Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #roman historique catégorie

Bonjour aujourd'hui mercredi je vous propose ma chronique concernant : "LE PACTE DES GUEUX"

« LE PACTE DES GUEUX »

Philippe HUGON

Editions de BOREE

VENTS D'HISTOIRE

13 février 2020

380 pages

 

Présentation

 

 

« Renard », abandonné à la naissance et recueilli par les gueux des faubourgs de Paris, décide d’utiliser ce qu’il a appris parmi les brigands pour se hisser dans la société jusqu’au Régent. Dans les coulisses du pouvoir et de la pègre parisienne du XVIIIe siècle, on croise voyous, banquiers, ministres et princes, sur fond de délits d’initiés et d’affaires de mœurs, avant que le premier krach boursier de l’histoire ne précipite tous les protagonistes dans le chaos. Un récit que le présent ne renierait pas...

 

L'auteur

 


Philippe Hugon né en 1963 est journaliste, antiquaire spécialiste des "vieux papiers" en Languedoc.

Après avoir été journaliste pendant quinze ans, il anime aujourd'hui une société de production audiovisuelle à Toulouse.
Il a publié plusieurs ouvrages sur l'histoire locale aux éditions Privat et un premier roman aux édictions Flammarion.
Il se passionne pour l'histoire des XVIIIe et XIXe siècle.

 


Mon avis

 

*Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Pacte des gueux », roman de Philippe HUGON et ainsi de découvrir la plume fluide et précise de cet auteur.

 

Je remercie également Philippe HUGON pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

L'auteur nous emporte à Paris en 1697. Antonio, dit « Le Sévillan », voleur, crapule trouve un bébé abandonné qu'il confie à Jeannette, la nourrice des gueux.. L'enfant s'appellera « Renard »... et grandira parmi les gueux.

 

Comment cet enfant, devenu adulte, parviendra-t-il à évoluer dans la haute société ?

 

 

Philippe HUGON nous fait découvrir les dessous de la pègre parisienne à l'époque et nous suivons notre héros aux côtés de Cartouche, Flora et leurs amis. L'auteur nous fait partager les rencontres, incroyables et improbables vu sa condition sociale, entre « Renard » et le Régent, le banquier John Law, l'abbé Dubois...

 

J'ai bien aimé ce roman historique, palpitant, très bien écrit et documenté, qui entraîne le lecteur dans les bas fonds des quartiers parisiens mais également tout près du Régent, en mêlant amitié, amour, trahisons, pauvreté, maladie, magouilles et abus de pouvoir. Je l'ai lu en deux soirées tant il est intéressant.

 

Un très bon moment de lecture.

 

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "MARIE-ANTOINETTE L'INDOMPTEE"

« Marie-Antoinette l'indomptée »

Elisabeth REYNAUD

Editions de l'ARCHIPEL

13 février 2020

456 pages

 

 

Présentation

 

Princesse, reine, icône...

Une femme résolument actuelle

 

Qui était vraiment Marie-Antoinette ? Pour le savoir il a fallu s'approcher tout près d'elle. Jusque, par-delà les siècles, entendre sa voix. En s'appuyant sur les correspondances, chroniques, mémoires, écrites au XVIIIe siècle par les ambassadeurs, ministres, gouvernantes, duchesses, femme de chambre, Elisabeth REYNAUD recrée le journal intime de Marie-Antoinette. On y entend les cris d'amour, d'orgueil, de colère ou d’angoisse de cette reine controversée. On découvre au plus près, celle qui fut, épouse de Louis XVI, amante de Fersen, amie passionnée de la Polignac, mère de quatre enfants, dont trois mourront en bas âge, créatrice du Petit Trianon, actrice de théâtre insolente, puis femme en détresse.


Elle eut le courage de vivre en liberté, malgré le spectre du politiquement correct imposé par sa mère, l'impératrice d’Autriche, par l'image de son père, prince de Lorraine, et surtout, par la vieille étiquette pesante de la cour de France, où elle arrive en 1770, âgée de quatorze ans.

 

Le tribunal révolutionnaire n'aura possédé que la silhouette évanouie de celle qui avait tout dévoré de la vie, jusqu'au tunnel d'horreur qui débouche sur la guillotine, à la veille de ses 38 ans. Une vois secrète jamais entendue à ce jour.

 

Biographe de grandes figures féminines, Elisabeth REYNAUD nous invite à décrypter Marie-Antoinette : la dauphine, la reine, mais surtout la femme. De son arrivée à la cour à 14 ans, le 16 mai 1770, jours de ses noces avec le future Louis XVI, à son exécution, le 16 octobre 1793.

