Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #polar thriller catégorie

Bonjour aujourd'hui mardi voici ma chronique concernant : "DEVIATION NORD"

« DEVIATION NORD »

Thierry BERLANDA

EDITIONS DE BOREE

MARGE NOIRE

3 septembre 2020

310 pages

Présentation

 

 

24 décembre, 18 h 30. Un Range Rover flambant neuf s'élance sur les routes enneigées du Morvan. Au volant, Milton Walsh, célèbre chirurgien à la retraite, est confiant. Agathe, sa femme, anesthésiste brillante, est moins rassurée. A cette allure, ils n'arriveront pas à l'heure au gîte loué par son frère pour l'occasion. A l'arrière, la petite Lola s'est endormie avec son chien.

Au bout de quelques kilomètres, des gendarmes leur indiquent qu'un camion vient de se renverser un peu plus loin. La route est coupée et ne sera pas rouverte avant le lendemain. Le plus sage serait donc de faire demi-tour, mais les Walsh choisissent de continuer par un autre itinéraire : la Déviation Nord. Ils n'arriveront jamais à destination....

 

L'adjudant-chef Lehmann, proche de la retraite et loin des procédures, embarque avec lui Emilie Casanave, une jeune adjointe dotée d'un sixième sens mais totalement dénuée de second degré, pour une course contre la montre effrénée. Car en cette nuit glaciale, chaque minute compte pour retrouver les Walsh en vie.

 

 

L'auteur

 

Thierry Berlanda est écrivain et philosophe. Il a écrit de nombreux ouvrages de philosophie et des thrillers aux Éditions du Rocher et aux Éditions De Borée.


Mon avis


 

Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Déviation Nord », roman de Thierry BERLANDA et ainsi de découvrir la plume fluide et précise de cet auteur.


 

La couverture intrigante et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.


 

L'auteur nous transporte donc un 24 décembre où nous faisons connaissance avec la famille Walsh : Agathe, anesthésiste, Milton son mari, chirurgien à la retraite et Lola leur fille âgée de huit ans. Cette famille prend la route pour passer le réveillon avec le frère et la belle-soeur d'Agathe, dans un gîte du Morvan.


 

Alors qu'un camion vient de se coucher et bloque la route très enneigée où se trouve leur véhicule, Milton se dirige vers la « Déviation Nord » afin de gagner du temps.


 

Qu'est-il arrivé aux passagers de ce véhicule ?


 

L'auteur nous plonge dans une atmosphère lourde, noire et glaciale en nous entraînant, au fil de ses mots, dans des paysages neigeux, sur des routes de campagne où il ne fait assurément pas bon se perdre ou être poursuivi par un camion...


 

Je me suis de suite sentie happée par cette histoire mystérieuse très intéressante, au suspense constant.

L'enquête est menée tambour battant par Lehmann, gendarme proche de la retraite et Emilie, jeune enquêtrice particulièrement perspicace dans ses intuitions et déductions.


 

La lecture de ce roman est vraiment addictive et j'ai ainsi tourné les pages à une vitesse grand V tant j'avais hâte de connaître le dénouement.

J'ai eu froid dans le dos en imaginant certaines scènes et situations. J'ai ressenti de la peur, une angoisse et eu des sueurs froides en essayant d'imaginer ce qu'il était advenu des protagonistes de ce roman mais en vain : il faut dire que Thierry BERLANDA a le don de nous guider sur de fausses pistes, ainsi l'on croit avoir trouvé la solution mais il n'en est rien !


 

J'ai beaucoup aimé ce thriller très bien écrit, aux multiples rebondissements qui tiennent vraiment le lecteur en haleine et que je conseille aux amateurs du genre.


 

Un très bon moment de lecture.


 

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/


 

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com


 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi je vous invite à découvrir ma chronique concernant : "PHROM THEP"

«PHROM THEP »

Marc LASNIER

Auto-Edition

29 décembre 2016

500 pages

 

 

Présentation

 

Quand il s'est envolé pour la Thaïlande, Alain n'imaginait pas rencontrer Wannapa.


Voila peut-être le signe qu'il attendait...


Seulement, la jolie Thaïe semble écrasée par son passé.
Qui est cet inconnu qui la poursuit ?


Pourquoi est-elle en proie à des angoisses, de plus en plus envahissantes ?


Qui est vraiment la femme qu'Alain veut épouser ?

