Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #thriller catégorie

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "DONNE MOI TA MAIN"

« DONNE MOI TA MAIN »

Barbara LAURAME Auteure

Auto-Edition

26 juin 2020

314 pages

 

 

Présentation

 

Bridget a 28 ans, elle est libre, rebelle, insouciante.
Suite à une promesse faite à Karen, une amie très chère morte d’un cancer trois ans auparavant, elle vit tout, à fond, sans se soucier des conséquences et ce, jusqu’à l’aube de ses 30 ans.


Elle enchaîne les relations sans lendemain, s’interdit de tomber amoureuse. Elle profite, intensément, sous le regard très protecteur de San, sa sœur de cœur.
Seulement, son univers bascule lorsque son chemin croise celui de Victor.


Pourquoi perd-elle totalement le contrôle avec lui ? Depuis ce jour, elle se sent suivie, observée, reçoit des appels et sms anonymes de menace.


Qui peut lui en vouloir au point de faire de sa vie un véritable enfer ?

 

 

L'auteure

 

Barbara LAURAME est un écrivain français, née en 1971.

Après avoir gagné un concours de Nouvelles en 2014, présidé par un jury de professionnels du monde littéraire, elle remet le pied à l'étrier en publiant son premier roman "Les Fantômes Du Passé", un thriller surnaturel sorti en janvier 2018.
Son recueil de Nouvelles et de Textes Courts "FRISSON D'ÉMOTIONS" regroupe nombre de ses histoires écrites entre 2014 et 2018.
En juillet 2020, sort DONNE-MOI TA MAIN, un thriller. Elle signe là son troisième livre et son deuxième roman.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Barbara LAURAME de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son dernier roman « Donne moi ta main ». J'ai découvert la plume fluide et simple de cette auteure lors de la lecture de son recueil de nouvelles « Frissons d'émotions », ouvrage que j'ai bien aimé. Je la remercie également pour la gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Bien que peu habituée à ce genre de lecture, j'ai accepté avec grand plaisir de lire ce thriller et au cours de la première partie j'ai été agréablement surprise par l'histoire qui faisait penser plus à une comédie romantique qu'à un thriller.. mais je vous rassure, cela n'a pas duré !

 

Ainsi l'auteure nous emmène en Bretagne et nous découvrons Bridget notre héroïne, jeune femme dynamique et sympathique qui, depuis le décès de Karen, profite de la vie comme elle l'a promis à son amie. Dans l'entourage de Bridget il y a aussi San et Fil, deux collègues de travail et amis fidèles.

 

Lors d'une soirée bien arrosée, Bridget rencontre Victor le fils de son patron et tombe amoureuse de ce jeune homme séduisant et très mystérieux.. Toutefois, la vie de Bridget va devenir un enfer lorsqu'elle reçoit des SMS et messages angoissants..

Les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'aux dernières lignes et il faut dire que Barbara LAURAME a le don d'user nos nerfs et de nous diriger sur des pistes où l'on croit avoir découvert qui pourrait se cacher derrière ce harceleur.. mais en fait il n'en est rien !

 

Dans son récit, elle met du suspense bien évidemment mais également de l'humour et des dialogues de « jeunes ». On y retrouve aussi ses passions pour la musique et le cinéma.

 

J'ai bien aimé ce roman que j'ai lu en deux soirées tant j'avais hâte de connaître le dénouement mais je ne vous en dirai pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes !

 

Bonne lecture.

 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'huiu lundi voici ma chronique concernant : "LA NANNY"

« LA NANNY »

Gilly MACMILLAN

FRANCE LOISIRS

1er décembre 2019

444 pages

 

 

 

 

Présentation

 

 

1987. Dans l'imposant manoir de Lake Hall, Jocelyn, 7 ans, compte moins sur l'affection de ses parents, Lord et Lady Holt, que sur celle de Hannah, sa nourrice. Mais, une nuit, la jeune femme disparaît sans prévenir.


Trente ans plus tard, suite au décès soudain de son mari, Jo est obligée de revenir dans la demeure familiale avec sa fille Ruby. Elle qui avait fui depuis longtemps ce lieu froid et austère, peine à trouver ses marques, d'autant que les relations avec sa mère, désormais veuve, sont loin d'être apaisées. La découverte d'un crâne dans le lac de la propriété ravive alors les zones d'ombres du passé. Pourrait-il s'agir de Hannah ? Que s'est-il passé à l'époque ? Quels secrets dissimulent encore les murs de Lake Hall ?

