Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #interview auteure nicole mallassagne catégorie

Bonsoir je partage l'interview réalisée ce soir avec Nicole MALLASSAGNE sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

INTERVIEW AUTEURE

Nicole MALLASSAGNE

 

 

JM : - Bonsoir à tous,

 

  • Notre amie Nicole MALLASSAGNE a récemment accepté de se soumettre à mes questions.

 

Je partage donc avec vous cette interview à l'issue de laquelle vous pourrez, si vous le souhaitez, poser vos questions à Nicole qui y répondra PLUS TARD en fonction de ses disponibilités.

 

 

 

JM : - Bonsoir Nicole

 

  • Comment vas-tu ? Es-tu prête à « passer sur le gril » ?

 

Nicole : Oui, quand le grill est amical, on ne peut s’y brûler !

 

JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

 

Nicole : L’envie d’écrire m’avait poussée dans des études littéraires à Montpellier. Prof de Lettres pendant 37 ans, je ne pus que voir grandir ce désir. Quelques tentatives d’écriture m’apprirent vite, que ce désir était incompatible avec les charges de ma vie professionnelle, de ma vie familiale. Il fallait que je consacre du temps à mes deux enfants qui pâtissaient déjà des piles de copies à corriger qui leur volaient souvent mon attention.

 

JM : - Que représente pour toi l'écriture ?

 

Nicole : Un moment privilégié qui m’extrait de la réalité pour me faire vivre toutes les vies que je n’aurai jamais. Pour me permettre d’exprimer toutes les sensations, les sentiments, vécus, habillés de circonstances différentes, donc transposés, mais bien réels. Ajoutons à cela : Quand la fiction permet de dire, l’indicible !

 

JM : - Peux-tu nous parler de tes ouvrages ?

 

Nicole : « Disparitions » est mon cinquième roman. Toutes mes fictions commencent par un personnage en difficulté. Leurs parcours les amèneront par des rencontres, par l’amitié, par l’amour, à découvrir le bonheur qui est en eux.

Et dans mes romans qui se déroulent en Cévennes : Des Cévennes et des hommes, Retour en Cévennes, Derrière les nuages, ils découvriront un pays rude comme les hommes qui les habitent, hommes qui savent aider ceux qui sont prêt à aider.

Un roman Destinée de femmes, parle de ces femmes modernes qui ont gagné en liberté mais aussi en devoirs, leur combat pour le bonheur.

Oui, ce sont les relations humaines qui sont mon fond de commerce !

Personnages en quête de bonheur, d’identité, comme l’auteur… Ouvrages qui peuvent aussi amener à une réflexion sur l’écriture.

 

 

JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et souhaites-tu nous en parler ?

 

Nicole : Un recueil de Nouvelles : Formes de vie, va paraître en 2020, et je suis en train d’écrire mon 7ème ouvrage, ce sera un roman... Mais chut, il se construit !

 

 

 

JM : - Comment écris tu (carnets, cahiers, directement sur l'ordinateur) ?

 

Nicole : J’écris directement sur l’ordinateur. Je prends des notes sur des carnets pour ne pas oublier tel film, tel livre, tel évènement, telle idée… Carnet que je regarde peu ensuite quand j’écris, mais qui m’ont permis de fixer sur papier, ce qui se grave alors automatiquement en moi. Là aussi l’écriture, tel un acide grave la matière…

 

 

 

JM : - Comment procèdes-tu pour créer les protagonistes de tes ouvrages et connais-tu, lorsque tu commences à écrire, la fin de l'histoire ou est-ce que tu improvises au fil des mots ?

 

Nicole : Je pars d’une situation difficile pour un personnage. Situation, personnage qui s’impose à moi, pourquoi, je ne sais … Mais ensuite ce personnage prend vie, il me mène, m’introduit dans sa vie, me fait rencontrer des gens, des situations des régions que je découvre… d’où les nombreuses recherches que je suis amenée à faire !

Je ne sais donc où je vais, mais je chemine. Comme dit Marguerite Duras, dans Écrire : « si on savait ce qu’on va écrire, on n’écrirait jamais. »

 

 

 

 

JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement  ?

 

 

Nicole : Je viens de créer, un lieu sur Nîmes qui accueille les auteurs de la région. Je présente leur ouvrage. À cette occasion, il y a une dédicace de l’auteur pour son ou ses ouvrages.

Lorsque le thème correspond à l’un de mes ouvrages, il est intéressant de faire une étude comparée, je présente alors aussi mes ouvrages à la dédicace.

Un lieu convivial, « La Fontaine littéraire », au restaurant aux Tables de la Fontaine, au jardin de la fontaine à Nîmes, de 11h à 12h30. un samedi par mois ou tous les 2 mois ( voir les rendez-vous sur mon site)

 

 

 

 

JM : - A qui confies-tu tes manuscrits (membre de ta famille, amie, bêta-lecteur) ?