De Phuket aux frontières du Myanmar, il va remonter le fil du passé. Et découvrir, dans toute son horreur, la vérité.

 

 

L'auteur

 

« Si je disais tout haut les 1000 idées qui me viennent à la minute, on m'aurait interné depuis longtemps... »

Après un cursus scientifique, Marc Lasnier goûte à l'écriture scénaristique dans son activité de production audiovisuelle. Celle-ci le conduit une première fois en Thaïlande en 1987. Puis il épouse une Thaïe, et pose définitivement ses valises à Phuket en 2012.


Depuis, cet admirateur de Grangé ou Clive Cussler écrit ; avec vue sur la mer et pieds dans l'eau ! Au Paradise Bar de Rawaï, les serveuses l'ont surnommé « Wi-Fi soda ». Quant à sa femme, elle en est persuadée : Marc est le plus fou des « farangs » !

 

 

Mon avis
 

Je remercie Marc LASNIER de m'avoir donné l'opportunité de lire son roman « Phrom Thep ».

 

Bien que peu fan des thrillers, la couverture mystérieuse et le pays où se déroule cette histoire m'ont de suite interpellée.

 

 

Dès les premières pages, Marc LASNIER nous transporte en Thaïlande où nous faisons connaissance avec Alain, un français, divorcé, passionné par ce pays et photographe et de Wannapa, jolie thaïlandaise, coiffeuse-masseuse et fort étrange..

 

Qui est Wannapa ? Quelles ombres de son passé cherche-t-elle à cacher ?

 

L'auteur n'a pas écrit un livre touristique mais un thriller haletant, basé en partie sur des faits réels, au suspense à couper le souffle et aux multiples rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine et provoquent une multitude d'émotions.

 

L'auteur décrit parfaitement les lieux, les coutumes locales, les rites religieux de la Thaïlande. Il nous fait entrer dans des milieux très particuliers et sombres tels que l'alcool, la drogue, le pouvoir, la misère, la prostitution des filles dans les bars et les violences exercées sur les femmes et les enfants, dans un environnnement paradisiaque...

 

J'ai bien aimé ce long roman, passionnant, très bien écrit qui fait voyager entre France et Thaïlande et j'avoue avoir beaucoup frissonné à la lecture de certains passages, tremblé et eu peur pour les protagonistes de ce roman, même cauchemardé... mais je n'en dis pas plus et vous laisse le découvrir par vous-mêmes, si vous êtes amateurs du genre.

 

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi je vous propose ma chronique concernant "LA FORET DES OMBRES"

« LA FORET DES OMBRES »

Rémy JEDYNAK

Editions ROD

10 NOVEMBRE 2018

230 pages

 

Présentation

 

Des ombres nocturnes déambulent parfois, la nuit, dans la forêt, à la recherche de sensations fortes ou d'hypothétiques rencontres. Nul ne saurait dire qui a eu l'idée, pour cette fête, d'affubler les participants d'amples chasubles sombres et de capuches, mais elle a été adoptée dans l'enthousiasme général. Il faut dire que ces ados adorent transgresser les codes autres que les leurs et faire Halloween en mai, c'est super génial ! Reste l'absente du petit matin, cette Jenny trop souvent amoureuse qui a disparu dans la nuit. L'angoisse s'installe : accident, enlèvement, viol, assassinat ? Bien sûr, il y a cette gourmette, anonyme et mystérieuse, dont on ne sait à qui elle appartient. Bien sûr, il y a ces affrontements ouverts ou larvés et ce jeune garçon poignardé. Vient le temps des suspects trop nombreux et des victimes pas forcément innocentes. Et puis il y a cette boule qui va et vient dans ce crâne, invisible et présente, imprévisible et monstrueuse.

 

L'auteur

 

Né à Saint-Etienne en 1946, Rémy Jedynak fait ses études au lycée du Portail-Rouge de Saint-Etienne, puis à la faculté de droit de Lyon avant de s installer à Paris pendant près de 30 ans. Magistrat, il a publié plusieurs romans policiers et une pièce de théâtre.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions ROD et en particulier Anne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Forêt des ombres », roman de Rémy JEDYNAK et ainsi de découvrir l'écriture fluide et précise de cet auteur.

 

La belle couverture, mystérieuse à souhait et le résumé fort alléchant, m'ont de suite interpellée.