 

Après une exposition à la Conciergerie

(« Marie-Antoinette, Métamorphoses d'une image », du 16/10/2019 au 26/01/2020), Canal + va programmer, au premier semestre 2020,

une mini-série de 6 épisodes consacrée à Marie-Antoinette,

produite par l'équipe de la série à succès Versailles.

 

 

 

L'auteure

 

Scénariste et romancière, Elisabeth Reynaud est connue pour ses biographies de femmes hors du commun : Thérèse d'Avila ou le divin plaisir (Fayard, 1997), Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI (Ramsay, Prix Bel Ami 2007), Le Petit Trianon et Marie-Antoinette (Télémaque, 2010), Le Roman de Sissi (Le Rocher, 2010), Niki de Saint-Phalle (Ecriture, 2014), Céline Dion (Archipoche, 2014), Thérèse de Lisieux (Presses du Châtelet, 2018).


Elle vit à Paris.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions de l'ARCHIPEL et en particulier Mylène et Patricia de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Marie-Antoinette l'indomptée », roman d'Elisabeth REYNAUD et ainsi de découvrir la plume majestueuse et précise de cette auteure.

 

 

Dans cet ouvrage, Elisabeth REYNAUD nous offre plus qu'une biographie : elle dresse un portrait fidèle de Marie-Antoinette, la Dauphine, la Reine, l'épouse de Louis XVI et surtout de la femme qu'elle fût.


Ainsi, en découvrant la vie de cette grande dame au travers de correspondances et mémoires qu'elle a rédigés, nous la suivons avec intérêt depuis son arrivée en France en 1770 alors âgée de 14 ans, nous découvrons sa vie à la Cour, ses noces avec le futur roi, ses joies, ses peines, ses failles, ses espoirs, mais également sa relation avec sa mère l'Impératrice d'Autriche, ses amitiés, ses amours et enfin son exécution en 1793.

 

J'ai beaucoup aimé ce livre très intéressant, bien écrit, vivant et fort bien documenté sur le plan historique qui donne vraiment l'impression au lecteur d'être transporté à l'éopoque, à la Cour de France.

 

 

Certes l'histoire de Marie-Antoinette et Louis XVI est connue et fut relatée dans de nombreux ouvrages, mais celui-ci est original et sort vraiment du lot.

 

Ainsi j'ai passé un très bon moment et je recommande ce livre aux férus d'Histoire qui comme moi ne pourront qu'être séduits par leur lecture.

 

 

 

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/

 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LE FRONT DANS L'AZUR"

« LE FRONT DANS L' AZUR »

Hélène LEGRAIS

Editions CALMANN-LEVY

23 octobre 2019

380 pages

 

Présentation

 

 

Été 36. Madeleine, élève-infirmière et athlète prometteuse, monte dans le train à destination de Barcelone pour participer avec la délégation française aux Olympiades populaires antifascistes, organisées en réaction aux Jeux olympiques de l’Allemagne nazie à Berlin.


Des compétiteurs venus de tous les pays se retrouvent en Catalogne pour une grande fête du sport et de la fraternité. À l’hôtel, au stade de Montjuïc où ils s’entraînent, au gré des promenades dans une ville riche de découvertes, les amitiés se nouent dans la joie et l’enthousiasme. Mais, la veille de la cérémonie d’ouverture, le coup d’État militaire de Franco plonge Barcelone dans le chaos et signe le déclenchement de la guerre.


Courtisée par Marcel, brigadiste libertaire parisien, et Aleix, militant catalan indépendantiste, Madeleine est emportée dans la tourmente qui s’empare de l’Espagne…

 

L'auteure

 

Née à Perpignan, journaliste de formation, Hélène LEGRAIS a travaillé à France Inter et à la rédaction d'Europe 1, avant de retourner dans sa Catalogne natale pour se consacrer à l'écriture. Elle réside à Perpignan.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions CALMANN-LEVY et en particulier Antoine de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Front dans l'Azur », roman d'Hélène LEGRAIS. Un grand MERCI également à Hélène pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Hélène LEGRAIS nous transporte en 1936. Alors que les Jeux Olympiques d'été doivent avoir lieu à Berlin, une délégation composée d'athlètes du monde entier arrive à Barcelone. Parmi elle, Madeleine, une lyonnaise élève-infirmière, volontaire et passionnée, s'engage dans ce combat, en pleine guerre civile provoquée par le coup d'Etat de Franco et soigne de nombreux blessés. D'autres, comme Aleix et Marcel, prennent les armes au nom de la fraternité.

