Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat pour “comme une aurore dans la brume”

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "LA VERITE QU'ELLE MERITE"

« LA VERITE QU'ELLE MERITE »

Sophie MUFFAT-MERIDOL

CALMANN-LEVY

TERRITOIRES

8 mars 2023

272 pages

 

Présentation

 

Combat pour une juste cause dans les ténèbres

de la Ville des Lumières.


 


Marie Beauchamps, capitaine de police à Lyon, a tout perdu à cause d’un accident inexplicable en opération : l’homme qu’elle aimait, la confiance en son corps irrémédiablement blessé, la foi dans son métier.


Elle fait preuve d’une telle incurie que sa hiérarchie en vient à lancer contre elle une procédure de révocation.


Bon prince, son supérieur lui confie une dernière affaire avant son départ : à Villeurbanne, dans la cité du Tonkin, on a retrouvé le corps tronqué d’une femme dans une valise.


Alors qu’elle est bien décidée à bâcler l’enquête, Marie se voit encombrée de deux témoins à protéger : un chien-loup qui pourrait avoir eu l’assassin pour maître et un gamin du Tonkin qui en sait plus qu’il ne faudrait.


Malgré elle, la voilà entraînée dans une chasse à l’homme qui la conduira des terrains vagues de la banlieue aux salons feutrés des beaux quartiers…


 

L'auteure


 

Née à Lyon, ayant suivi toute sa scolarité du primaire à la Faculté de Lyon III dans la Capitale des Gaules, Sophie Muffat-Méridol est une vraie Lyonnaise même si elle vit aujourd'hui en Haute Savoie, à Megève précisément où elle fut chef de cabinet du maire.

Nouvelle plume lyonnaise, Sophie Muffat-Méridol se distingue par son art singulier de fouiller les âmes, de mettre à jour dans les cendres une étincelle d'espérance. Avec son nouveau roman, L'Homme au bouquet, elle nous livre un polar à l'atmosphère envoûtante qui se lit comme une traversée des clairs-obscurs de la ville des lumières.

 

Source : Calmann Levy

 

Mon avis

 

Je remercie Sophie MUFFAT-MERIDOL et Mélanie, CALMANN-LEVY de m'avoir envoyé, en service de presse, le dernier ouvrage de Sophie : «La Vérité qu'elle mérite ». Ayant lu tous les ouvrages de cette auteure, je me suis empressée de découvrir ce petit dernier.

 

Bien que peu habituée à lire des polars j'ai pris grand plaisir avec celui-ci qui est totalement décalé, surprenant et n'a pu que me séduire.

 

Dès les premières lignes l'auteure nous emporte à Lyon dans un parc et nous présente Marie Beauchamps, Capitaine de Police, surnommée « La Maraudeuse ». Celle-ci a un comportement vraiment bizarre avec une maman et son jeune enfant. Ce personnage m'a paru au premier abord fort désagréable et quelque peu dérangé mais ce n'est qu'en lisant la suite que j'ai compris les causes de son si mauvais caractère... En effet, suite à un accident au cours d'une mission, notre héroïne a perdu l'usage de son pied mais également beaucoup d'autres choses.. je ne vous en dirai toutefois pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes !

 

Sophie MUFFAT-MERIDOL nous fait visiter la ville de Lyon si chère à son cœur et nous plonge au cœur d'une enquête criminelle trépidante où Marie, flic devenue alcoolique qui se bat contre ses démons, fracturée par la vie, va tout faire pour résoudre cette ultime affaire de sa carrière qui lui a été confiée avant sa révocation.

 

C'est avec son talent habituel de narratrice que l'auteure décrit avec sensibilité et précision le portrait d'une policière, aigrie, fracturée par la vie, handicapée, trahie ainsi que ses dérives. L'histoire est troublante, l'intrigue bien ficelée et les dialogues emplis d'humour noir certes mais tellement réels et vifs que l'on se croirait dans le feu de l'action.

 

A tout moment le lecteur se demande où la vérité peut bien se cacher et si Marie va la découvrir, la faire éclater et si elle le mérite vraiment...

 

Aucun temps mort dans la lecture de ce polar addictif à souhait que j'ai beaucoup aimé, lu d'une traite jusqu'au dénouement imprévisible.

 

Un très bon moment de lecture que je recommande vivement aux amateurs du genre.

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

Voir les commentaires

Bonjour voici mes chroniques concernant : "NEMI" et "NEMI FILLE DE LA PREHISTOIRE"

« NEMI »

Sandrine LE GOFF

Editions Plume Libre

27 décembre 2022

279 pages

 

 

 

Présentation

 

Némi nous invite à un fabuleux voyage dans la Préhistoire. Il y a environ 20000 ans, dans le sud-ouest de ce qui s'appellera un jour la France, des hommes et des femmes, nomades, vivent en société organisée. Et si ces Homo Sapiens, tellement éloignés de nous dans le temps, nous ressemblaient plus que nous le pensions ?

 

Et si la jalousie, la convoitise, la folie meurtrière, mais surtout l'Amour, avaient su traverses les millénaires pour arriver jusqu'à nous ? Némi, jeune fille muette, courageuse et déterminée, nous entraine sur le chemin de sa vie, semé d'embûches et d'émotions fortes.