 

Dès les premières lignes, l'auteur nous plonge directement dans la forêt où se trouve une jeune fille allongée nue dans la boue et la mousse, endolorie et cherchant dans sa mémoire à retrouver ce qui a bien pu lui arriver..

 

Ainsi nous apprenons qu'elle est venue du Canada étudier en France, au lycée Hermitage, structure accueillant des jeunes gens issus de familles aisées.

 

Mais que s'est-il passé cette nuit, lors de la fête organisée dans la forêt par les lycéens, où alcool, drogue, sexe et violence étaient au programme ? Jenny, une séduisante jeune fille plutôt facile a disparu.. A-t-elle été violée, enlevée, assassinée ?

 

C'est alors que commence l'enquête menée par l'adjudant-chef Borgiat et le capitaine François-Rose..

 

L'intrigue est bien menée, le suspense constant et angoissant et les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine. Les personnages obscurs et compliqués, se révèlent être de potentiels suspects.. Je me suis bien demandé qui étaient « Elle » et « Je » et à qui appartenait le crâne où « une boule imprévisible » se baladait...

 

Bien que peu habituée à ce genre de lecture, j'ai beaucoup aimé ce polar captivant et mystérieux que j'ai dévoré d'une traite tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement.

 

Je le recommande vivement aux amateurs du genre.

 

Très bon moment de lecture.

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui jeudi je vous propose ma chronique concernant : "UN FRERE DE TROP"

« UN FRERE DE TROP »

Sébastien THEVENY

Auto-Edité

19 octobre 2017

460 pages

 

 

Présentation

 

Eté 1986, au large de la baie des Anges.

 

Le fils aîné des Lacassagne, une riche famille d'investisseurs niçois, se noie lors d'une virée en mer en compagnie de son frère et de sa sœur.

 

Eté 2016. Coup de chaud sur Nice.

 

Le patriarche des Lacassagne, à l'aube de ses quatre-vingts ans, décide de transmettre les rênes de son empire à ses enfants.

 

Dans le même temps, il engage un journaliste-écrivain public pour rédiger ses mémoires. Laisser une trace sur papier de ses réussites.

Mais les journalistes ont le fâcheux défaut d'être trop curieux...

 

Le loup est entré dans la bergerie...


30 ans après le drame, les vérités éclatent...

 

Les accidents sont-ils toujours fortuits ?

 

L'auteur

Sébastien THEVENY est l'auteur de trouble Je (Editions Douin – 2016), un suspense familial qui a remporté un vif succès critique auprès du lectorat. Il a également publié un recueil de poèmes, puis un roman en alexandrins.

 

Mon avis

 

Je remercie Sébastien THEVENY de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Un Frère de trop » ainsi que pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

J'ai ainsi pu découvrir la très belle plume de cet auteur.

 

L'histoire commence en 1986 à Nice où nous faisons connaissance avec la famille Lacassagne puis l'auteur nous transporte en 2016, au moment où le patriarche souhaite écrire ses mémoires et pour ce faire, engage un journaliste et sa jeune assistante.

Les secrets bien cachés de cette famille vont-ils enfin être dévoilés ?

Sébastien THEVENY nous offre un magnifique thriller doux et extrêmement bien écrit, comme je les aime ! Un vrai régal pour les amoureux de la langue française. Nous suivons donc, à l'aide de retours dans le passé, cette enquête familiale très intéressante, aux nombreux rebondissements et au suspense bien gardé qui tient en haleine jusqu'au dénouement ô demeurant inattendu...

Les traits de caractère tant physiques que psychologiques des protagonistes de ce roman et les lieux sont décrits à merveille, permettant ainsi de les comprendre et de les visualiser.

J'ai ADORE ce roman sur le pouvoir, les secrets de famille et la richesse, qui est très addictif et que j'ai lu pratiquement d'une traite ne pouvant me résoudre à le refermer tant il est captivant et que j'ai refermé à regret.

Un COUP de COEUR pour moi. Je lirai assurément d'autres ouvrages de cet auteur.

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "L'ENFANT LOUP"

« L'ENFANT LOUP »

Simon LAROCHE

NDB EDITIONS

20 décembre 2017

323 pages

 

 

Présentation

 

Un roman d'aventures, une histoire d'amour dans cette Inde mythique de l'entre deux guerres où les dirigeants britanniques côtoient les riches maharajas dans leur palais des mille et une nuits.