 

L'auteure décrit avec moult détails les sentiments des protagonistes de son roman et les situations dans lesquelles ils se trouvent emportés dans ce combat. Nous découvrons une période de l'Histoire peu connue, ô combien douloureuse et tourmentée, que les populations françaises et espagnoles ont vécue.

 

Hélène LEGRAIS rend ainsi un très bel hommage à ces jeunes gens, à ces femmes fortes, courageuses et dévouées, infirmières, reporters.. qui ont combattu, à leur manière, contre le fascisme. Aux côtés de son héroïne elle associe des personnes réelles telles que Carmen Crespo, Elisabeth Eidenbenz...

 

Beaucoup d'émotions sont palpables à la lecture des mots de l'auteure et certains passages sont durs mais reflètent la terrible réalité de ce conflit. Les dialogues sont très vivants, naturels et rendent le récit très addictif : un vrai régal.

 

J'ai ADORE ce roman historique captivant, émouvant, extrêmement bien écrit et documenté, qui mêle l'Histoire à celle de personnes qui n'ont pas hésité à s'engager, corps et âme, dans cette lutte pour la liberté.
 

Un grand MERCI Hélène LEGRAIS pour ce magnifique roman qui fût pour moi un gros COUP DE COEUR.


 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui dimanche je vous propose ma chronique concernant : "L'ILE DE L'ERMITE" ISA

« L'ILE DE L'ERMITE  ISA»

Tome 2

Sergine DESJARDINS

CHARLESTON

LEDUC.S

(POCHE)

16 avril 2019

512 pages

 

 

Présentation

 

1847, Nouveau-Brunswick, Canada 

Pour protéger la population de la « maladie maudite », les malades sont envoyés en isolement dans une léproserie, sur l'île Sheldrake. La jeune Isabelle, soupçonnée à tort d'avoir développé les symptômes de la maladie, a ainsi été arrachée à sa famille.

Alors que les mois passent, elle commence à perdre espoir. Bien que la maladie ne semble avoir aucune emprise sur la jeune femme, l'isolement et un pénible quotidien l'affectent au plus profond d'elle-même. 

Pendant ce temps, les sœurs d'Isa tentent, elles aussi, de surmonter les épreuves que la vie dresse sur leur chemin. Fanny est toujours à la recherche du bébé qui lui a été enlevé et Juliette rêve d'étudier la médecine.
En cette époque d'interdits, de silence et de jugement divin, cette famille retrouvera-t-elle son bonheur passé ?


Dernier tome de la série Isa, L'Île de l'ermite nous entraîne dans la noirceur d'un autre âge, où injustice et adversité côtoient espoir et courage.

 

L'auteure

 

Originaire du Bas-du-Fleuve, passionnée d'histoire et de littérature, Sergine Desjardins a publié le roman Marie Major et la biographie de la première femme journaliste canadienne-française, Robertine Barry. Ces deux ouvrages lui ont valu respectivement le prix littéraire indépendant Marguerite Yourcenar et le prix Jovette-Bernier. Elle poursuit maintenant sur sa lancée avec Isa, une passionnante série historique dont l'action se déroule principalement au dix-neuvième siècle entre les villes de Tracadie, Miguasha, Québec, Montréal et Rimouski.

 

Mon avis

 

Je remercie Sergine DESJARDINS et CHARLESTON

LEDUC'S de m'avoir permis de lire, en service de presse, le tome 2 d'Isa, roman que j'avais beaucoup aimé et dont j'attendais la suite avec impatience. J'ai découvert la plume fluide et majestueuse de cette auteure lors de la lecture de Marie Major, roman que j'ai adoré.

 

J'ai donc retrouvé avec grand plaisir les protagonistes de « l'Ile des exclus » et en particulier Isa qui, trois ans après avoir été soupçonnée à tort d'avoir contracté la lèpre se trouve toujours à la léproserie de Tracadie où elle a été déportée.

Bien que ne présentant aucun signe avéré de la maladie, notre héroïne perd espoir mais sa famille est prête à tout pour la sauver...

 

Nous partageons le quotidien des lépreux, les épreuves qu'ils tentent de surmonter, leurs souffrances, leurs espoirs et leurs luttes face aux perversions de certains êtres « humains » qui les entourent, ce qui ne peut que provoquer révolte et dégoût au lecteur.