 

 

L'auteure

 

« Avec un nom aux consonances bretonnes, originaire de la région parisienne, landaise d’adoption, amoureuse de la Touraine et de la Dordogne, je me sens bien et à ma place dans chaque recoin de France. J’explore régulièrement notre bel hexagone, à la découverte des richesses naturelles et culturelles qui en sont les fondations et les sources de mon inspiration. Enseignante en école élémentaire depuis 1997, j’essaie de transmettre à mes petits élèves mon intérêt pour l’Histoire et la Préhistoire en particulier.
Némi est mon premier roman.
Je suis enseignante en école élémentaire depuis 25 ans et passionnée d’Histoire, de Préhistoire en particulier. Je me suis lancée cette année dans l’écriture et j’ai choisi de situer mon premier roman, pour adultes, à mon époque de prédilection, le Paléolithique. Inspirée par Marilène Patou-Mathis, « L’Homme préhistorique est aussi une femme » et l’ouvrage collectif « Lady sapiens », j’ai voulu mettre en avant des femmes évoluant dans une société spontanément égalitaire, fortes et déterminées, occupant des fonctions souvent mises de côté par les préhistoriens du XIXème siècle. Une de mes héroïnes, par exemple, est la peintre de Lascaux. Si j’ai pris, je l’avoue, de grandes libertés avec les dates en particulier, j’ai essayé de restituer le plus possible un fond historique. Mes personnages en revanche sont volontairement dotés d’une façon de penser et de s’exprimer moderne, actuelle, et passent également par tout le panel des émotions que nous connaissons nous-mêmes. Car après tout, ce sont des Homo sapiens… comme nous. »


 

Mon avis


 

Je remercie Valérie CHOPIN et Sandrine LE GOFF pour l'envoi de « Némi », roman gagné récemment lors d'un concours sur le groupe « lire, rêver et partager ». La gentille dédicace de Sandrine m'a beaucoup touchée.


 

La férue d'Histoire et de récits se déroulant pendant la Préhistoire et ayant lu tous les ouvrages de Jean M. AUEL, n'a pu qu'être séduite pas cet ouvrage. J'ai ainsi découvert avec grand plaisir la très jolie plume, précise et fluide de Sandrine LE GOFF.


 

L'auteure nous emporte à environ 20 000 ans de notre époque dans le Sud Ouest. Elle nous conte l'histoire de Némi, jeune fille muette, courageuse, volontaire et déterminée qui, malgré son handicap et le fait d'être une femme, réussit à occuper une place importante dans une tribu d'Homo Sapiens.


 

Sandrine LE GOFF aborde avec brio les thèmes tels que l'amour, l'amitié, la jalousie, la vie d'une tribu nomade et leurs croyances, la vengeance meurtrière, l'art préhistorique, la différence. ..


 

J'ai ADORE cet ouvrage romancé certes mais se déroulant à une époque de notre Histoire tellement éloignée de la nôtre, ô combien fascinante.

Voici un premier roman fort prometteur que je recommande vivement aux amateurs du genre.


 

Un très bon moment de lecture.


 

« NEMI FILLE DE LA PREHISTOIRE »

livre JEUNESSE

Sandrine LE GOFF

Edition Plume Libre

novembre 2022

92 pages


 

Mon avis


 

Je remercie Valérie CHOPIN et Sandrine LE GOFF pour l'envoi de « Némi Fille de la Préhistoire », roman « jeunesse » gagné récemment lors d'un concours sur le groupe « lire, rêver et partager ».


 

Après avoir terminé la lecture de « Némi », j'ai commencé ce second livre de Sandrine LE GOFF, « Némi Fille de la Préhistoire », version adaptée par l'auteure pour des enfants âgés de 8 à 11 ans.


 

J'ai également beaucoup aimé cet ouvrage que je lirai très prochainement avec ma petite fille Sarah, âgée de 8 ans, et ne manquerai pas de vous faire connaître son ressenti.


 

« Némi Fille de la Préhistoire » est un très bon livre qui plaira aux jeunes enfants, leur permettant ainsi de découvrir la vie pendant la Préhistoire.


 

Blog : leslectures de cerise74.over-blog.com


 

Page : https://www.facebook.com/joellemarchal74/


 

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/


 


 


 


 


 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "L'ETREINTE DE LA BISE"

« L'ETREINTE DE LA BISE »

Alain DELAGE

Editions de BOREE

15 juin 2023

368 pages

 

 

Présentation

 

 

CONSPIRATION ET VENGEANCE AU COEUR DE L'AUBRAC

 

 

A l'automne 1893, Armand Ligourel, jeune conscrit tout juste libéré de son service militaire est de retour dans sa campagne languedocienne. Lui qui pensait surprendre sa famille par son arrivée inopinée à la ferme, c'est un accueil pour le moins déconcertant qui lui est réservé.. Mais quand arrive le courrier d'un notaire le faisant héritier des biens d'un grand-oncle, Alphonse Ligourel, sur l'Aubrac, la stupeur laisse place à l'espoir. Serait-ce enfin une chance pour la famille, dont la situation n'est guère brillante, de sortir de l'impasse ?

 

Un héritage inattendu et inespéré, mais qui fait suite à la disparition inexpliquée de Jeanne, la servante d'Alphonse, à laquelle ce dernier avait légué sa maison. Alors qu'Armand prend possession des lieux, des indices troublants laissent à penser qu'on ne lui a pas dit toute la vérité.