Durant cette période du Raj britannique, une jeune anglaise fraîchement débarquée sera laissée pour morte dans l'immensité de la jungle du Behar, territoire des loups et du terrifiant tigre du Bengale.

 

Traquée par des chasseurs aux intentions pas toujours louables, elle devra défendre sa nouvelle famille : les loups.

Un thriller haletant, une chasse aux tigres effrénée à dos d'éléphants, qui vous transportera au plus profond des ténébreuses forêts de ce pays aux mille odeurs et aux flamboyantes couleurs.

 

La reconstruction grandiose du règne de Bhaiya, le maharaja de Cooch Behar et le frère de l'impétueuse maharani Gayatri Devi.

 

L'auteur

 

Simon Laroche est informaticien, programmeur, web-designer et référenceur. Il est né le 13 décembre 1974 à Friedrichshafen au bord du lac Constance en Allemagne. C’est tout jeune qu’il retournera en France pour poursuivre ses études à Paris.

 

Mon avis

 

Je remercie NDB EDITIONS et en particulier Nelly de m'avoir permis de lire, en service de presse, « L'Enfant loup », roman de Simon LAROCHE et ainsi de découvrir la très belle plume de cet auteur.

La très jolie couverture et le thème de ce roman m'ont de suite interpellée.

L'auteur nous transporte, de nos jours, au Nord-est de l'Inde, pays que j'aime beaucoup, puis à Londres où nous faisons connaissance avec l'inspecteur Bryan Palmer dans le bureaux de Scotland Yard. Un médaillon représentant la photo d'une petite fille a été retrouvé par des bûcherons dans la Jungle. S'agit-il de la jeune Camille Sinclair qui fut portée disparue, dans les années 30 et laissée pour morte dans une forêt ?

 

Simon LAROCHE nous offre un magnifique voyage dans le temps et dans ce pays ô combien mystérieux, coloré et odorant qu'est l'Inde. Les descriptions précises, tant des lieux que des personnages et des animaux nous permettent de visualiser aisément, au fil des mots de l'auteur, toutes les scènes comme dans un film.

 

J'ai ADORE ce thriller extrêmement bien écrit, palpitant et fort dépaysant que j'ai lu pratiquement d'une traite ne pouvant me résoudre à le quitter tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement et que j'ai refermé à regret..

 

Je lirai assurément d'autres ouvrages de cet auteur.

 

Excellent moment de lecture.

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "LA VOIX DE MON PERE"

« LA VOIX DE MON PERE »

Brigitte LECHANTEUR

Auto-Edité

20 mai 2018

212 pages

 

 

 

Présentation

 

Trop tard. Elle a enclenché la cassette. La voix de son père disparu quinze ans plus tôt s'élève. Rien ne sera plus jamais comme avant. Avant qu'elle ne découvre ce secret de famille, avant que sa recherche de la vérité ne l'emmène aux confins de la désillusion. De Paris en Belgique, d'Équateur en Grèce, elle tire le fil d'Ariane, mais la vérité a un prix : ce père qu'elle a aimé à la folie, cet homme de devoir, a-t-il vraiment fait cette chose monstrueuse ?

 

L'auteure

 

Brigitte Lechanteur est comédienne, auteur d’histoires sur les 3615 Goldorak, Albator & Co, metteur en scène, auteur de chansons, productrice phonographique et productrice de spectacles (notamment du premier one man show de Benoit Poelvoorde, "Modèle Déposé", au Café de la Gare en 1995).
Elle a également exercé dix ans les fonctions de directrice administrative d’un groupe audiovisuel.
"La voix de mon père" (2018) est son premier roman.
 

 

 

Mon avis

 

Je remercie Brigitte LECHANTEUR de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son premier roman «La voix de mon père » et ainsi de découvrir sa plume fluide et légère. La jolie et mystérieuse couverture ainsi que le résumé fort alléchant, m'ont de suite interpellée.

 

Nous découvrons donc Patricia, la quarantaine, épouse comblée et mère de deux enfants. Celle-ci retrouve des affaires personnelles ayant appartenu à son père Henri, disparu tragiquement en mer, quinze ans plus tôt. Patricia qui adorait son père et n'a pu faire complètement son deuil, décide d'écouter des cassettes sur lesquelles Henri dictait des messages pour sa secrétaire. La curiosité est un vilain défaut me direz-vous mais connaissait-elle vraiment bien son père ? Quels lourds secrets va-t-elle découvrir ?