 

L'auteure

 

Gilly Macmillan, née en Angleterre, a grandi en Californie. Après des études en histoire de l'art, elle est aujourd'hui professeur de photographie dans le secondaire. Elle vit à Bristol avec son mari et leurs trois enfants.
La Fille idéale est son deuxième roman, après Ne pars pas sans moi.

 

 

Mon avis

 

J'ai lu récemment « La Nanny », roman de Gilly MACMILLAN et j'ai découvert la plume fluide et précise de cette auteure.

 

Bien que peu habituée à lire des thrillers, j'ai pris grand plaisir à découvrir celui-ci, étant fan des histoires se déroulant dans des manoirs anglais dont l'ambiance fait penser à Dowton Abbey..

 

 

L'auteure nous emporte en 1987 dans le manoir de Lake Hall où nous découvrons Jocelyn âgée de 7 ans qui vit avec ses parents et Hannah, sa nounou. Sa mère n'est pas très affectueuse avec elle et lorsque sa nounou, si chère à son cœur disparaît du jour au lendemain, Jocelyn est attristée...

 

Des années plus tard, au décès de son époux, Jocelyn revient avec sa fille à Lake Hall et découvre un crâne flottant dans le lac proche du manoir familial... A qui appartient-il ? Où est donc passée Hannah ?

 

 

L'intrigue est bien menée et le suspense tient vraiment le lecteur en haleine jusqu'au dénouement au demeurant fort surprenant, mais je vous laisserai le découvrir par vous-mêmes..

 

J'ai beaucoup aimé ce thriller mystérieux, aux multiples rebondissements, mêlant enquête policière à l'histoire de cette jeune femme et où secrets, trahisons, manipulations, mensonges et vengeance sont au programme, le tout se déroulant dans une atmosphère pesante et intrigante...

 

Un très bon moment de lecture que je recommande vivement aux amateurs du genre.

 

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "AU SOLEIL REDOUTE"

« AU SOLEIL REDOUTE »

Michel BUSSI

Editions PRESSES DE LA CITE

6 février 2020

427 pages

 

 

Présentation

 

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.


Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?


Au plus profond de la forêt tropicale,
d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
une disparition transforme le séjour en jeu... meurtrier.
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir... et mourir.


Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté... est venu pour tuer ?


Un huis clos à ciel ouvert, orchestré de main de maître.

 

L'auteur

 

Professeur de géographie à l'université de Rouen, spécialiste de la géographie électorale, Michel BUSSI est devenu depuis « Nymphéas noirs » l'un des écrivains préférés des Français, à l'envergure internationale.
Il est le 2ème auteur Français le plus lu en France en 2019 (palmarès Le figaro-GFK).

Ses ouvrages sont traduits dans 35 pays et les droits de ses romans ont été vendus pour l'audiovisuel.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Au Soleil redouté », roman de Michel BUSSI. Je remercie également Michel pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Etant une fan inconditionnelle de Michel BUSSI dont j'ai lu tous le ouvrages, j'ai découvert avec grand plaisir ce dernier roman que j'attendais avec impatience.

 

Dès les premières lignes, je me suis sentie happée par les mots de l'auteur qui nous transportent aux Marquises. Michel BUSSI nous conte l'histoire de cinq lectrices qui ont gagné à un concours, un séjour d'une semaine sur l'Ile afin de participer à un atelier d'écriture organisé par la maison d'éditions d'un écrivain à succès : Pierre-Yves François (PYF comme le nomme l'auteur..). Chacune d'entre elles devra écrire un testament indiquant ce qu'elles souhaiteraient accomplir juste avant de mourir.

 

Ces personnes logent à la pension de famille « Au Soleil redouté ». Le décor est paradisiaque sur cette île où ont séjourné Jacques Brel et Gauguin mais ce qui attend nos lectrices est loin d'être de tout repos ! En effet, après une disparition et un meurtre, tout s’enchaîne à une vitesse vertigineuse.