 

L'auteur

Natif de l'Hérault, Alain Delage s'investit tout particulièrement dans la vie culturelle et associative de sa région. Il a été élevé au grade de chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres pour son implication dans le domaine de la littérature avec un engagement très fort dans la conservation et la transmission de l'histoire locale. Alain Delage vit dans le Gard (30). 10 ANS 10 ROMANS En 2013, Alain Delage publiait son premier roman aux éditions De Borée, Les Secrets de Fontvives. Nous profitons de cette 10e parution pour remettre en vente un roman, paru en 2018, L'Enfant des murmures et un Terre de poche, L'ombre de la garrigue, paru en 2020.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « L'Etreinte de la bise », roman d'Alain DELAGE, auteur dont j'ai lu tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise.

 

 

J'ai retrouvé avec plaisir Armand Ligournel, protagoniste découvert dans « Le Banni des Hautes-Terres », ouvrage que j'avais beaucoup aimé. Si vous n'avez pas encore lu ce premier opus je vous conseille vivement de le faire.

 

L'auteur nous emporte donc en 1893 où Armand, libéré de son service militaire, rentre au village, dans la garrigue languedocienne, retrouver sa famille.

 

Que s'est-il passé pendant son absence ? Pour quelles raisons les siens se sont-ils retrouvés dans une situation aussi précaire ? L'héritage inespéré de son grand-oncle paternel va-t-il offrir à Armand et à sa famille une vie meilleure sur le Plateau de l'Aubrac ? Pour quelles raisons Jeanne, la servante d'Alphonse a-t-elle disparu ?

 

Je ne vous en dirai pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes.

 

Toutefois j'ajouterai que c'est avec son talent habituel de conteur que  Alain DELAGE  nous fait partager le destin de cette famille et découvrir, au fil de ses mots, certains secrets trop bien gardés.


Il décrit à merveille les paysages de l'Aubrac, la vie paysanne, les hivers rigoureux, les us et coutumes, les traditions et les mentalités en milieu rural au XIXème siècle.


J'ai beaucoup aimé ce très beau roman régional palpitant, très bien écrit et documenté, au suspense bien mené et dont les rebondissements m'ont vraiment tenue en haleine jusqu'au dénouement, au demeurant fort surprenant....


Je le recommande vivement aux amateurs du genre qui, comme moi, passeront assurément un très bon moment de lecture.

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Page : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

 

 

 



 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LE COEUR A L'ENVERS"

« LE COEUR A L'ENVERS »

Carole DUPLESSY-ROUSEE

Editions PRESSES DE LA CITE

TERRES DE FRANCE

23 février 2023

496 pages

Présentation

 

Dans le Val de Loire, sur les rives de l'Indre, quatre générations se croisent et se soutiennent au sein de l'entreprise fruitière que dirige la doyenne. Mais quand un secret enfoui depuis cinquante ans refait surface – la noyade inexpliquée d'un fils –, c'est tout l'équilibre de la tribu qui vacille. Une saga familiale pleine d'émotions.

Maud Châtillon vit à Tours. Le week-end, elle aime se ressourcer dans la maison de famille où réside sa grand-mère Hortense. Femme de caractère, celle-ci a élevé seule ses quatre fils et gère de main de maître ses hectares de vergers. Dans ce havre de paix, Maud retrouve sa mère, ses oncles, son frère Amaury, et sa fille Julia qui a abandonné ses études et compte se lancer dans la confection de confitures.


Mais tous sont perturbés par le comportement étrange de Benoît, l'un des fils d'Hortense, marqué depuis l'enfance par la noyade de son jumeau dans la Loire. Maud et Amaury interrogent leur grand-mère sur les circonstances de cet accident, en vain. Pourquoi ce décès tragique reste-t-il tabou ? Hortense aurait-elle quelque chose à se reprocher ?


Quand un secret de famille enfoui depuis cinquante ans refait surface, c'est tout l'équilibre de la tribu qui vacille...



 

L'auteure

 

Présidente de la Société des auteurs de Normandie, Carole Duplessy-Rousée a publié plus d’une dizaine de romans. Depuis Fleur et Lola paru en 2010, ses sagas familiales, dont Le Silence d’AmarineQuand le temps s’arrêtera et Il est temps d’aimer, connaissent un succès croissant.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Coeur à l'envers », roman de Carole DUPLESSY-ROUSEE.

 

La très jolie couverture et le titre original m'ont de suite interpellée.

Comme à son habitude, l'auteure nous offre une magnifique saga familiale, tout en douceur .

 

Elle nous emporte dans le Val de Loire où nous faisons connaissance avec les membres de cette grande famille. Tout d'abord Hortense Châtillon l'arrière- grand-mère, femme de caractère qui a élevé seule, par choix personnel, ses fils et dirige toujours l'entreprise fruitière familiale, aidée par Isabelle l'épouse de son fils Louis, décédé d'une crise cardiaque. Dans le domaine vivent également deux autres fils, Jacques et Benoît. Ce dernier est perturbé depuis le décès de son jumeau qui s'est noyé  lorsqu'ils étaient âgés de douze ans.

Maud et son frère Amaury, enfants de Louis et Isabelle apprécient de venir le week-end retrouver la famille et Hortense, la doyenne. Maud vit à Tours et a elle également élevé seule sa fille Julia. Cette dernière décide d'arrêter ses études de droit et de s'investir dans le domaine de « La Dame Blanche » en créant une activité de fabrication de confitures artisanales, qui pourrait être complémentaire aux revenus de l'entreprise familiale.

 

Toutefois le décès du frère jumeau de Benoît reste un sujet tabou et Maud va tenter de découvrir ce secret de famille enfoui depuis cinquante ans....