 

Ce second opus est aussi, si ce n'est plus, émouvant et poignant que le précédent. Sergine DESJARDINS nous fait ainsi découvrir un pan de l'Histoire du Canada en abordant le sujet réel, effrayant et difficile à imaginer qu'est la lèpre, maladie malheureusement encore répandue de nos jours.

 

J'ai ADORE ce roman historique extrêmement bien écrit et documenté sur les plans historique et médical et j'avoue avoir eu, à plusieurs reprises, les yeux embués de larmes à la lecture de certains passages difficiles mais reflétant la triste réalité.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui mardi je vous propose ma chronique concernant : DE SANG ET D'ENCRE

« DE SANG ET D'ENCRE »

Jacquie BEAL

TERRE D'HISTOIRES

CITY EDITIONS

2 janvier 2019

313 pages

 

 

Présentation

 

LUTTES ET PASSIONS DANS LE TUMULTE

DE L'HISTOIRE

 

Dans le Périgord du XVIème siècle, les conflits entre catholiques et protestants font rage. Dans cette lutte sanglante, Landry et sa petite sœur voient leurs parents mourir sous leurs yeux. Les deux orphelins s'enfuient et trouvent refuge chez un imprimeur qui les prend sous sa protection.

 

Landry devient colporteur et, au péril de sa vie, diffuse des livres emplis d'idées neuves et d'appels à la résistance. En chemin, le jeune homme découvre le goût de la liberté de vivre et de penser.

 

Au milieu du chaos, Landry fait également une rencontre qui change sa vie : Mathilie, fille de gentilhomme et catholique. A ses côtés, il apprend que l'amour ne connaît pas de barrières sociales. Mais, dans la tourmente de l'Histoire, la conquête du bonheur a forcément un prix....

 

L'auteure

 

Agrégée de Lettres et enseignante, Jacquie BEAL se consacre à l'écriture. Elle vit en Périgord où se situe l'action de ses romans, notamment La Dame d'Aquitaine et Le Temps de l’insoumise. Amoureuse du langage et de l'Histoire, grande et petite, elle fait vivre ses personnages dans l'atmosphère des siècles passés.

 

Mon avis

 

Je remercie Jacquie BEAL et City Editions – Terre d'Histoires de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « De Sang et d'encre ». J'ai découvert la plume fluide et élégante de cette auteure lors de la lecture de ses précédents romans : « La Dame d'Aquitaine » et « Le Temps de l'Insoumise », ouvrages que j'ai beaucoup aimés.

 

La très belle couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.

Jacquie BEAL nous transporte en 1562 dans un village du Périgord où nous faisons connaissance avec Landry et sa petite sœur Francette. Les deux orphelins de père et mère, protestants, s'enfuient et sont recueillis par le Docteur Bertamon. Le jeune Landry, courageux et volontaire, trouve un emploi chez Maître Vaudelle, un imprimeur pour lequel il colporte, au cours de déplacements, les idées nouvelles de la Réforme.

 

Lors d'un de ces voyages, le jeune garçon rencontre Mathilie, jeune fille de bonne famille, également orpheline mais de religion catholique.... Pourront-ils s'aimer librement ?

 

 

Dès les premiers mots de l'auteure, je me suis sentie happée par cette belle histoire et j'ai ainsi découvert le destin de ces deux pauvres enfants, leurs mésaventures, leur lutte quotidienne pour survivre en cette période ensanglantée et terrifiante de notre Histoire : les guerres de religion.

 

Les personnages sont très bien décrits tant sur le plan physique que psychologique, ceci nous permettant de les imaginer aisément. Ils sont authentiques et attachants surtout Landry et sa sœur.

 

J'ai ADORE ce roman historique, captivant, émouvant et très bien documenté qui relate avec précision et finesse l'horreur des guerres, les coutumes et les fléaux de l'époque, les mentalités de la noblesse et les persécutions endurées par les paysans en raison de leur divergence religieuse.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LA PROMESSE DE LUCILE"

« LA PROMESSE DE LUCILE »

Albert DUCLOZ

Editions DE BOREE

17 janvier 2019

336 pages

 

Présentation

 

 

« LE NOUVEAU ROMAN D'ALBERT DUCLOZ

TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE »

 

 

Forcée de fuir Paris avant l'arrivée imminente de la Wehrmacht, Lucile a décidé de partir avec ses protégées, d'anciennes tuberculeuses qu'elle a prises sous son aile pour leur permettre d'apprendre un métier et de retrouver une vie normale. C'est à Valence, alors en zone libre, qu'elle se rend avec ses « filles ». Grâce au généreux André Giroux, un capitaine dont elle sauvé la vie pendant la Der des der, elle va pouvoir s'installer dans un ancien hôtel désaffecté.
Forte et déterminée, Lucile s'est consacrée aux blessés de 1914-1918. C'est alors qu'elle a rencontré Ludwig, un soldat allemand qu'elle a caché et soigné puis perdu de vue. Mais elle s'est fait la promesse de le retrouver un jour.