 

L'auteur aime jouer avec nos nerfs et nous offre une enquête vraiment « casse-tête » aux multiples rebondissements. Alors que nous pensons avoir trouvé la clé de l'énigme, il n'en est rien et nous sommes pris au piège, perdus sur une fausse piste. Une question de pose alors : qui est le coupable ?

 

L'intrigue est menée dans un huit clos et l'on retrouve l'esprit d'Agatha Christie dans ce livre. Il fait chaud, l'atmosphère est pesante.

 

Michel BUSSI dresse une fine analyse des traits psychologiques des protagonistes de son roman et de leurs sentiments nous permettant ainsi de les cerner plus aisément.

 

J'ai beaucoup aimé ce thriller exotique étourdissant, fort rythmé et ponctué toutefois d'une pointe d'humour, qui fera assurément un bon scénario de télé-film. Il m'a tenue en haleine jusqu'au dénouement très surprenant, comme dans tous les livres de cet auteur d'ailleurs, mais je vous laisserai le découvrir par vous mêmes.

 

Un très bon moment de lecture.

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant : "UN MATIN ORDINAIRE"

« UN MATIN ORDINAIRE »

Marjorie TIXIER

Editions FLEUVE

9 janvier 2020

268 pages

 

Présentation

 

 

Le vendredi matin est un moment spécial pour Laurence. Un moment de liberté volé à son quotidien, entre son travail d'infirmière, l'éducation de ses filles, l'attention qu'elle porte à son père malade et à Edmond, son mari. Chaque vendredi, Laurence s'en va courir dans la forêt, et rêve aux voyages qu'elle n'a pas encore entrepris, aux mots qu'elle devrait dire à son mari pour qu'il la regarde à nouveau. Mais ce jour-là, Thérèse, sa commère de voisine, ne voit pas Laurence revenir de sa course. Les minutes passent... Paniquée, Thérèse prévient Edmond qui appelle la police. La disparition de Laurence n'est pas jugée préoccupante. Avec une heure de retard, elle finit par réapparaître. Mais elle n'est plus la même, sa vie a basculé. Puisant au fond d'elle-même, Laurence va devoir réapprendre à faire confiance aux autres. Pour enfin croire à un nouveau matin.

L'auteure

Née en 1977, Marjorie TIXIER vit en Savoie. Professeure de lettres modernes, elle écrit également de la poésie et puise son inspiration dans la musique, la peinture et les voyages. « Un Matin ordinaire » est son premier roman.


 

Mon avis

Je remercie Marjorie TIXIER et les Editions FLEUVE (Nelly) de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse « Un Matin ordinaire » et ainsi de découvrir la plume fluide et très agréable de cette auteure.

 

 

Laurence, infirmière, mère de deux fillettes, rêve de se rendre à Valparaiso, d'ailleurs, d'évasion, mais son époux, Jérôme ne semble pas décidé à faire ce voyage. Chaque vendredi, avide de liberté, elle va courir seule dans les bois, jusqu'au jour où elle fera une rencontre qui va changer sa vie et celle de ses proches...

 

 

J'ai aimé la façon dont l'auteure raconte cette histoire, en donnant la parole aux protagonistes de son roman, chapitre après chapitre, nous permettant ainsi de les découvrir, de connaître leurs pensées, leurs sentiments et leurs ressentis face à l’événement survenu dans la vie de Laurence.

 

Au début du roman on pourrait croire lire un feel-good mais au fil des mots de Marjorie on se retrouve dans un thriller...

 

L'histoire est belle, triste, émouvante. Le suspense bien mené tient vraiment le lecteur en haleine jusqu'au dénouement. Les personnages sont vrais et attachants, sauf un, mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes...

 

Beaucoup d'émotions sont palpables et le lecteur ne peut rester insensible au combat de cette jeune femme et de sa famille pour survivre suite à un tel drame.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce thriller bouleversant , ponctué d'une touche poétique, empli d'espoir pour les personnes victimes d'un viol, sujet tabou que l'auteure a abordé avec finesse et beaucoup de pudeur.

 

Voici un premier roman fort prometteur à découvrir sans hésitation et qui est mon premier COUP DE COEUR de l'année 2020.

 

Très bon moment de lecture.