Y parviendra-t-elle ?

 

L'auteure décrit à merveille les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son ouvrage les rendant ainsi authentiques et attachants.

J'ai beaucoup aimé Hortense, l'arrière-grand-mère qui, avec son caractère fort, est le pilier de cette famille et réunit autour d'elle, dans la joie, enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants.

 

Il en est de même pour Maud, qui, ressemble beaucoup à son arrière-grand-mère, possède de belles valeurs humaines et attache une grande importance aux liens familiaux.

 

L'histoire est belle, le suspense bien maîtrisé et les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine.

 

 

J'ai ADORE ce roman, très bien écrit, émouvant, fort intéressant, empli d'amour et avec lequel j'ai passé un excellent moment de lecture.

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique COUP DE COEUR : "LA RENAISSANCE D'UNE COQUILLE VIDE"

« LA RENAISSANCE D'UNE COQUILLE VIDE »

Nathalie BRUNAL

Auto-Edition

9 mai 2023

355 pages

 

 

 

Présentation

 

Pour Lillie, sa fille est le centre de son univers. Mais quand Nina déploie ses ailes et quitte le nid, son monde s’effondre. Lillie s’apitoie sur son sort jusqu’à ce que l’annonce d’une épicière, qui vient de perdre son mari, attire son attention. Ni une, ni deux, la voilà partie pour une nouvelle aventure en compagnie de Jo, sa meilleure amie.


Dans le charmant village qui les accueillera, Jo se pliera en quatre pour que Lillie oublie son foyer déserté. La destinée fera le reste.

De belles rencontres, un zeste d’humour, un grain de folie et une pincée d’amour… De bons ingrédients pour un séjour inoubliable et pourquoi pas un nouveau départ… ?

 

L'auteure

 

Nathalie Brunal a 43 ans quand elle se lance le défi fou d'écrire son premier roman. "Dévoreuse" de livres depuis sa plus tendre enfance, elle est passée de l'autre côté du miroir pour, à son tour, faire voyager les lecteurs. Lisant tous les genres depuis qu'elle sait lire avec une préférence pour les romans qui font découvrir de nouveaux horizons, elle a découvert le "feel-good" tout à fait par hasard. Il l'a inspirée pour l'écriture de son premier roman publié en juin 2017.

« Une tragique fête des fraises » est drôle, frais et rempli d'humour. Son héroïne Anna est une Bridget Jones à la française. Avec son compagnon Roger, ils vont vivre des aventures rocambolesques.

Clown dans la vie de tous les jours, ses Feelgood saupoudrés d’humour, d’amour et de douceurs lui ressemblent. Vous pouvez tous les retrouver sur Amazon.

Après avoir fait rire ses lecteurs, elle s’est essayée à la romance historique. Publiée chez France Loisirs puis en librairies grâce aux Éditions Nouvelles Plumes, elle s’évertue à faire de ses héroïnes des femmes fortes. « Le défi d’Apolline » et « Apolline, Un avenir incertain » sont disponibles sur Amazon.

À moins d’avoir peur de devenir accro à sa plume, je vous invite à découvrir son univers

Retrouvez toute l'actualité de Nathalie Brunal sur : www.facebook.com/nathalie.brunal

Instagram: @nathaliebrunal

Twitter @NathalieBrunal

 

Mon avis

 

J'ai eu la chance de lire, en avant-première, « La Renaissance d'une coquille vide », dernier roman de Nathalie BRUNAL. Etant une fan inconditionnelle de cette auteure dont j'ai lu tous les ouvrages, j'ai été de suite interpellée par le titre original et la très jolie couverture.

 

Bien que d'un genre différent des précédents ouvrages de l'auteure, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce feel-good qui aborde principalement le thème du « nid vide » mais également l'amour, l'amitié, les relations mère-fille...

 

Beaucoup d'émotions sont palpables à la lecture des mots de Nathalie BRUNAL et un grand nombre de mamans se reconnaîtront dans le personnage de Lillie, qui, comme elle, ont vu un jour leurs enfants quitter le cocon familial.

 

L'histoire est belle, triste et drôle à la fois. Les personnages très bien décrits et fort attachants. Les dialogues vivants à souhait tiennent vraiment le lecteur en haleine jusqu'au dénouement.

 

J'ai ADORE ce roman empli d'amour et d'espoir, ponctué d'une touche d'humour et de sensualité, qui fait du bien au cœur et je le recommande vivement aux lecteurs et lectrices qui passeront, j'en suis certaine, un excellent moment de lecture et de détente.

 

BRAVO Nathalie BRUNAL pour ce petit bijou qui fut pour moi un COUP DE COEUR.

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

 

Voir les commentaires

FICHE LECTEUR COMPULSIF : LILLYs CMA

FICHE LECTEUR (JOUR 24)

 

« ES-TU UNE LECTRICE COMPULSIVE ? »

 

QUESTIONS pour Lillys Cma

 

 

JM : -A quel âge as-tu commencé à lire ?

 

Lillys : Mes premiers souvenirs remontent à la primaire, j’accompagnais ma mère à la bibliothèque chez nous (une toute petite petite) et je prenais toujours pour moi un livre, même si je ne parvenais pas à les lire parfois. Le premiers titre dont je me souviens est La maison qui parle !

 

 

 

JM : - Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?