 

 

« Mis à part son bras perdu, il n'a presque pas changé,

se dit-elle, émue aux larmes.

Aurais-je tant vieilli, moi, qu'il ne me reconnaisse pas ? »

 

 

Lucile transgressait l'interdit et le savait parfaitement. Mais, après ces quatre années d'enfer, la conviction lui venait que les hommes étaient des hommes de part et d'autre du Rhin et que le jour viendrait où il faudrait bien qu'ils se réconcilient. Par défi, elle s'acharna à soigner son blessé, à le dissimuler derrière une double toile à l'intérieur de sa tente au cas où quelqu'un surviendrait soudain, à le nourrir en prélevant de nuit sur le ravitaillement de l'hôpital de campagne.

 

 

 

L'auteur

 

Pour son propre plaisir, Albert DUCLOZ écrit depuis l'enfance romans, poésies, contes et nouvelles. Pourtant, après une carrière de directeur d'établissement de soins, ce n'est qu'en 2002 qu'il publie son premier roman, Citadelles d'orgueil. En 2015, Les Trois promesses a obtenu le prix du cercle littéraire Médicis et Le Chant d'Aurore le prix La plume et la lettre.

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Promesse de Lucile », roman d'Albert DUCLOZ, auteur dont j'ai lu une grande partie des ouvrages tant j'aime sa plume fluide et précise. Je remercie également Albert DUCLOZ pour la gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.

 

L'auteur nous transporte donc en octobre 1918 où nous faisons connaissance avec Lucile, infirmière en charge de soldats blessés dans un hôpital de campagne. Notre héroïne soigne en cachette Ludwig, un soldat allemand dont elle tombe éperdument amoureuse. A l'issue de la Grande Guerre, les amants sont séparés. Lucile fait alors une promesse à Ludwig mais parviendra-t-elle à la tenir ?

 

 

Albert DUCLOZ nous conte la vie d'une femme courageuse, dévouée, altruiste ; son engagement auprès des femmes atteintes de la tuberculose lors de la Seconde Guerre Mondiale. Nous découvrons les difficultés rencontrées par ces jeunes femmes pour survivre pendant l'occupation allemande.

 

J'ai ADORE ce roman historique relatant une histoire d'amour interdite, tirée de faits réels, qui met à l'honneur les femmes fortes et déterminées comme Lucile mais également les Résistants du Vercors.

 

Nous comprenons également que tout être humain, qu'il soit français ou allemand, est doté d'un cœur et qu'en cette période très troublée de notre Histoire, beaucoup de soldats étaient contraints et forcés de faire la guerre...

 

Si comme moi vous aimez l'Histoire et les belles histoires d'amour, vous ne pourrez qu'être séduits par ce très beau roman.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant : "LE ROI DES HALLES - Les secrets du Masque de fer"

« LE ROI DES HALLES »

LES SECRETS DU MASQUE DE FER

Jean-François ZIMMERMANN

EDITIONS DE BOREE

Collection Vents d'Histoire

15 novembre 2018

336 pages

 

Présentation

 

1669. Forteresse de Pignerol. Un prisonnier rédige ses mémoires à destination de son neveu qui n'a jamais cru à sa mort dans un combat de Turcs. Contraint de porter un masque, personne ne connaît son identité, à part son geôlier. Il s'agit en réalité de François de V Vendôme, petit-fils d'Henri IV, duc de Beaufort, surnommé par les Parisiens « le roi des Halles » depuis ses exploits durant La Fronde.

 

S'il est emprisonné dans de telles conditions, c'est qu'il est détenteur d'un terrible secret, qui, s'il était dévoilé, changerait le cours de l'Histoire. Ainsi, transféré de prisons en forteresses, l'homme au Masque de fer ne retrouvera jamais la liberté après trente-quatre années de captivité.