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant : "UN POGNON DE DINGUE"

« UN POGNON DE DINGUE »

Christian GOEMAERE

ETIDTIONS RAMSAY

20 octobre 2019

234 pages

 

Présentation

 

Projetés à l’âge adulte au cœur de la vie politique française et de ses financements occultes, trois enfants d’origine et de culture différentes, mais aux destins singuliers, mettent à l’épreuve une amitié d’autant plus forte qu’elle paraissait improbable.


Leurs aventures les conduiront des eaux turquoises de l’archipel du Vanuatu, petite république, mais grand paradis fiscal, à Catane au cœur de la Sicile mafieuse et de ses violences et enfin au sein des très chics et feutrés arrondissements parisiens où de sourdes, mais violentes rivalités politiques agitent le microcosme. Leur amitié résistera-t-elle aux trajectoires imposées par les intrigues de la vie politique ?


Thriller haletant, «Un pognon de dingue» oscille sans cesse entre fiction et réalité, personnages imaginaires ou figures historiques et nous dévoile les mécanismes, les turpitudes et les dérapages financiers liés à la conquête du pouvoir.

 

L'auteur

 

Tour à tour vendeur de produits cosmétiques pour coiffeurs dans la pampa argentine, président d’un tribunal indigène dans l’une des dernières colonies françaises du Pacifique, Christian Goemaere a ensuite mené une carrière de cadre dirigeant dans l’industrie agro-alimentaire, en France et à l’étranger. Parallèlement à ses activités professionnelles, il a exercé plusieurs mandats électifs locaux, dont la fonction de maire de Pontlevoy, petite commune rurale située aux confins de la Sologne. Mais c’est finalement au cœur même de la Sologne, là où sont ses racines, qu’il situe et signe son premier roman publié en 2015, Du sang sur le cachemire aux éditions MARIVOLE. Préalablement à sa parution son manuscrit avait été distingué en 2014, sous le titre Tea for two par le jury du Prix du quai des orfévres, rentrant dans la sélection finale désignant le lauréat.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions RAMSAY et en particulier Christophe de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Un Pognon de dingue », roman de Christian GOEMAERE.

 

Bien que peu habituée à lire des thrillers et qui plus est, traitant de politique ceci du fait de mes anciennes fonctions, j'ai tout de même été intriguée par le titre et le résumé de cet ouvrage.

 

L'auteur nous présente tout d'abord les trois principaux personnages de son livre : Benjamin Tagada, dit Benjie, d'origine Kanake, Tino Maggiore dit Nino, Sicilien et enfin Louis de Fourgeat, le « bourge » parisien. C'est en 1957 à Port Vila aux Nouvelles Hébrides que ces trois jeunes garçons que tout oppose vont se rencontrer au collège et se lier d'une amitié forte et durable.

 

Leurs études terminées, chacun poursuivra sa route personnelle et professionnelle et les imprévus de la vie leur permettront de se retrouver trente ans plus tard à Paris...

 

J'ai lu avec plaisir ce court thriller intéressant, bien écrit, ponctué d'une touche d'humour, qui sent tout de même le vécu..., mêlant amitié, paradis fiscaux et magouilles au destin exceptionnel de trois amis, le tout décrit avec précision et habileté.

 

Un bon moment de lecture qui ravira, j'en suis certaine, les amateurs du genre.

 

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rebonjour aujourd'hui mercredi je vous propose ma chronique concernant : "A BOUT DE NERFS"

« A BOUT DE NERFS »

James BARNABY

Editions de BOREE

Marge Noire

10 octobre 2019

450 pages

 

Présentation

 

Angelica, une américaine de 25 ans, travaille comme fille au pair à Londres. Un soir, en rentrant du pub où elle a l'habitude de retrouver son ami Jim, elle découvre avec horreur que le père de famille a mis fin à ses jours après avoir abattu sa femme et ses deux petites filles. Sous le choc, la jeune femme accepte alors l'étrange offre d'emploi que lui a dénichée Jim dans les petites annonces : un poste de nurse richement rémunéré dans un château en Ecosse. Ils se rendent tous les deux sur place, sont reçus par un couple excentrique qui embauche aussitôt la jeune femme et lui confie la garde de leurs deux enfants pour vingt-quatre heures. Jim reste avec son amie pour lui tenir compagnie. L'orage gronde, quand soudain, l'électricité est coupée, plongeant le sinistre manoir dans l'obscurité. Lorsque la lumière revient, Jim et les enfants ont disparu...