 

Brigitte LECHANTEUR nous emmène, aux côtés de son héroïne, une femme forte et déterminée, de Paris en Belgique puis en Amérique du Sud et en Grèce.

 

Nous découvrons cette énigme familiale lentement ; l'auteure dévoilant avec parcimonie des détails sur le passé d'Henri. Le suspense est bien mené, l'intrigue captivante et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement assez surprenant.

 

J'ai beaucoup aimé ce thriller aux dialogues très vivants, sur les secrets de famille, les non-dits, les mensonges que j'ai lu pratiquement d'une traite.

 

Voici un premier roman très bien écrit et fort prometteur.

 

Je lirai assurément d'autres ouvrages de cette auteure.

 

Très bon moment de lecture !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "LA VOIX DE MON PERE"

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "TROP BELLE POUR MOURIR"

« TROP BELLE POUR MOURIR »

Olivia JONES

Auto-Edité

20 mars 2018

355 pages

Présentation

 

Une jeune fille de vingt ans, Morgane, disparaît en Bretagne sans laisser de traces, au milieu des années 60.


Quarante ans plus tard, Laura, jeune veuve perturbée par des cauchemars récurrents, reçoit en héritage la maison dans laquelle Morgane a vécu. Contre l’avis de sa mère, elle décide de s’y installer. Cette maison recèle bien des mystères que la jeune femme s’efforcera de résoudre. 
Au fil des mois, un lien inexplicable se tisse entre Laura et la jeune disparue.
Qu’ont-elles en commun ? Pourquoi les cauchemars de Laura se sont-ils intensifiés depuis son installation dans la magnifique chaumière ? Et que cache Jeanne, la mère de la jeune veuve ? 


Les réponses dévoileront un secret déchirant, dont personne ne sortira indemne.
 

 

Mon avis

 

Je remercie Olivia JONES de m'avoir permis de lire, en service de presse, son roman « Trop belle pour mourir » et de découvrir ainsi sa belle plume fluide et légère.

 

Olivia JONES nous transporte tout d'abord en 1960 en Bretagne, région peuplée de légendes puis à notre époque où nous découvrons Laura, jeune veuve qui, suite au décès de sa cousine Marie, reçoit en héritage une chaumière située à Quiberon. Elle décide de la rénover afin d'y vivre et de refaire sa vie loin de sa mère, Jeanne, avec laquelle elle entretient des relations conflictuelles et qui semble cacher un lourd secret.. La maison est-elle hantée ?? Qui est à l'origine de la disparition de Morgane et de plusieurs membres de la famille ?

 

 

Dès les premières lignes je me suis sentie happée par cette histoire intéressante, mystérieuse, aux multiples rebondissements tenant ainsi le lecteur constamment en haleine. Le suspense est bien mené, les secrets de famille dévoilés avec parcimonie par l'auteure et éclairés lors de la lecture du journal de la cousine Marie.

 

Je n'ai pu me résoudre à refermer ce roman très addictif que j'ai dévoré pratiquement d'une traite, tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement ! Je vous le recommande vivement si, vous aimez les thrillers, les belles histoires d'amour, le mystère et la Bretagne, région qu'Olivia JONES décrit à merveille.

 

Bonne lecture !

 


 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui samedi voici ma chronique concernant : "JE NE T'OUBLIE PAS"

« JE NE T'OUBLIE PAS »

Sébastien DIDIER

Auto-Edition : Stories by Fyctia

30 mars 2018

434 pages

 

Présentation

 

Une disparition inexpliquée, un passé impossible à effacer... Le cauchemar ne fait que commencer.Un seul SMS aura suffi à faire basculer la vie de Marc Vasseur. Un SMS de rupture. Mais pourquoi sa femme quitterait-t-elle du jour au lendemain une famille et une vie en tous points idylliques ?