Jean-François ZIMMERMANN, déjà auteur de Rendez-vous au pré-aux-clercs, n'a pas son pareil pour restituer l'Histoire dans ses dimensions les plus romanesques. Il livre ici une thèse parmi d'autres quant à l'identité réelle de l'homme au Masque de fer, savamment charpentée, habillement mise en scène et basée sur des faits réels. Nul besoin de connaître l'Histoire de France dans ses moindres détails pour apprécier la prose et le talent narratif de l'auteur.

 

L'auteur

 

Jean-François ZIMMERMANN est né à Paris en 1946. Il a été commercial pour une entreprise de vins et spiritueux. Cependant, c'est l'écriture qui l'attire. Ainsi, depuis 2005, il en a fait son activité à temps complet.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le Roi des Halles », roman de Jean-François ZIMMERMANN et ainsi de découvrir la plume fluide et majestueuse de cet auteur.

 

La férue d'Histoire que je suis n'a pu qu'être attirée par la très belle couverture et le résumé fort alléchant de ce roman historique mettant en scène le mystérieux « Masque de fer », l'un des plus fameux prisonniers de l'Histoire de France...

 

Selon l'hypothèse retenue par l'auteur, le « Masque de Fer » serait le duc de Beaufort, cousin germain de Louis XIV, prince bouillonnant qui participa à plusieurs conspirations contre Richelieu et Mazarin, et qui fut l'un des chefs de la Fronde, avant de se réconcilier avec la monarchie.

 

Nous sommes en 1669, déclaré mort en héros lors d'une bataille contre les Turcs, François de Vendôme, Duc de Beaufort, croupit en les murs de la Forteresse de Pignerol. Il entreprend alors d'écrire ses mémoires à l'intention de son neveu, Philippe de Vendôme.... Dans cette forteresse sont également enfermés le surintendant Nicolas Fouquet et le comte de Lauzun...

 

L'écriture est sublime et tellement agréable que l'on ne peut s'empêcher de tourner les pages sans même se rendre compte que le temps passe...

 

L'auteur décrit avec moult détails et une imagination débordante, les caractères tant physiques que psychologiques de ses personnages et au travers des mémoires du Masque de Fer, nous laisse imaginer quelle a été la vie de ce personnage avant son emprisonnement puis celle qu'il vécut pendant les trente-quatre années précédant sa mort...

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique fort intéressant, extrêmement bien documenté, quelque peu romancé certes mais fort agréable à lire, que j'ai dévoré en deux soirées tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement.

 

Très bon moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir voici ma chronique concernant : "EOOL" LA REVOLTE Tome 1

« EOOL »

LA REVOLTE

Tome 1

Christine MACHUREAU

LES EDITIONS DU 38

29 mai 2018

232 pages

 

 

Présentation

 

Éool est un archer remarquable. À ce titre, il veut être reconnu comme chasseur. Mais à l’orée de sa vie d’adulte, le chaman du clan des Bisons en décide autrement. Éool sera le chaman qui lui succédera. Mais Éool négocie et transpose sur une rude vie un rêve d’évolution, un rêve de réelle humanité. Il faut qu’il s’éloigne et bâtisse une vie hors du commun. Jalousies, passions, vengeances, régressions, lois claniques, rien ne lui sera épargné.

Entre -8 000 ans et -7 000 ans, au bord de la Dordogne, dans un clan dont la grotte-habitat est située près de Trémolat (24), c’est la saga d’Éool le chaman que Christine Machureau vous propose. Elle-même rêve à ces temps lointains, assise au bord de la Dordogne, face à la grotte du clan des Bisons. Implantée sur cette rive mythique qui fut un des berceaux de l’humanité, elle vous fera pénétrer profondément les arcanes spirites des premiers hommes, plongés dans la fureur et l’épouvante.

 

 

L'auteure

 

Menant de front une vie de famille, une carrière commerciale, des recherches en histoire et en religions anciennes pendant cinquante ans, Christine Machureau s’affirme comme une romancière du Moyen-Âge.
Ayant enfin à elle les vingt-quatre heures du jour libérées de toute obligation, c’est avec une écriture précise et une grande rigueur (acquise pendant ses études scientifiques) qu’elle manie l’Histoire, mêlée et enrichie du quotidien. Son souci du détail, de l’atmosphère et de la sensibilité humaine va jusqu’à s’immerger dans les divers pays où la mèneront ses enquêtes et ses recherches.


