Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

interview auteur cherif zananiri

Bonsoir voici l'interview que j'ai réalisée ce soir avec un auteur sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

INTERVIEW AUTEUR

Chérif ZANANIRI

Lundi 19 novembre à 18 h

direct

 

JM : - Bonsoir à tous,

 

  • J'ai lu en 2017 « Mado, retour de l'enfer » et « L'étrange village de Monsieur Labiche » puis récemment «L'Arménie, un passé sans sépulture », « Gayané l'Arménienne – Pellerins de la vie », « Maman, je t'aime.. » enfin dernièrement « La Seconde chance de Lili » de notre ami Chérif ZANANIRI , qui a gentiment accepté de répondre ce soir à mes questions.

 

 

JM : - Bonsoir Chérif

 

  • Comment allez-vous ? Etes-vous prêt à répondre à mon « petit interrogatoire » ?

 

Chérif : absolument, résolument prêt. Avec plaisir. Lorsqu’on se procure un livre, on n’achète pas du papier ou des octets, pas des pages à lire, mais un « auteur ». Alors, se faire connaître est une bonne chose.

 

JM : - Pouvez-vous, tout d'abord, vous présenter afin que nos amis puissent mieux vous connaître ?

 

Chérif : Là, c’est embarrassant. Pas simple de savoir qui on est, comment on est et surtout de quoi demain sera fait.

Pour être simple : je suis un physicien qui a, aussitôt qu’il a pu, tourner casaque et passer du statut de scientifique respecté à celui de « littéraire » avec des guillemets tant il faut être modeste.

Là, je peux vous raconter le pourquoi et le comment du passage, de la classe de terminale jusqu’à hier, sachant que j’ai le bac en 1967 !!!

 

JM : - Pouvez-vous nous parler de vos livres ?

 

Chérif : mes livres. Quelle histoire ! Le dernier sorti est la 70ième publication … je n’ai pas dit roman. … il y a des essais, des livres manuels universitaires, des livres de vulgarisation, d’histoire des sciences, de biographie … et également une vingtaine de romans

Ainsi en 2018 : plusieurs sorties… je vous fais la liste, mais on peut passer plus vite.

Un livre essai sur les paradoxes, Ellipses Editions (Ed universitaire)

Pisseur au vent chez de Borée

Les deux romans sur l’Arménie

La seconde chance de Lili, de Borée

Et je mets la dernière main à « Maman, je t’aime »

 

JM : - Avez-vous d'autres projets d'écriture et souhaitez-vous nous en parler ?

 

Chérif : Bien entendu, je peux développer ces points, mais j’ai peur d’être lassant. A vous de voir, si ça vaut le coup.

 

JM : - Comment trouvez-vous l'inspiration pour imaginer les protagonistes de vos romans ?

 

Chérif : c’est la partie la plus simple. Je vous développe deux exemples ; celui de Léocadie marraine de guerre et celui d’un autre livre, non encore sorti, disons qu’il est dans l’atelier et qui pourra s’intituler : la maison aux bruits étouffés et qui sera un roman d’un nouveau genre pour moi : romantique et fantaisie.

 

JM : Quand écrivez-vous, le jour, la nuit et pendant combien d'heures ?

 

Chérif : dans ma phase d’écriture, beaucoup d’heures par jour ; disons 5 ou 6 et je commence tôt le matin, lorsque tout dort dans la maison. Je profite alors et je discute, me bagarre avec mes propres personnages, tentant de les convaincre de suivre ma volonté. Dieu que c’est parfois difficile ! Je me laisse faire et le roman prend alors d’autres chemins…

 

JM : - A qui confiez-vous vos manuscrits en première lecture (membre de votre famille, béta lecteur) ?

 

Chérif : toujours la même équipe de gens proches et en particulier ma filleule qui est forte en psy et capable de déceler des comportements inappropriés ou des incohérences psychologiques. Puis d’autres encore pour gommer d’autres bêtises car il y en toujours plein. De plus, la phase de correction et d’autocorrection est illusoire puisqu’un auteur ne lit pas ce qui est écrit, mais ce qu’il a bien voulu dire… en fait, ma propre lecture est une véritable passoire !

 

JM : - Comment faites-vous pour assurer la promotion de vos livres ? Pensez-vous que les blogs, les réseaux sociaux aident les auteurs à promouvoir leurs écrits ?

 

Chérif : je fais comme tout le monde. Je compte sur mon éditeur et son carnet d’adresse pour passer dans la presse, la radio ou la TV locale. Mais également les blogs qui ont un très fort impact. Pas nécessairement sur le même public. Il faut donc avoir plusieurs fers au feu et je suis donc, fortement actif sur FB.

 

JM : -Avez-vous des séances de dédicaces prévues prochainement  ?

 

Chérif : je dois en avoir près de deux par semaine (près de 75 par an). Je suis donc pris quasiment tous les week end. Cette semaine du 20/10, le salon d’Orléans. Le 24/11 la Fnac d’Orléans, dimanche 25/11, salon du livre à la Queue en brie près Paris, la semaine qui suit je serai à Chartres, etc.

 

JM : - Que représente pour vous l'écriture ?

 

Chérif : je ne sais pas. J’imagine sans mal ce que pourrait représenter son absence : le vide.

Après une vie très active, l’écriture m’a donné une deuxième jeunesse puisque je suis reparti dans un deuxième métier avec toutes les phases : apprentissage, erreurs, acquis d’expériences, quelques succès, amitiés,…

 

JM : - Aimez-vous lire et quel genre de lecture ?

 

Chérif : je suis un très très mauvais lecteur. Autant j’étais un lecteur facile avant d’écrire, autant je ne lis que mes romans de jeunesse : Maupassant, Giono, Balzac… du classique.

J’ajoute que je ne lis pas l’intégralité d’un texte. Je peux développer la raison.

 

JM : - En dehors de l'écriture quelles sont vos passions ?

 

Chérif : je ne sais pas ce qu’est une passion. Je ne sais pas si l’écriture est une passion. je sais juste que je ne peux pas m’en passer.

 

 

JM : - Quels conseils donneriez-vous aux lecteurs qui désirent devenir écrivains ?

 

Chérif : d’abord écrire pour se faire plaisir. On écrit pour soi. L’écriture pour les autres est une toute autre démarche. Là, au de se câliner, il faut prendre garde d’être à la hauteur de ce qu’on propose au lecteur. Il faut être d’une folle exigence pour le satisfaire.

 

 

JM : - Avez-vous des animaux domestiques ?

 

Chérif : non, juste enfants et petits-enfants, ce qui me suffit. Pourtant, nous habitons une ferme et je dispose de beaucoup de place. Mais comme j’aime voyager et que je suis souvent ici ou là, il n’y a aucune raison de laisser des animaux seuls dont il faut s’occuper.

 

JM : - Etes-vous thé ou café ? Chocolat ou vanille ? Fruit ou pâtisserie ?

 

Chérif : thé au lever, puis café le reste de la journée et je suis à la fois fruit et pâtisserie, quoique ces dernières sont à réduire si je veux réduire mon tour de taille.

 

JM : - Aves-vous quelque chose d'autre à ajouter ?

 

Chérif : aujourd’hui … rien.

 

 

 

 

JM : - Merci Chérif pour cet agréable moment passé en votre compagnie, votre disponibilité et votre gentillesse.

 

 

Les amis, vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Chérif qui se fera un plaisir de vous répondre en direct ou plus tard si vous n'êtes pas présents ce soir.

 

________________

 

Voir les commentaires