 

Lillys : Oui, c’est pour cela que j’évite de laisser ma CB sur Kindle sinon mon compte en banque pleurerait ;)

 

 

JM : - Où as-tu l'habitude d'acheter tes livres ?

 

Lillys : Eh bien, sur amazon ou en brocante en général. Mais pour certaines ME, je ne commande que sur leur site, même si les titres sont disponibles sur amazon aussi ^^

 

 

JM : - Quel format de lecture préfères-tu : numérique ou papier ?

 

Lillys : Papier sans détour. Je n’ai rien contre le numérique et parfois je n’ai pas le choix, mais le papier est plus confortable à lire pour moi, mes yeux fatiguent très vite sur écran.

 

 

JM : - Est-ce que tu achètes des livres neufs ou d'occasion et pourquoi ?

 

Lillys : Les deux ! J’aime le neuf et je sais que cela aide plus l’auteur, mais quand le budget est serré et à l’approche des brocantes de part chez moi, je me fais toujours un petit budget pour les occaz que je pourrais trouver pour remplir la bibliothèque ^^ souvent plus des titres que j’ai déjà lu ,mais que je n’ai plus.

 

 

 

JM : - A combien de livres s'élève ta PAL ?

 

Lillys : Alors là Joker ! J’ai beaucoup de livres en attente sur Kindle et comme la bibliothèque de ma mèr est aussi une PAL pour moi, bah je ne saurais les dénombrer.

 

 

JM : Peux-tu nous dire les titres des trois prochains livres que tu as hâte de lire ?

 

Lillys : Alors ce sont des titres festifs pour le coup coup sauf un ! J’ai Matt Dubois à lire et j’ai trop hâte de retrouver la plume de Ludovic Metzker ;) ensuite il y a ce petit policier qui me fait de l’oeil, humour et enquête réunis j’adhère c’est Le macchabé givré, à servir bien frais de Caterine Secq et pour finir un recueil de Noël : A tes souhaits dont les profits reviennent à une association.

 

 

JM : - Quels sont tes genres de lectures ?

 

Lillys : HORREUR, Thriller, Fantastique, Bit Lit et j’en passe. Disons plutôt que je prends mes précautions avec la romance, mais cela ne m’empêche pas d’en lire pour autant de temps en temps et je n’accroche jamais à la fantaisie.

 

 

JM : - Est-ce que tu lis plusieurs romans en même temps ?

 

Lillys : Jamais, j’ai horreur de ça. Je n’arrive pas à m’immerger dans deux histoires simultanément.

 

 

JM : - Combien lis-tu en moyenne d'ouvrages par mois ?

 

Lillys : Cela dépend des périodes, actuellement je suis dans une période creuse et je lis un à deux livres par semaine. Mais dans les période actives, je peux lire jusqu’à quatre livres par semaine.

 

 

JM : - Est-ce qu'il t'arrive de lire le soir puis une grande partie de la nuit jusqu'à t'endormir au petit matin ?

 

 

Lillys : Plus depuis ma tendre jeunesse… Je suis une couche tôt, avant je pouvais, mais aujourd’hui des soucis de santé sans gravités ne me permettent pas de tenter le diable la nuit ^^

 

 

JM : - Qu'est-ce qui te décide à choisir un livre plutôt qu'un autre – la couverture ? le nom de l'auteur ? Le résumé ?

 

Lillys : Alors déjà oui si je connais l’auteur et sa plume, j’ai tendance à lui faire plus confiance, après tout si son style me plait je n’hésite pas. Quand je ne connais pas l’auteur, je regarde par rapport à sa ME, alors étrange je sais, mais chaque ME à son style de retravaille (ou pas de retravaille) et je fais donc confiance à leur flaire. Pour finir, oui les couvertures sont mes pêchés mignons, mais j’ai appris avec le temps qu’une belle couverture ne fait pas une bonne histoire, pareille pour les résumés.

 

 

 

 

JM : - Est-ce qu'il t'arrive de prêter tes livres ?

 

Lillys : Je ne fais confiance qu’à deux personnes pour cela, ma meilleure amie et ma mère, ce depuis que j’ai prêté trois livres à une personne qui a coupé tous les ponts avec mois sans jamais me les rendre !

 

 

JM : - Si tu étais un livre, un personnage féminin, un personnage masculin : tu serais... ?

 

Lillys : Louarat XD non je plaisante. Je n’en sais rien, je ne m’identifie pas aux héros des livres, même si étrangement je préfère l’écriture à la première personne.

 

 

JM : - Penses-tu être une lectrice compulsive ?

 

Lillys : J’aime lire et j’en ai fait mon activité en devenant Blogueuse Littéraire. C’est une passion qui parfois peut avoir des hauts et des bas mais qui revient depuis mon enfance.

 

Voici les réponses données par Lillys Cma.

 

Les amis, Lillys est-elle, à votre avis, une lectrice compulsive ?

 

Vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Lillys sous ce post !

 

 

 

 

Voir les commentaires

FICHE LECTEUR COMPULSIF : MARIE-HELENE FASQUEL

FICHE LECTEUR (JOUR 23)

 

« ES-TU UNE LECTRICE COMPULSIVE ? »

 

QUESTIONS pour Marie-Hélène FASQUEL

 

 

JM : -A quel âge as-tu commencé à lire ?

 

Marie-Hélène : Bonjour Joelle, merci pour cette initiative ! J’ai commencé à lire à l’âge de 6 ans, et dès que j’ai su lire, je demandais 1 livre par jour à mes parents…

 

 

 

JM : - Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?