 

Harcelée par les enquêteur qui la soupçonnent d'être impliquée dans l’enlèvement des petits, Angelica commence à se poser des questions. Qui est vraiment Jim ? Est-il victime, ou auteur de ce rapt ? Cherche-t-il à la manipuler ? A moins qu'un danger plus grand encore ne la menace....

 

 

L'auteur

 

Derrière le pseudonyme de James BARNABY se cache un romancier et essayiste français bien connu du grand public, dont certains ouvrages ont été traduits dans une dizaine de pays. Amateur de cinéma américain, James BARNABY s'est inspiré des univers oppressants d'Alfred Hitchcock, Martin Scorsese et Joseph L. Mankiewicz pour écrire « A fleur de peau « (2018) grand succès avec plus de 40 000 exemplaires vendus. « A bout de nerfs » est son second thriller.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « A Bout de nerfs », roman de James BARNABY, auteur dont j'ai découvert la plume fluide lors de la lecture de « A Fleur de peau ».

 

Bien que peu habituée à lire des thrillers j'ai été curieuse de découvrir ce second roman de l'auteur et je me suis sentie de suite happée par ses mots. En effet, dès les premières lignes, il nous plonge dans le monde impitoyable de la finance où nous faisons connaissance avec Samuel, jeune trader qui semble ne pas trop apprécier les manipulations qu'il exerce, dans le cadre de son job, sur ses clients...

 

Puis nous sommes à Londres où Angelica, jeune américaine, nièce d'une agent du FBI, qui après avoir passé une soirée entre amis au pub, découvre que son employeur a mis fin à ses jours et tué ses deux petites filles.

Angelica est bouleversée. Elle part alors en Ecosse pour occuper un poste de nurse et les enfants qu'elle garde disparaissent mystérieusement ainsi que son ami Jim qui l'avait accompagnée lors de ce voyage. La malchance semble s'abattre sur elle..... Mais qui est Jim ?

 

L'intrigue est bien ficelée et documentée et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement au demeurant fort surprenant...

 

Les personnages sont bien décrits et authentiques. Certains sont attachants d'autres détestables ou complètement loufoques, mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes.

 

J'ai bien aimé ce thriller très intéressant, mystérieux et addictif qui mêle arnaques financières, légendes écossaises et enquête policière, le tout ponctué d'une touche d'humour bien sympathique.

 

J'ai lu ce roman pratiquement d'une traite tant il me captivait et refermé à regret.. James BARNABY a peut-être prévu une suite... Un très bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires

Une autre chronique concernant : "UN MATIN ORDINAIRE"

« UN MATIN ORDINAIRE »

Marjorie TIXIER

LIBRINOVA

15 juin 2018

222 pages

 

 

Présentation

 

 

Laurence rêve d’un grand voyage depuis de nombreuses années mais son mari manque de confiance en lui pour l’emmener à l’autre bout du monde. Et puis surtout, elle a deux petites filles et un père gravement malade. Alors, pour s'évader et se ressourcer, elle court chaque vendredi à heure fixe, selon un rituel immuable.

Ce jour-là, pourtant, une rencontre inattendue l'attend...

C'est donc par un matin ordinaire que le destin de Laurence va basculer et redistribuer les cartes d'une vie de famille jusque-là bien réglée.

 

L'auteure

 

Née en 1977, Marjorie Tixier écrit des romans et de la poésie. Professeur de lettres modernes, elle transmet sa passion de la littérature. Elle puise son inspiration dans la peinture, la musique et les voyages avant de retrouver le calme de sa maison bleue pour écrire. Fascinée par l'âme humaine, elle fait naître des êtres souvent en rupture ou en état de crise pour les mener au plus près d'eux-mêmes. Elle publie régulièrement de la poésie dans la revue numérique Lichen, sur Facebook et sur son blog. Deux de ses recueils, Ile des offrandes et Sentier des promesses dédiées respectivement à Bali et à la Corse sont parus aux éditions Encres vives en 2017.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Marjorie TIXIER de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Un Matin ordinaire » ainsi que pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

J'ai ainsi pu découvrir la plume fluide et très agréable de cette auteure.