 

L'enquête piétine. Et ce ne sont pas les voisins des Vasseur à Bellevue Park qui la feront avancer. Dans ce luxueux lotissement privé, discrétion et silence ont été érigés en art de vivre. Trois mois après la disparition de Sandra, Marc reçoit un message accompagné d'une photo. Celle d'une jeune fille qu'il n'a jamais vue mais qui arbore un médaillon. Ce bijou, il le reconnaît, il en est sûr, c'est celui que portait Sandra. Celui qu'elle ne quittait jamais. Que fait-il au cou de cette inconnue ? A-t-elle un lien avec la disparition de sa femme ? Marc lance alors ses dernières forces à la recherche de cette fille. Et c'est un voyage au plus profond de la noirceur de l'âme humaine qui l'attend. 

 

L'auteur


Sébastien Didier est originaire de Nice, où il vit avec sa famille. 


Il est passionné de lecture et d'écriture depuis toujours, mais aussi de cinéma et de nouvelles technologies. 

"Je ne t'oublie pas" (2018) est son premier roman.


Il a été finaliste du concours Thriller "Derrière les Portes" sur la plateforme d'écriture Fyctia et a obtenu le coup de pouce de l'écrivain B. A. Paris qui l'a qualifié de "véritable page-turner". 
 


Mon avis

 

Je remercie Sébastien DIDIER de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Je ne t'oublie pas ».

 

Bien que peu habituée à lire ce genre d'ouvrage j'ai été de suite captivée par cette histoire de disparition qui est vraiment addictive..

 

Ainsi Sébastien DIDIER nous emporte dans un tourbillon infernal et au fil des pages impossible de quitter ce livre, tant l'envie de savoir ce qu'il est advenu de Sandra, est grande... La femme de Marc est-elle partie de son plein gré ou est-elle morte ??

 

L'histoire est intéressante, très rythmée et fort bien écrite. Quelques passages sont assez difficiles à lire dévoilant la noirceur et la violence de certains protagonistes du roman que j'ai détestés à maintes reprises, mais ne choqueront certainement pas les personnes habituées à lire des thrillers...

 

Certains personnages par contre sont très attachants et leur lutte pour retrouver la disparue est émouvante.

 

J'ai bien aimé ce thriller policier captivant, aux multiples rebondissements, au suspense bien mené tenant ainsi le lecteur en haleine jusqu'au dénouement au demeurant fort surprenant mais je vous laisse le découvrir par vous-même...

 

Je lirai assurément d'autres livres de cet auteur.

 

Bonne lecture !

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui c'est lundi et je vais vous parler de ce roman : « MORTELLE DESTINEE »

« MORTELLE DESTINEE »

LUCE FONTAINE

Editions ROD

10 JUIN 2017

352 pages

 

RESUME :

 

Pour fuir une carrière destructrice, la jeune policière Valérie Morin décide d'opérer un changement dans sa vie et part s'installer dans un pittoresque petit village de campagne.


Mais Rabbit Hole a ses secrets ! Des voisins au passé douteux et la rencontre inattendue de Paul, son amour de jeunesse à l'académie de police de Pikfield.

Voyageant au cœur des mensonges et de la trahison, la jeune femme devra user de ses talents de policière afin d'élucider des crimes crapuleux et des meurtres sordides perpétrés contre les résidents de son nouveau village d'adoption.

Au fil de ses découvertes, Valérie Morin se retrouvera impliquée au cœur d'un complot terroriste d'envergure internationale. Suivant son instinct, elle tentera de retrouver un certain équilibre en poursuivant son éternelle quête du bonheur, à la recherche de la justice et de la vérité.

 

La nouvelle vie de la jeune policière à Rabbit Hole lui confirmera alors que toute cette aventure n'est qu'une mortelle destinée....

 

L'AUTEURE :

 

Luce FONTAINE est une auteure Québécoise originaire des Cantons-de-l'Est. Bachelière en éducation, elle a enseigné plusieurs années. En 2009, victime d'un accident d'équitation, elle doit se réinventer, et c’est ainsi qu’elle redécouvre un plaisir d'enfance quasi oublié : la passion de l'écriture. C'est dans son auberge de campagne qu'elle écrit des romans inspirés de la nature, de sa famille et de la vie qui l'entourent.


L'auteure a remporté un Prix Eloize pour son roman : « Lizzy d'Armoirie et la légende du médaillon ». Elle a également été finaliste du Prix de la nouvelle Pauline Gill.

 

AVIS :

 

MERCI à Luce FONTAINE pour sa générosité et aux Editions ROD de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Mortelle destinée » , polar dont la très belle couverture et le résumé alléchant m'avaient particulièrement attirée.