 

Marie-Hélène : Oui j’adore acheter des livres ! Un anniversaire ou un Noel sans livre est d’ailleurs inimaginable !

 

 

JM : - Où as-tu l'habitude d'acheter tes livres ?

 

Marie-Hélène : dans les librairies mais par manque de temps aussi sur Amazon. J’achète d’ailleurs beaucoup d’ebooks pour ma Kindle.

 

 

JM : - Quel format de lecture préfères-tu : numérique ou papier ?

 

Marie-Hélène : Je préfère le papier pour notre bibliothèque, parce que j’ai toujours adoré les livres et que j’apprécie particulièrement les livres dédicacés, mais je préfère désormais lire sur liseuse. Le confort de lecture est inégalé !

 

 

 

 

JM : - Est-ce que tu achètes des livres neufs ou d'occasion et pourquoi ?

 

Marie-Hélène : J’achète les 2. Neufs quand j’ai envie d’un livre particulier, d’occasion quand je le peux, parce que je suis très sensible à l’environnement et que j’adore donner une seconde vie à un livre.

 

JM : - A combien de livres s'élève ta PAL ?

 

Marie-Hélène : Impossible à dire, entre les livres personnels que j’accumule (des milliers), les ebooks (des milliers), les service presse en retard, le Grand Prix des Lectrices Elle et les boîtes à lire si tentantes… ma PAL s’élève à des centaines de livres !

 

 

JM : Peux-tu nous dire les titres des trois prochains livres que tu as hâte de lire ?

 

Marie-Hélène : Question difficile, il y en a tellement mais je dirais que ceux-ci me font particulièrement envie :

* Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla de Rufin (que je viens d’emprunter à la médiathèque… on ne se refait pas !),

* Relire Proust (il me faut du temps cependant mais c’est une envie lancinante donc je vais finir par le prendre, le temps),

* Les mémoires d’Adrien de Marguerite Yourcenar

 

 

JM : - Quels sont tes genres de lectures ?

 

Marie-Hélène : Mes genres préférés : le classique, le plus important pour moi, c’est le style. Je préfère le roman, la fiction, la littérature blanche, j’adore aussi les dystopies (1984 et Brave New World sont parmi mes préférées), les livres à l’humour décalé, les livres originaux, différents.

 

 

JM : - Est-ce que tu lis plusieurs romans en même temps ?

 

Marie-Hélène : Je le faisais avant d’être chroniqueuse, désormais j’aime lire un livre, écrire une chronique puis passer au suivant.

 

 

JM : - Combien lis-tu en moyenne d'ouvrages par mois ?

 

Marie-Hélène : ohhhhhhhhhhhhhh… question difficile, tout dépend de la longueur du livre évidemment, certains sont lus en 2 jours, d’autres en 10 mais en moyenne, si les livres ne sont pas trop épais, 2 à 3 jours par livre, au bas mot, 10 minimum par mois.

 

 

JM : - Est-ce qu'il t'arrive de lire le soir puis une grande partie de la nuit jusqu'à t'endormir au petit matin ?

 

 

Marie-Hélène : Oui, ça m’arrive régulièrement mais surtout le week-end car j’ai besoin d’être en forme pour mes élèves ! Ceci-dit, je lis beaucoup le soir !

 

 

JM : - Qu'est-ce qui te décide à choisir un livre plutôt qu'un autre – la couverture ? le nom de l'auteur ? Le résumé ?

 

Marie-Hélène : Sans hésiter (question facile pour moi !) le résumé !

 

 

JM : - Est-ce qu'il t'arrive de prêter tes livres ?

 

Marie-Hélène : Oui, je le faisais, maintenant (comme peu de personnes les rendent) je les donne. Je ne garde que mes préférés (car nous en avons plus de 5000 à la maison et nous manquons de place) et je garnis très régulièrement les boîtes à lire pour faire circuler ces livres et faire d’autres heureux !

 

 

JM : - Si tu étais un livre, un personnage féminin, un personnage masculin : tu serais... ?

 

Marie-Hélène : oh….. alors là, pas facile ! J’adorerais être la protagoniste de Chloé des loups qui vit des tonnes d’aventures ! Sa vie est loin d’être facile mais elle apprend, évolue et c’est une bien belle histoire !

 

 

JM : - Penses-tu être une lectrice compulsive ?

 

Marie-Hélène : oui, je ne me balade pas sans ma liseuse et lis dès que c’est possible !

 

 

 

 

Voici les réponses données par Marie-Hélène FASQUEL.

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "LE FEU SOUS LA PEAU"

« LE FEU SOUS LA PEAU »

Olivia JONES

Auto-Edition

12 septembre 2019

335 pages

 

 

Présentation

 

Que s’est-il passé le 15 avril 1994 ? Une femme et ses trois enfants meurent dans l’incendie de leur maison. Un cinquième cadavre, étranger à la famille, est découvert, une arme gît non loin de son corps carbonisé. Qui est cet homme ? Vingt-cinq ans après les faits, que cache Marialys Le Mellec ? Quel est le secret de cette mère de famille perturbée, anxieuse, fragile. Que cache le Docteur Fabien Neuville ? Chirurgien de renom, mari et père des disparus, dévasté par la mort atroce de sa famille bien-aimée. Et que cherche le Commissaire ? Flic à la retraite, obsédé par cette vieille affaire qui ne cesse de le tourmenter, et par la promesse faite à une mourante. Terrible drame familial, mensonges en tout genre, secrets bien gardés, tels sont les ingrédients du 7e roman d’Olivia Jones : Le Feu sous la peau.