 

Laurence, infirmière, mère de deux fillettes, rêve de se rendre à Valparaiso, d'ailleurs, d'évasion, mais son époux, Jérôme ne semble pas décidé à faire ce voyage. Chaque vendredi, avide de liberté, elle va courir seule dans les bois, jusqu'au jour où elle fera une rencontre qui va changer sa vie et celle de ses proches...

 

J'ai bien aimé la façon dont l'auteure raconte cette histoire, en donnant la parole aux protagonistes de son roman, chapitre après chapitre, nous permettant ainsi de les découvrir, de connaître leurs pensées, leurs sentiments et leurs ressentis face à l’événement survenu dans la vie de Laurence.

 

L'histoire est belle, triste, bouleversante. le suspense bien mené. Les personnages sont vrais et attachants, sauf un, mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes...

 

Au fil des mots de Marjorie TIXIER, beaucoup d'émotions sont palpables et le lecteur ne peut y être insensible.

 

J'ai beaucoup aimé ce thriller émouvant , empli d'espoir pour les personnes victimes d'un viol, sujet tabou que l'auteure a abordé avec finesse et beaucoup de pudeur.

 

Très bon moment de lecture.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir voici ma chronique concernant : TERMINUS

« TERMINUS »

Thriller

Jonathan THEROUDE

Editions NOUVELLE BIBLIOTHEQUE

Février 2018

200 pages

 

 

Présentation

Vincent Kaplan avait tout pour être heureux. Une situation professionnelle, une vie de couple épanouie et une fille merveilleuse. Mais il a tout foiré. Par faiblesse. Ou par vanité. Ou par stupidité peut-être... Une lente descente aux enfers commence. Mais la vie est faite de rencontres. Parfois salvatrices. Une lente remontée vers la lumière s'opère alors. Non sans difficulté. Non sans doute. Non sans appréhension. Le prix du chemin de la rédemption. Peut-être... Il renoue, doucement, avec tout ce qu'il a perdu. Et des ténèbres surgit la lumière. D'abord une faible lueur d'espoir. Ensuite, une folle promesse de retrouvailles avec sa fille, Marie, perdue de vue depuis si longtemps. La vie est faite de rencontres. De bonnes et de mauvaises. Au bon moment ou au mauvais moment. Pour le meilleur et le pire. Pour le meilleur ou le pire.

 

Extrait

 

"Je ne me sens pas à l’aise ni à ma place. Regarde-moi toutes ces têtes de cons, avec leurs sourires hypocrites de mecs qui vont bien. Les yeux ne mentent jamais et à leurs regards je sais très bien qu’ils sont tristes, déprimés, livides. Ils sont comme beaucoup d’entre nous : fatigués, usés, éreintés par la vie qui a fait de nous des écorchés vifs."

 

 

Mon avis

 

Merci aux Editions Nouvelle Bibliothèque de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Terminus », roman de Jonathan THEROUDE et ainsi de découvrir la plume alerte et fine de cet auteur.

 

Bien que peu habituée à ce genre de lecture, la vidéo de présentation du livre m'a de suite interpellée !

Dans un style alerte et direct , Jonathan THEROUDE nous présente Vincent Kaplan, 52 ans alors que celui-ci participe à une réunion des alcooliques anonymes. C'est à ce moment que ressurgissent les souvenirs de notre héros, sa rencontre avec Elisabeth l'année du baccalauréat et au fil des retours en arrière, nous découvrons ainsi les pages de la vie familiale et professionnelle de Vincent, ses états d'âme, ses joies, ses peines, les faits l'ayant conduit à devenir dépendant à l'alcool, puis ses remords.

 

Vincent parviendra-t-il à se sortir de ce fléau, à supporter la violence de la société actuelle et réparer ses erreurs ?

 

L'histoire est très prenante et l'on se sent de suite emporté par les mots de l'auteur. Malgré le thème triste et sombre de ce roman, les retranscriptions des pensées de Vincent, ponctuées d'une touche d'humour, m'ont maintes fois fait sourire.

 

J'ai ADORE ce roman contemporain noir certes, très bien écrit, au suspense extrêmement bien maîtrisé que j'ai lu pratiquement d'une traite, ne pouvant le quitter tant j'avais hâte d'en connaître la fin qui est au demeurant fort surprenante...

 

J'attends donc avec impatience la suite de cette histoire !

 

A découvrir sans hésitation pour un excellent moment de lecture !

 

 

 

 

Voir les commentaires