Une véritable passion des voyages lui fera couramment évoquer avec admiration Alexandra David Neel. Appréhender les horizons lointains est une coutume familiale à laquelle elle n’a pas dérogé. Ces derniers enrichissent considérablement ses romans. Ainsi une expatriation de huit années lui permit l’écriture originale de deux romans se déroulant en Polynésie française.


Elle qualifie son écriture d’« écriture immersive », tant son besoin de peindre l’humanité profonde de tous ses personnages, avec leurs dons, leurs défauts et leurs préoccupations, est vivace.

 

Mon avis

Je remercie les Editions du 38 et en particulier Anita de m'avoir donné l'opportunité de lire « EOOL – La révolte » – tome 1, roman de Christine MACHUREAU, auteure dont j'ai lu presque tous les romans tant j'aime son écriture envoûtante et magnifique.

 

La férue d'Histoire que je suis n'a pu qu'être attirée par ce livre qui se déroule à la Préhistoire, période si lointaine qu'elle en est plus captivante à mes yeux.. J'ai lu d'ailleurs dans la même lignée, il y a quelques années, et relu d'ailleurs « Les enfants de la terre ».

 

Comme à son habitude, Christine MACHUREAU nous offre une saga riche en émotions et en rebondissements : Eool le héros fait partie du Clan des Bisons et va vivre avec son complice Adani, des aventures incroyables au cours de la mission qui leur sera confiée....

 

Nous découvrons ainsi les croyances, les moyens de survie, les mentalités de ces peuples. Il faut dire que l'auteure a une imagination débordante et ses descriptions fort détaillées nous font vivre avec une certaine appréhension les aventures de ces deux amis..

 

J'ai beaucoup aimé ce roman historique captivant, extrêmement bien documenté qui garantit évasion, frissons et sueurs froides !

 

Je lirai assurément le second opus de cette saga.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi je vous propose ma chronique concernant : LE CHEVALIER DU SOLEIL

« LE CHEVALIER DU SOLEIL »

Les aventures de Monsieur de Montaigne

Jean-Luc AUBARBIER

Editions DE BOREE

Vents d'Histoire

13 septembre 2018

320 pages

 

Présentation

 

UNE AVENTURE DE MONSIEUR DE MONTAIGNE

PREFACE DE ANNE-MARIE COCULA

 

En cette seconde moitié du XVIème siècle, malgré plusieurs tentatives d'apaisement, catholiques et protestants s'entre-déchirent. Le massacre de la Saint-Barthélemy, ravivant les passions religieuses, relance une guerre civile toujours plus cruelle.


Alors que le duc de Guise, dit le Balafré, manigance pour accroître son pouvoir en attisant les haines, les chevaliers du Soleil œuvrent dans le plus grand secret pour rétablir la tolérance. Michel de Montaigne est l'un d'eux. Elève et ami d'Etienne de La Boétie, il a promis à ce dernier de contribuer à faire vivre ce cercle d'hommes au service de la raison.
Conseiller d'Henri de Navarre qu'il pousse vers le trône, auteur des Essais, un livre révolutionnaire, il entreprend un long voyage vers Rome pour obtenir une audience auprès de Grégoire XIII et le convaincre d'accepter la liberté de religion.
Bien sûr, les chevaliers du Soleil vont lui prêter main-forte, et Henri de Navarre lui-même ainsi que Guillaume d'Orange se sont engagés à rejoindre le philosophe sur le chemin vers la paix. Un chemin long et périlleux....

 

L'auteur

 

Romancier, historien des religions, Jean-Luc AUBARBIER a été libraire de nombreuses années. Il est membre d'une obédience maçonnique française de rite écossais. Son premier roman, Les Démons de sœur Philomène, a été publié en poche aux éditions De Borée.

 

 

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Chevalier du soleil », roman de Jean-Luc AUBARBIER. J'avais découvert la plume fluide et élégante de cet auteur lors de la lecture, il y a quelques années, de son roman « Les Démons de sœur Philomène ». Je remercie également Jean-Luc pour la gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Après avoir lu avec attention la préface par laquelle Anne-Marie Cocula nous précise que l'auteur a quelque peu romancé les aventures de Michel de Montaigne, j'ai commencé à déguster ce sublime roman historique...

 

Ainsi Jean-Luc AUBARBIER nous raconte, dans un langage châtié, les tentatives effectuées par Montaigne pour réconcilier catholiques et protestants, au XVIème siècle et le voyage au Vatican, qu'il entreprit avec ses amis, afin de rencontrer le Pape Grégoire XIII.