 

 

 

L'auteure

 

Olivia Jones est une auteure française, d'origine bretonne. Née en banlieue parisienne, d'un père guitariste de jazz et d'une mère au foyer, elle a vécu en Suisse de nombreuses années. Elle s'installe ensuite pour cinq ans dans le golfe du Morbihan, d'où sa famille est originaire, et actuellement, c'est en Alsace qu'elle a choisi de vivre.

Elle a publié cinq romans sur KDP, ainsi qu'un petit recueil de trois nouvelles. Son tout dernier roman, Un parfum de lavande et de sang, son premier thriller, vient de paraître sur Amazon, en broché et ebook.

Elle fait également partie d'un collectif d'auteurs, le Pécéoc, qui publie, dès le 1er décembre 2018, C(h)peur de nouvelles, un recueil au bénéfice de l'association "Petit cœur de beurre", en faveur des enfants atteints de maladies cardiaques. Neuf nouvelles composent ce recueil. Celle d'Olivia Jones s'intitule : Quand le vent se tait...

Sa passion pour l'écriture remonte à l'enfance, en découvrant les contes d'Andersen, Grimm et les autres... Cet univers onirique l'obsède, et la pousse à coucher sur le papier les histoires à caractère fantastique qu'elle aime raconter. Car c'est ainsi qu'elle se considère, une conteuse.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Olivia JONES de m'avoir permis de lire, en service de presse, son dernier roman « Le Feu sous la peau ». Etant fan de cette auteur dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages, j'ai retrouvé avec grand plaisir sa plume légère et fluide que j'aime tant.

 

« Le Feu sous la peau » voilà un titre qui m'a de suite interpellée !

 

Olivia JONES a vraiment une imagination débordante et le don de nous captiver par ses mots, rendant ainsi notre lecture très addictive !

 

Je me suis sentie de suite happée par l'histoire que l'auteure nous présente en donnant la parole aux différents protagonistes de son livre et nous dévoile leurs pensées, leurs sentiments et leur passé.

Quel lourd secret Marialys a-t-elle gardé pour elle, depuis ving-cinq ans et qui l'a empêché de s’épanouir et de vivre heureuse ?

 

J'ai bien aimé Marialys, femme ordinaire et réservée qui entretient une relation très fusionnelle avec Cristal, sa fille, seul être qui compte à ses yeux.

 

L'histoire est originale et très bien écrite. L'intrigue est fort bien menée et le suspense intense du fait que, ce n'est qu'avec parcimonie que l'auteure dévoile quelques indices, au fil des pages, nous permettant de découvrir le secret de notre héroïne..

 

J'ai beaucoup aimé, comme tous les ouvrages d'Olivia JONES d'ailleurs, ce très bon roman que j'ai lu d'une traite, ne pouvant me résoudre à le refermer tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement et que j'ai refermé à regret.

 

A lire sans hésitation pour passer un très bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique GROS COUP DE COEUR concernant : "SAGA CHEVREFEUILLES - L'ENFANT DES SOLITUDES"

« SAGA  CHEVREFEUILLES »

« L'ENFANT DES SOLITUDES »

Tome 1

Editions JCL

septembre 2019

360 pages

 

Présentation

 

A la suite d'une relation qu'elle regrettera amèrement, Nadine Dumaine annonce à Géraud Breteuil être enceinte. Sans détour, il lui donne l'argent nécessaire pour mettre un terme à la grossesse, refusant du coup de la revoir. Contre la volonté de son amant d'un instant, la jeune femme, abandonnée à son sort, donne naissance à un être chétif et s'empresse de le confier à l'orphelinat des Chèvrefeuilles.

 

Neuf ans plus tard, Géraud apprend de façon impromptue qu'il est le père de Bertrand, le bambin dont il ignorait même l'existence. La culpabilité le ronge et, n'arrivant pas à avoir d'enfant avec son épouse, il fait tout en son pouvoir pour accueillir son fils chez lui. Or, l'homme de la maison ne révèle pas la vérité sur le lien familial l'unissant au garçon.

 

Bertrand développe une douce complicité avec sa nouvelle mère, mais une tension latente nuit toujours à leur quiétude. Les sombres secrets du passé feront-ils basculer le monde du petit ? Le bonheur auquel il avait finalement cru n'aura-t-il été qu'un rêve éphémère ?

 

 

L'auteure

 

Nicole PROVENCE a publié plusieurs romans à succès dans toute la francophonie. On lui doit notamment « Le Secret d'Aiglantine », « La Corde du pendu », « Une Promesse si fragile » et « L'Impossible aveu ». Avec la plume élégante qu'on lui connaît, elle nous offre ici le premier tome d'une saga familiale sensible et déchirante.

 

 

 

Mon avis

 

Je viens de terminer la lecture du dernier roman de Nicole PROVENCE « L'Enfant des solitudes » premier opus de la saga des Chèvrefeuilles. La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée et j'ai eu envie de découvrir au plus vite cet ouvrage.

Il faut dire que je suis une fan inconditionnelle de cette auteure dont j'ai lu pratiquement tous les romans et j'ai apprécié retrouver sa plume légère, fluide et élégante.

 

Nicole PROVENCE a vraiment le don, par ses mots, d'immerger le lecteur dans son récit et je me suis sentie de suite happée par cette très jolie histoire.

