitation à partir sous d’autres cieux, en espérant qu’un dépaysement total effacerait le côté sombre de sa vie actuelle.


L'auteure

 

Florence Tholozan réside dans les proches environs de Montpellier.
Diplômée en psychologie, elle enseigne dans l’Hérault.
Du plus loin qu’elle se souvienne, elle a toujours eu l’amour des mots.

La Chinoise du tableau est son premier ouvrage. Il s’agit d’un roman de littérature générale.
Édité par Marc Duteil aux Éditions M+ en décembre 2019, le roman La Chinoise du tableau a précédemment concouru au Prix du Livre Romantique 2019 des Éditions Charleston pour lequel il a obtenu la troisième place.
Le roman a été récompensé par le Prix de Paroles d’auteur(e)s 2020.
Il a obtenu une place de finaliste pour le Prix Régional de Littérature Lions 2021 et pour le Prix des Auteurs Inconnus 2020, après une sélection pour le Prix de la ville de St-Lys 2020.
Il ensuite a été classé quatrième sur les dix romans en lice pour le Prix Féminin Pluriel Montpellier Méditerranée 2021.


Une traduction en anglais, aux USA, a été publiée par les Éditions Harvard Square en avril 2022 sous le titre The Chinese Woman from the Painting.
Il sera traduit et édité en Allemagne en 2023, par les Éditions Drachenhaus Verlag, spécialistes de la Chine et aura pour titre Das bildnis der chinesin.


Une publication en Pologne aux Éditions Slowne Książki paraîtra en polonais, en avril 2023 sous le titre Chinka z obrazu.


Il a été présenté à l’occasion du nouvel an chinois 2021 sur le campus virtuel chinois de Neoma Business school organisé par des Instituts Confucius, dont celui de Montpellier, de Bretagne, du Luxembourg et de La Réunion, puis lors d’une conférence donnée à l’Institut Confucius des Pays de la Loire à Angers, en mai 2021. Une autre présentation a eu lieu à la Maison Des Relations Internationales de Montpellier lors du nouvel an chinois 2022 de l’Institut Confucius de Montpellier, ainsi qu’à l’occasion du vingtième anniversaire du jumelage des villes de Chengdu (Chine) et de Montpellier (France) le 1er octobre 2022 à la Mairie de Montpellier
Formats disponibles de la version française : papier (grand format et livre de poche), numérique et livre audio.
 

 

Mon avis

 

Je remercie M+ Editions et Florence THOLOZAN de m'avoir permis de lire, en service de presse « L'Echo de nos jours », dernier roman de cette auteure dont j'ai découvert la très belle plume lors de la lecture de son premier roman «La Chinoise du tableau ».

 

La très jolie couverture et le titre m'ont de suite interpellée et je me suis sentie happée par cette histoire.

 

Dans le prologue, Florence THOLOZAN nous emporte tout d'abord en 1938 dans le Comté de Galway, en Irlande et nous présente Brighid, orpheline fuyant l'enfer d'un couvent avec Lugh son nouveau-né.


Ensuite nous sommes en 2014 à Collioure dans le Sud de la France et l'auteure donne la parole à Saskia, son héroïne. Celle-ci a trouvé un mot mystérieux, dans la poche d'un panier qu'elle vient d'acheter, rédigé en anglais par une personne prénommée Santi vivant à Bali.

 

Serait-ce un appel ?

 

Saskia, qui vient de connaître une déception amoureuse, décide alors de partir en Indonésie pour tenter d'oublier sa peine et apaiser sa douleur.

 

Au fil des si jolis mots de l'auteure nous voyageons jusqu'à Bali, île merveilleuse aux couleurs flamboyantes.

 

Florence THOLOZAN décrit à merveille la beauté des paysages, les us et coutumes, la faune, la flore, les odeurs, les couleurs, la vie en Indonésie : un vrai régal pour le lecteur qui est transporté en ces lieux et imagine visionner de bien jolies images.

 

L'histoire est belle, l'intrigue bien menée, les secrets de famille bien gardés.

 

J'ai ADORE ce très beau roman, très coloré, exotique à souhait, envoûtant, émouvant également et dont les multiples rebondissements tiennent vraiment en haleine.

 

Un excellent moment de lecture et un COUP de COEUR pour moi. Merci Florence THOLOZAN pour cette jolie découverte. J'attends avec impatience ton prochain ouvrage !

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Instagram: https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

Voir les commentaires

Seconde chronique du jour concernant : CRUELS SONT LES RIVAGES"

« CRUELS SONT LES RIVAGES »

Eric LE NABOUR

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

20 octobre 2022

384 pages

 

Présentation

 

Suspense en Bretagne autour de Laura, ancienne policière de la Crim. Un mari qu'elle croyait mort, des révélations – de trahisons en mensonges – vont ébranler ses dernières certitudes. Et mettre sa vie en danger et celle de ses filles.
Par l'auteur des Ombres de Kervadec.


 

Voilà trois ans que Laura Delgado a démissionné de la police parisienne après que son mari, Romain, également policier, a été tué en mission. Préoccupée par l'avenir de ses filles, Angèle et Victoire, elle s'est réfugiée en Bretagne où vit son père, ancien docker. Alors qu'elle pensait avoir retrouvé une certaine stabilité, Laura découvre un message suspect sur l'ordinateur de Victoire donnant rendez-vous à sa fille sur une plage de Quiberon. Affolée, elle s'y précipite. Elle y apprendra que les rivages, eux aussi, peuvent être cruels.