L'auteur nous fait voyager du sud de la France, l'Allemagne, la Suisse vers l'Italie. Nous suivons Montaigne dans les stations thermales à la mode, où il séjourne afin de prendre les eaux.

 

Nous découvrons un Montaigne amoureux, guerrier, diplomate, différent de celui qu'il était très certainement mais, grâce à l'imagination débordante de l'auteur, le récit de cette période très troublée de notre Histoire, à l'époque des guerres de religion, est très agréable à lire.

 

Les dialogues fort bien rythmés et l'intrigue très intéressante, tiennent le lecteur en haleine et nous rappellent le contexte religieux, politique et social de cette période. J'ai bien aimé les descriptions précises faites par l'auteur, du château de Montaigne, permettant d'imaginer aisément le philosophe dans son cabinet d'écriture, dans sa bibliothèque, sa librairie ou sa chambre, écrivant ses « Essais »...

 

J'ai ADORE ce roman qui met à l'honneur le célèbre philosophe que fut M. de Montaigne et que j'ai dégusté tant l'écriture est belle, l'histoire prenante puis refermé à regret...

 

Si comme moi, vous êtes férus d'Histoire et de belles histoires d'amour et d'aventures, cet ouvrage ne pourra que vous séduire.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "LES AMANTS D'AUSTERLITZ"

« LES AMANTS D'AUSTERLITZ »

Alain LEONARD

Editions DE BOREE

Vents d'Histoire

4 octobre 2018

284 pages

 

 

Présentation

 

QUAND L'AMOUR SE CONFRONTE

AUX BATAILLES NAPOLEONIENNES

 

Comme tous les jeunes gens de son âge, Jules Desailly rêve de quitter le cocon familial. Bercé par les aventures de ses parents, héros de la Révolution Française et de la Bastille, il décide, contre l'avis de son père, de quitter le Limousin pour découvrir Paris. Il élit domicile chez la Santel, sa marraine, une lavandière et sa fille Annette. Débrouillard, apprécié de tous les commerçants du quartier, il côtoie à l'occasion les militaires dans les tavernes. Mais la guerre est aux portes du pays. Napoléon, qui a renoncé à envahir l'Angleterre, se tourne vers l'Est où les Autrichiens et les Russes menacent le pays. L'occasion est grande pour Jules de vivre ses propres aventures. Engagé comme tambour au 14ème Régiment de Ligne, il connaît la fraternité des soldats, le froid des bivouacs et la fureur des combats. Il rencontre Alexandrine, une jeune cantinière attachée à son régiment. De profonds sentiments vont naître entre les deux jeunes gens. Renoncera-t-il pour elle à poursuivre sa quête d'aventures ?

 

A travers cet ouvrage où se côtoient l'Histoire et le roman, l'auteur nous fait d'abord voyager dans le Paris du début du XIXème siècle, puis dans l'intimité des troupes napoléoniennes.

 

L'auteur

 

Après son premier ouvrage Enfants de la liberté, Alain LEONARD poursuit la saga de la famille Desailly. Il est actuellement infirmier dans un hôpital clermontois.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, »Les Amants d'Austerlitz », roman d'Alain LEONARD et de découvrir la plume fluide et élégante de cet auteur. Je remercie également Alain pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

 

Bien que n'ayant pas lu « Les Enfants de la liberté », je n'ai rencontré aucune difficulté à entrer très rapidement dans l'histoire de la famille Desailly, grâce aux judicieux retours en arrière effectués par l'auteur.

 

Ainsi Alain LEONARD nous transporte au XIXème siècle et nous conte le destin de Jules, le fils de Catherine et Camille qui furent des héros lors de la Révolution Française. Le jeune adolescent, avide de liberté, rêve d'aventures comme ses parents au même âge et quitte le Limousin pour rejoindre sa marraine à Paris puis s'engage dans l'armée Napoléonienne.

 

L'auteur décrit avec moult détails la vie quotidienne des soldats, leurs souffrances, leurs peurs, leurs espoirs, combattant sans relâche sur les champs de bataille d'Austerlitz où ils côtoient la mort mais partagent l'amitié entre engagés. L'histoire d'amour entre Jules et Alexandrine donne une touche de fraîcheur très agréable à ce roman.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman fort bien documenté sur le plan historique, très bien écrit et agréable à lire que j'ai dévoré pratiquement d'une traite, ne pouvant me résoudre à le quitter, tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement.

 

A découvrir sans hésitation.

 

Très bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>