 

Ainsi, nous apprenons que, suite à une erreur de jeunesse, Nadine et Géraud ont conçu un petit être que la mère n'a pas désiré et qu'elle a abandonné à la naissance et dont le père ignorait l'existence.

 

Neuf ans plus tard, Bertrand est toujours aux « Chèvrefeuilles », l'orphelinat où Géraud et son épouse Liz, en mal d'enfant, décident de l'adopter.

Bertrand est un jeune garçon sensible qui souffre de son handicap physique et qui se réfugie dans la solitude. Il a pourtant beaucoup d'amour à donner mais craint de s'attacher à ses parents adoptifs et d'ête déçu malgré la grande complicité qui s'est installée entre Liz et lui.

 

Quel sera l'avenir de ce petit bonhomme si attachant ? Le secret de Géraud sera-t-il dévoilé ?

 

 

Comme à son habitude, l'auteure décrit à merveille les sentiments des protagonistes de son roman et l'on perçoit les angoisses, les peurs, les espoirs et les joies de Bertrand et de Liz mais également la culpabilité de Géraud.

 

Il en est de même pour les descriptions de la région Lyonnaise, si chère au cœur de Nicole et qu'elle connaît fort bien, sans oublier les odeurs émanant des massifs de fleurs printanières qui viennent embaumer notre lecture et le ronronnement de la chatte Câline que l'on entend aisément.

 

J'ai ressenti beaucoup d'émotions à la lecture de ce magnifique ouvrage très captivant, écrit avec sensibilité et poésie. Cette histoire m'a bouleversée mais comment pourrait-il en être autrement lorsque le sujet évoque l'enfance douloureuse d'un petit garçon qui n'a pas demandé à venir au monde...

 

J'ai ADORE ce premier opus de la saga « Chèvrefeuilles » dont j'attends avec impatience la suite et qui fut pour moi un GROS COUP DE COEUR.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mercredi je vous propose ma chronique concernant : "LE PENSIONNAT DE CATHERINE"

« LE PENSIONNAT DE CATHERINE »

Florence ROCHE

Editions PRESSES DE LA CITE

3 octobre 2019

300 pages

 

 

Présentation

 

Dans les années 60, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi, Samuel, jeune professeur, apprend , à la mort de sa mère adoptive, qu'il a été recueilli en 1943 non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les juifs à fuir.

 

En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa mère Catherine, une veuve qui dirige avec autorité un pensionnat de jeunes filles. L'arrivée d'une nouvelle enseignante, qui porte de lourdes accusations à l'encontre de Catherine, va remettre en cause les certitudes de Camille sur sa filiation.
C'est dans la région d'Annecy que Samuel et Camille vont se rencontrer par hasard au milieu des ruines du chalet des anciens passeurs de juifs.


Tous deux se lancent dans une périlleuse quête de leurs origines et, surtout, découvrent l'amour...

 

 

L'auteure

 

Née au Puy-en-Velay, en Haute-Loire, Florence Roche a fait des études d’histoire à la faculté de Saint-Etienne. Elle a notamment publié L’Honneur des Bories (2010), La Trahison des Combes (2012), La Réfugiée du domaine (2017) et, aux Presses de la Cité, Les Parfums d’IrisLes Carnets d’Esther et L’Héritière des anges.

TOUTE 

Mon avis

 

Je remercie PRESSE DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le Pensionnat de Catherine », roman de Florence ROCHE auteure dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages tant j'aime sa plume fluide, précise et délicate. Je remercie également Florence pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée. Certains vont dire « encore un roman historique se déroulant pendant la seconde Guerre Mondiale... » ; effectivement mais celui-ci sort vraiment du lot !

 

Dès les premiers mots de l'auteure, je me suis sentie happée par l'histoire de Samuel, jeune garçon de confession juive qui a été adopté à l'âge de 6 ans après s'être enfui d'un chalet situé en Haute-Savoie près de la frontière suisse où il a failli vivre l'enfer en compagnie de sa maman Mirella....

 

Ensuite, de nombreuses questions me sont venues à l'esprit : les parents de Samuel sont-ils morts ?

Qui étaient vraiment les parents de Camille et quel fut leur rôle durant la Seconde Guerre Mondiale ?

 

Les personnages sont attachants pour certains, détestables pour d'autres mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes... J'ai beaucoup aimé Simon et Camille, la fille de Catherine, cette jeune fille très attachée à sa mère, que Samuel rencontrera plus tard, tous deux sont authentiques et attendrissants.

 

L'histoire est passionnante et très addictive, l'intrigue bien menée, le suspense et les rebondissements intenses nous dirigent vers des pistes qui s'avèrent fausses.. Il faut dire que Florence ROCHE a vraiment le don de tenir son lecteur en haleine.

 

J'ai ADORE ce très beau roman, poignant, émouvant, très bien écrit et documenté sur les plans historique et régional dont une partie se déroule dans ma très belle région et qui fut pour moi un vrai COUP DE COEUR.

 

Je l'ai lu pratiquement d'une traite, tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement, au demeurant fort surprenant, ne pouvant me résoudre à le refermer et l'ai vraiment quitté à regret.

 

Si, comme moi, vous êtes férus d'Histoire mêlant amour, secrets de famille, quête de vérité et suspense, ce roman ne pourra que vous séduire.
Excellent moment de lecture.

 

Voir les commentaires