Pour en finir avec un lourd passé, Laura, redevenue, au grand dam de ses ex-collègues, le " lieutenant Delgado ", devra mettre sa vie et celle de sa famille en danger. Et tenter de résoudre ce mystère : qui était vraiment Romain ?

Un roman à suspense, une plongée en eaux troubles doublée d'un beau portrait de femme, courageuse et attachante.

 

 

 

L'auteur

 

Né en 1960 à Caen, Eric Le Nabour a commencé à écrire dès l'enfance et publié son premier livre, Charles X, le dernier roi, à l'âge de dix-neuf ans.


Diplômé et passionné d'histoire, il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages – romans, biographies et récits – ainsi que de nombreux articles pour des revues (Historia, Chroniques de l'Histoire, Le Spectacle du monde).
Chroniqueur au journal normand Liberté, il a également collaboré à l'émission " Les Voyageurs de l'Histoire " sur France 2 avec Alain Decaux et Jacques Martin.


Il a publié aux Presses de la Cité Orages sur Calcutta, Les Démons de Shanghai, Les Jardins d'Istanbul, Les Ombres de Kervadec, La Grande Combe et Les Sept Tours du diable.

 

 

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire « Cruels sont les rivages », roman de Eric LE NABOUR auteur dont j'ai lu plusieurs ouvrages historiques tant j'aime sa plume précise et fluide.


Bien que peu habituée à ce genre de lecture, j'ai pris grand plaisir à découvrir cette histoire dont la jolie couverture m'ont de suite interpellée.

 

Eric LE NABOUR nous offre un excellent polar et nous présente Laura, policière qui depuis le décès de Romain, son époux flic de la brigade des Stups, dans l'exercice de ses fonctions, a démissionné et s'est réfugiée en Bretagne avec ses deux filles Victoire et Angèle.

 

Trois années plus tard, les filles ne rentrent pas de l'école et Laura les retrouve en compagnie d'un homme qui n'est autre que Romain.. Malheureusement, le même jour, celui-ci se fait tuer et meurt pour « la seconde fois » devant les yeux de sa famille.

 

Pourquoi Romain a-t-il fait croire à sa mort ? Laura, très déterminée va chercher, par tous les moyens possibles, à en découvrir les raisons.

 

Nous la suivons donc de St-Nazaire à Plouharnel, de Quiberon à Paris, se méfiant de tous ceux qui l'entourent. Nous ne pouvons que trembler pour la vie des petites filles et celle de leur mère et nous sommes écoeurés par tant de trahisons et de mensonges. Je ne vous en dirai pas plus mais vous laisserai découvrir le dénouement par vous-mêmes.

 

J'ai beaucoup aimé ce polar très bien écrit, mystérieux, sur fond de corruption policière, au suspense bien mené et addictif, que j'ai lu d'une traite tant il m'intéressait.

 

Un très bon moment de lecture.

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Instagram:https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant : "LE VOYAGE DU FLEUVE"

« LE VOYAGE DU FLEUVE »

Martine PILATE

Editions de BOREE

Terres d'écriture

18 août 2022

347 pages

 

 

Présentation

 

"Il faut toujours avoir de la musique dans son coeur pour faire danser la vie" La devise de la famille Midern, facteurs de pianos de père en fils, Frédéric l'a entendue toute son enfance dans la bouche de son grand-père. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'il tombe sous le charme d'une jeune pianiste originaire d'Allemagne de l'Est lors d'un concours musical international. Léonore von Linden, pour sa part, est fascinée par l'assurance qui émane de cet homme libre, quand de l'autre côté du rideau de fer tout est sous contrôle, les relations sociales comme la musique. A partir de ce jour, Frédéric s'évertuera à révéler le grand talent de Léonore et à faire danser la vie...

 

 

L'auteure

 

Née à Marrakech, Martine Pilate a passé de longues années à l'étranger. Elle en a gardé le goût des voyages. Elle écrit chacun de ses romans dans l'Idée d'un partage et d'un lien avec ses lecteurs. C'est pourquoi, depuis plus de quinze ans, elle n'hésite pas à se déplacer aux quatre coins de la France pour aller à la rencontre de son public.


Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Voyage du fleuve », roman de Martine PILATE, auteure dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise.

 

Martine PILATE nous conte l'histoire de Frédéric Midern, jeune homme issu d'une famille de facteurs de pianos. Lorsqu'il rencontre Léonore Von Linden à Bruxelles, une jeune pianiste originaire d'Allemagne de l'Est, Frédéric tombe de suite amoureux. Il en est de même pour Léonore qui admire ce jeune garçon fougueux qui n'aura de cesse, malgré les difficultés causées par le mur de Berlin, de mettre en avant le grand talent de la jeune fille.

 

Parviendront-ils toutefois à réaliser leurs rêves et à vivre leur amour au grand jour ?

 

 

L'auteure nous offre un très joli voyage, sur fond musical, se déroulant au cours d'une période douloureuse de l'histoire de la RDA.

 

J'ai bien aimé ce roman d'amour intéressant, très bien écrit et documenté tant sur les plans historique que culturel, faisant découvrir le monde de la musique et des facteurs de pianos.

 

Je le recommande aux amateurs du genre qui, comme moi, passeront un bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>