 

Nicole : Deux amies qui acceptent de remplir ce rôle de Bêta-lecteur.

 

 

JM : - Comment as-tu procédé pour faire publier tes ouvrages ?

 

Nicole : Sur les conseils de Jean d’Ormesson, qui avait apprécié l’extrait de mon premier roman que j’avais eu l’audace de lui envoyer ; il m’avait conseillé de trouver d’abord un éditeur régional. Ce que j’ai fait, encouragée par son avis positif sur mon extrait. Merci à ce grand homme.

Comme beaucoup d’auteurs, en tâtonnant d’éditeur en éditeur. J’essaie de trouver l’éditeur où on se sent en confiance. Il ne faut pas hésiter à prendre les conseils de la SGDL, son service juridique étudie vos contrats, sage précaution, avant de signer. Et la recherche d’un éditeur avec une bonne diffusion/distribution, n’est pas simple.

 

 

 

 

JM : - Que penses-tu de l'édition numérique ?

 

Nicole : Elle est incontournable, pratique en voyage, je l’utilise moi-même dans ce cas. Mais je ne la vois qu’en complément de l’édition papier.

 

 

JM : - Que ressens-tu lorsque tu écris le mot FIN ?

 

Nicole : Que rien n’est fini ! Mes personnages continuent à m’habiter, et vont sans doute me donner d’autres idées pour un nouvel ouvrage. Même s’ils ne sont plus en scène.

 

 

 

JM : - En dehors de l'écriture quelles sont tes passions ?

 

Nicole :Le jardinage, les voyages, les films, la fréquentation des musées. Et…la lecture.

 

 

JM : - Lis-tu ? Si oui quel genre ?

 

Nicole : Je relis les classiques qui ont rempli ma vie de prof. Je lis les auteurs qui veulent participer à ma Fontaine littéraire, les prix littéraires, et les romans que signalent les émissions littéraires, les coups de coeur des amies. Mais j’exclue les policiers et la science fiction pour l’instant, ils m’attirent moins, c’est aussi une façon de faire un choix dans l’immensité des lectures qui s’offrent à moi.

 

 

JM : - Quel conseil donnerais-tu aux lecteurs qui souhaitent devenir écrivains ?

 

Nicole : Simplement dire si vous avez envie d’écrire écrivez. Si écrire vous comble, écrivez. Que vous soyez édité ensuite est un autre problème, cela peut-être un désir mais pas pour tout le monde.

Faire des recherches sur le monde de l’édition est indispensable si on veut trouver un éditeur, car on ne peut entrer dans ce monde sans ouvrir les yeux sur les écueils.

 

JM : - Quelle est ta musique préférée et écris-tu en musique ?

 

Nicole : J’écris dans le silence de mes pensées, pour que l’écriture émette sa musique toujours singulière, selon les personnages qui prennent vie. Une écriture qui ne diffuse pas sa musique, est pauvre.

 

JM : - Quel est ton plus grand rêve ?

 

Nicole : Vivre longtemps en bonne santé près des miens pour écrire tout ce que je n’ai pu encore écrire. Et si mon écriture pouvait aider ceux qui rencontrent des difficultés en voyant mes personnages qui, par leurs désirs, par leurs rencontres arrivent toujours à s’en sortir.

 

 

JM : - Peux-tu nous donner ton principal défaut ? Une de tes qualités ?

 

Nicole : Je suis persévérante, tenace, c’est peut-être une qualité. Mais je suis impatiente, sans doute que ce défaut va avec …

 

 

JM : - Si tu étais : un fruit, une fleur, un animal : tu serais ?

 

Nicole : Une cerise, c’est simple et souvent double ! Une pensée, il faut la chercher pour la voir. Un petit oiseau, un pierrot, libre.

 

 

JM : Si tu devais partir sur une île déserte quel objet indispensable à tes yeux emporterais-tu ?

 

Nicole : Plusieurs objets, dans un petit sac pour les protéger : Un livre : Le petit Prince, des feuilles blanches et un crayon.

 

 

 

JM : - Quelle est ta citation préférée ?

 

Nicole : « On ne voit bien qu’avec le coeur » Le Petit Prince, de Saint Exupéry.

 

 

JM : - As-tu autre chose à ajouter ?

 

Nicole : Merci.

Et si vous êtes curieux de savoir ce que j’écris, vous pouvez lire des extraits de mes romans, des nouvelles intégrales sur mon site : nicolemallassagne.fr

 

 

 

JM : - Merci Nicole pour cet agréable moment passé en ta compagnie , ta disponibilité et ta gentillesse.

 

 

Les amis, vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Nicole qui se fera un plaisir de vous répondre sous ce post.

 

Voir les commentaires