 

L'auteure nous emmène au Québec dans un petit village pittoresque de campagne situé dans la région des Cantons-de-l'Est. Nous faisons alors connaissance avec Valérie Morin, jeune policière qui, ayant abandonné sa carrière, souhaite se remettre des séquelles liées à ses précédentes fonctions et commencer une nouvelle vie à « Rabbit Hole ».

 

Cependant il s'avère que plusieurs meurtres ont eu lieu dans ce petit village qui ne semble pas aussi tranquille que l'on pourrait le croire et qui cache de nombreux secrets.. Notre héroïne réussira-t-elle à vivre paisiblement dans le gîte qu'elle souhaite ouvrir ou devra-t-elle reprendre du service ???

 

J'ai découvert avec grand plaisir l'écriture captivante et précise de Luce FONTAINE et je me suis laissée emporter, au fil des pages, par ce polar où le suspense est bien mené et où l'intrigue se dévoile progressivement. L'auteur décrit avec précisions ses personnages nous permettant ainsi de les visionner et de palper leurs émotions mais elle dépeint aussi les très beaux paysages du Québec.

 

J'ai bien aimé le personnage incarné par la policière Valérie Morin qui est très attachant, loyal et sans cesse en quête de vérité mais également celui de Paul, son amour de jeunesse, rencontré lors de leurs études dans la police.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman plein de rebondissements qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page et si vous êtes fans de belles intrigues, d'enquêtes de police, d'aventures et de suspense, je vous le recommande vivement, car comme moi vous passerez un excellent moment de lecture !

 


 

 

 

Voir les commentaires

« LE TEMPS EST ASSASSIN »

« LE TEMPS EST ASSASSIN »

Michel BUSSI

PRESSES DE LA CITE

4 mai 2016

400 pages

 

RESUME

 

Eté 1989

La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.

Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.


Eté 2016

Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.

A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.

Vivante ?

 

L'AUTEUR

 

Michel Bussi est professeur de géographie et directeur du laboratoire de modélisation et traitements graphiques en géographie de l'Université de Rouen.

Comme chercheur universitaire, il publie depuis une vingtaine d’années des articles et ouvrages scientifiques.
Son premier roman, "Code Lupin", s'est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l'été 2010 par le quotidien "Paris Normandie". 
Son deuxième roman, "Omaha crimes", a obtenu le prix Sang d'encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave-Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l'année.
Il publie en 2008 son troisième roman, "Mourir sur Seine", qui s'est vendu en quelques semaines à plusieurs milliers d'exemplaires et a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde). 

Il a publié en 2009 un nouveau roman, "Sang famille", destiné à la fois aux adultes et aux adolescents. 
En 2010, il participe au recueil de nouvelles "Les Couleurs de l'instant" publié dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, avec une longue nouvelle, "T'en souviens-tu mon Anaïs?", qui se déroule à Veules-les-Roses et traite de la "légende" d'Anaïs Aubert.

Son roman "Nymphéas noirs" remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne ("gouttes de Sang d'encre"), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.
Salué par Gérald Collard comme le polar de l'année, "Un avion sans elle" est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles). 

En mars 2013, sort "Ne lâche pas ma main". Ce roman est finaliste 2012 du prix Relay des voyageurs (roman du mois de Mai), finaliste du grand prix de littérature policière, a reçu le prix du roman insulaire 2013.

En janvier 2016, il est selon le classement GFK-Le Figaro, troisième écrivain français en nombre de livres vendus, derrière Guillaume Musso

 

AVIS

 

Ce livre m'a été offert pour mon anniversaire par ma belle-fille SONIA l'année dernière et j'ai découvert la plume simple et mystérieuse de Michel BUSSI auteur que je connaissais peu, n'étant pas une fan de polars....


L'auteur nous emmène en Corse, au bord du précipice en 1989 où a eu lieu un accident de voiture fatal pour trois des passagers puis en 2016 où l'unique rescapée revient sur les lieux du drame qui a coûté la vie à sa famille.

 

Michel BUSSI tient vraiment le lecteur en haleine en alternant le présent et le passé et le suspense est machiavélique ! L'écriture est très rythmée, les personnages attachants et les descriptions de la Corse magnifiques ! Quant au dénouement totalement incroyable mais je n'en dirai pas plus....

 

J'ai passé un bon moment de lecture !

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires