Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat pour “comme une aurore dans la brume”

Rebonjour et voici ma seconde chronique du jour COUP DE COEUR concernant : "LES MARIES DE RIVIERE JAUNE"

« LES MARIES DE RIVIERE JAUNE »

Marie LAURENT

GLORIANA EDITIONS

10 juin 2019

450 pages

 

Présentation

 

Québec, 1820, À son premier bal chez le gouverneur, Selma Calvert est tombée éperdument amoureuse de Ragnar Norvandsen, l’héritier de riches marchands de bois.

Pour ce propre à rien séduisant et volage, elle rompt ses fiançailles et se met au ban de la société. Poussé par les siens qui veulent le voir casé, Ragnar l’épouse sans grande conviction.

Selma va non seulement devoir se faire une place au sein de la famille Norvandsen, mais aussi dompter sa redoutable belle-mère, Caroline.

 

L'auteure

 

Marie Laurent est auteure de nouvelles, de poèmes, de romans historiques

page Facebook:
https://www.facebook.com/pages/Marie-Laurent-Auteur/121703231237553 

 

 

 

Mon avis

 

Je remercie Marie LAURENT de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, son roman « Les Mariés de Rivière Jaune » et ainsi de découvrir sa plume fluide, précise et majestueuse.

 

La très jolie couverture et le résumé fort alléchant ont de suite interpellée la férue de romances historiques que je suis.

 

Marie LAURENT nous emporte au Québec, pays que j'aime beaucoup, au 19ème siècle où nous faisons connaissance avec Selma et Ragnar. Nous découvrons, au fil des mots de l'auteure, la vie de Selma, son grand amour pour Ragnar, ses espoirs, ses déceptions...

  

L'histoire est très belle, émouvante et addictive. Il faut dire que l'auteure a une imagination débordante et le don de captiver ses lecteurs en décrivant avec moult détails les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son roman.

Elle dresse également une fine analyse de leurs sentiments et leurs désirs, les rendant vrais et les fait évoluer dans des lieux et situations que nous imaginons aisément. Nous nous laissons porter et les images défilent ainsi sous nos yeux comme un film : un vrai régal pour le lecteur.

 

J'ai bien aimé Selma qui est très attachante et qui représente bien la femme, l'épouse telle qu'elle se devait d'être à cette époque et ses décisions nous révoltent quelque peu... Par contre j'ai détesté Caroline et son fils Ragnar mais je vous laisse en découvrir les raisons !

 

 J'ai ADORE cette magnifique romance historique fort bien écrite, extrêmement bien documentée et intéressante, ponctuée d'une jolie touche érotique, que j'ai dégustée tout doucement tout en ayant hâte d'en connaître le dénouement et refermé à regret. Un gros COUP DE COEUR pour moi.

 J'avoue être devenue fan de cette auteure dont je lirai assurément d'autres romans !

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir aujourd'hui samedi je vais vous parler de ce roman : « LES DIABLES DE LA SABLIERE »

« LES DIABLES DE LA SABLIERE »

Alain PARAILLOUS

Editions DE BOREE

6 juillet 2017

256 pages

 

RESUME :

 

Veuve de la Grande Guerre, Mathilde vivote grâce à sa petite exploitation. Elle possède également une sablière qui intéresse fortement la verrerie voisine. Sur les conseils d'Angelo, le fils de ses métayers qui ne la laisse pas indifférente, elle développe ce commerce et commence à s'enrichir. C'est à ce moment que réapparaît Raymond, son amour de jeunesse, et que disparaît Angelo : la vie de Mathilde se retrouve profondément bouleversée, partagée entre la passion et les soupçons qui la rongent.

 

EXTRAITS :

 

Il lui semblait retrouver un peu de sa jeunesse perdue.

 

« On n'oublie jamais son enfance. Elle vous marque pour la vie. Il suffit qu'on l'évoque et, à la seconde même, toutes les sensations ou émotions éprouvées autrefois resurgissent. Elle était attendrie qu'il ait gardé ces souvenirs intacts au fond de la mémoire.

Comme elle.

  • Mais j'y pense, s'exclama Raymond, je peux venir donner un coup de main aux vendanges ! Je n'ai rien d'autre à faire, puisque me voilà rentier ! Qu'en penses-tu ?

Ma foi, avec ses membres fins et ses mains blanches, elle ne l'imaginait guère avec des ciseaux en train de remplir de lourds baquets, les soulever, les faire passer d'un rang à l'autre jusqu'à la comporte, mais enfin pourquoi pas ? Et puis – comment ne pas l'admettre?-, après sa blessure causée par le départ d'Angelo, elle n'était pas fâchée de cette compagnie.... »

L'AUTEUR :

Profondément attaché à la ruralité et à ses valeurs, Alain PARAILLOUS a exprimé cette fidélité dans deux livres de souvenirs, Le Chemin des Cablacères et Les Collines de la Canteloube, puis dans un roman, Les Peupliers du désert ; Son savoureux Dictionnaire drolatique du parler gascon est un succès de librairie. Mais c'est surtout son scénario pour le film L'Occitanienne, Le Dernier Amour de Chateaubriand qui l'a fait connaître d'un très large public en 2008. Il a reçu en 2015 le prix ARDUA pour l'ensemble de son œuvre.

 

AVIS :

Merci aux Editions De BOREE de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Les diables de la sablière », roman d'Alain PARAILLOUS, auteur que je ne connaissais pas et de découvrir sa plume alerte et enjouée.

Alain PARAILLOUS nous entraîne dans un petit village du Lot et Garonne où Mathilde, veuve de guerre, ressasse ses souvenirs d'enfance et revit les moments passés avec Raymond, son premier amour. Mathilde survit difficilement grâce à ses vignes et sa sablière. De nombreux événements vont perturber sa vie mais sera-t-elle assez forte pour déceler les tromperies dont elle fera l'objet ?

L'écriture de ce polar rural est belle, simple et ponctuée d'une touche d'humour. L'intrigue ingénieusement menée n'est dévoilée que lors des dernières pages...


 

L'auteur décrit avec moult précisions le travail des viticulteurs, des ouvriers de la sablière, le métier de verrier, la chasse aux palombes, mais également la vie des paysans de Gascogne après guerre et la découverte des nouvelles technologies.


 

J'ai ressenti de la pitié pour le personnage de Mathilde, femme faible, trop bonne et conciliante, aveuglée par sa passion et j'ai espéré à maintes reprises qu'elle ouvre enfin les yeux !!! J'ai détesté Raymond mais je n'en dirai pas plus, vous en découvrirez aisément les raisons...


 

J'ai bien aimé ce roman du terroir aux multiples rebondissements et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui lundi nous allons découvrir ce roman COUP DE COEUR pour moi : « LE BOHEMIEN AUX YEUX CLAIRS »

« LE BOHEMIEN AUX YEUX CLAIRS »

Didier CALLOT

Editions MARIVOLE

Roman

25 mai 2017

328 pages

 

RESUME :

 

Le destin tout tracé de Denis, jeune paysan berrichon, a pris un tournant inattendu et décisif lorsqu'il a rencontré Carmen, une jeune et belle gitane venue vendre des paniers dans la cour de la ferme familiale.

Attirés l'un vers l'autre, les deux jeunes gens ressemblent vite l'urgence de s'aimer avant d'être séparés par la prégnance de leurs milieux sociaux et culturels.
Mais leur amour sera plus fort que les obstacles qui présageaient une union impossible et ils partiront, par monts et par vaux, à la recherche l'un de l'autre.
Après de nombreuses aventures et mésaventures, ils finiront par se retrouver et pourront enfin espérer vivre heureux autour du fruit de leur amour, mais la Grande Guerre viendra à nouveau les séparer, comme une sorte de malédiction s'acharnant sur leur bonheur.

Porté disparu à la suite d'une expédition nocturne dans les lignes ennemies, Denis ne donnera plus signe de vie et Carmen, se rendant à l'évidence de sa perte, reprendre sa vie de nomade au sein de son clan, mais avec malgré tout, au fond d'elle-même, une loueur d'espoir qui refuse de s'éteindre....

 

Sollicité par de nombreux lecteurs de son premier roman La Gitane, Didier Callot a repris sa plume pour redonner vie à cette belle histoire d'amour où persiste une énigme autour de la disparition de Denis... Pour en connaître le dénouement, il vous suffira de vous laisser entraîner dans cette suite captivante, pleine de voyages et de rebondissements de La Gitane.

 

L'AUTEUR :

 

Devenu romancier après une carrière professionnelle médico-sociale et un parcours artistique amateur aux talents multiples, allant du café-théâtre au one-man show humoristique, où a toujours dominé la passion de l'écriture, Didier CALLOT a publié deux romans aux Editions Marivole, La Gitane en 2015 et L'ermite de Loire en 2016. Le bohémien aux yeux clairs est la suite de La Gitane.

 

AVIS :

 

Merci aux Editions MARIVOLE de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le bohémien aux yeux clairs », roman de Didier CALLOT, auteur que je ne connaissais pas.

Ce roman est en fait la suite du premier roman de l'auteur : « La Gitane ». Nous découvrons les mésaventures que connaît Denis, le jeune paysan Berrichon, disparu lors de la Grande Guerre et nous tremblons lorsqu'il risque la peine de mort.

 

Puis nous suivons son quotidien dans la ferme Allemande où il est prisonnier et percevons aisément les sentiments que lui vouent les deux fermières. Nous vivons avec grande émotion son évasion et les voyages périlleux et mouvementés qu'il entreprend dans le seul but de retrouver Carmen, la gitane, dont il est fou amoureux, ainsi que leur fils.

 

Didier CALLOT décrit avec précision le mode de vie des gitans, l'art du cirque mais aussi l'esprit de solidarité qu'est le leur..

 

L'écriture est très belle et agréable à lire. L'intrigue est passionnante et captivante de par les nombreux rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine !

 

J'ai ADORE ce très beau roman d'amour, fort émouvant et rafraîchissant que j'ai dévoré, ne parvenant pas à le refermer sans en connaître le dénouement...Je vous conseille vivement de le découvrir. Bonne lecture !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous aujourd'hui samedi je vais vous parler d'un roman que j'ai trouvé à la médiathèque de mon village : « LA POUDRE ET LA CENDRE »

« LA POUDRE ET LA CENDRE »

Taylor BROWN

Editions AUTREMENT

2017

382 pages

 

 

RESUME :

 

Ils fuient. Dans l'Amérique sauvage, au rythme de folles chevauchées, deux adolescents ont décidé de sauver leur peau.

 

Callum, jeune orphelin de quinze ans, est un cavalier hors pair. Ava, dix-sept ans, est enceinte. Pris dans la violence de la guerre de Sécession, les voici poursuivis par des chasseurs de prime. Commence une course éperdue sur les terres de désolation, à la recherche d'une vie meilleure. Bivouaquant dans le froid, se nourrissant de bêtes abattues, il sont l'unique horizon l'un de l'autre.

Joyaux brut dans la lignée des œuvres de Cormac McCarthy et des films de Qentin Tarantino, « La Pourdre et la centre » nous transporte tambour battant dans une épopée remplie d'amour, de sang et de poussière.

 

 

« La littérature américaine à son apogée »

 

L'AUTEUR :

 

Nationalité : États-Unis

 
Né(e) le : 18/10/1982


Diplômé de l’Université de Géorgie, état dans lequel il a grandi, Taylor Brown est l'auteur de nouvelles et courts récits très remarqués.

Régulièrement publié dans des revues littéraires (The Baltimore Review, The North Carolina Literary Review), il est également l’auteur de "In the Season of Blood and Gold" (2014), recueil de nouvelles couronné par le Montana Prize.

"La poudre et la cendre" (Fallen Land, 2016), son premier roman, a été acclamé et l'intronise comme le nouvel écrivain des grands espaces.


AVIS :

 

L'auteur nous emporte dans le Dixieland pendant la guerre de Sécession, période de l'Histoire Américaine que j'aime beaucoup et qui m'a donc donné envie de lire ce premier roman de Taylor BROWN. J'ai ainsi découvert avec grand plaisir la belle plume, lyrique et fluide de cet auteur.

 

Nous faisons connaissance avec Callum, jeune orphelin issu de l'immigration Irlandaise, voleur de chevaux qui a rejoint un groupe de déserteurs sudistes. Il rencontre Ava et c'est alors un vrai coup de foudre... et une course poursuite aux nombreux rebondissements...

 

Les personnages de Callum et Ava, deux adolescents très courageux malgré leur jeune âge, sont fort attachants. L'auteur dépeint avec moult détails les merveilleux paysages et décrit la violence de la guerre..

 

J'ai beaucoup aimé ce premier roman très prometteur qui m'a interpellée dès les premières pages ! Je vous le recommande si vous aimez l'Amérique et ses grands espaces, les westerns, l'aventure et les histoires d'amour. Bonne lecture !

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui c'est lundi et je vais vous parler de ce roman : « MORTELLE DESTINEE »

« MORTELLE DESTINEE »

LUCE FONTAINE

Editions ROD

10 JUIN 2017

352 pages

 

RESUME :

 

Pour fuir une carrière destructrice, la jeune policière Valérie Morin décide d'opérer un changement dans sa vie et part s'installer dans un pittoresque petit village de campagne.


Mais Rabbit Hole a ses secrets ! Des voisins au passé douteux et la rencontre inattendue de Paul, son amour de jeunesse à l'académie de police de Pikfield.

Voyageant au cœur des mensonges et de la trahison, la jeune femme devra user de ses talents de policière afin d'élucider des crimes crapuleux et des meurtres sordides perpétrés contre les résidents de son nouveau village d'adoption.

Au fil de ses découvertes, Valérie Morin se retrouvera impliquée au cœur d'un complot terroriste d'envergure internationale. Suivant son instinct, elle tentera de retrouver un certain équilibre en poursuivant son éternelle quête du bonheur, à la recherche de la justice et de la vérité.

 

La nouvelle vie de la jeune policière à Rabbit Hole lui confirmera alors que toute cette aventure n'est qu'une mortelle destinée....

 

L'AUTEURE :

 

Luce FONTAINE est une auteure Québécoise originaire des Cantons-de-l'Est. Bachelière en éducation, elle a enseigné plusieurs années. En 2009, victime d'un accident d'équitation, elle doit se réinventer, et c’est ainsi qu’elle redécouvre un plaisir d'enfance quasi oublié : la passion de l'écriture. C'est dans son auberge de campagne qu'elle écrit des romans inspirés de la nature, de sa famille et de la vie qui l'entourent.


L'auteure a remporté un Prix Eloize pour son roman : « Lizzy d'Armoirie et la légende du médaillon ». Elle a également été finaliste du Prix de la nouvelle Pauline Gill.

 

AVIS :

 

MERCI à Luce FONTAINE pour sa générosité et aux Editions ROD de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Mortelle destinée » , polar dont la très belle couverture et le résumé alléchant m'avaient particulièrement attirée.

 

L'auteure nous emmène au Québec dans un petit village pittoresque de campagne situé dans la région des Cantons-de-l'Est. Nous faisons alors connaissance avec Valérie Morin, jeune policière qui, ayant abandonné sa carrière, souhaite se remettre des séquelles liées à ses précédentes fonctions et commencer une nouvelle vie à « Rabbit Hole ».

 

Cependant il s'avère que plusieurs meurtres ont eu lieu dans ce petit village qui ne semble pas aussi tranquille que l'on pourrait le croire et qui cache de nombreux secrets.. Notre héroïne réussira-t-elle à vivre paisiblement dans le gîte qu'elle souhaite ouvrir ou devra-t-elle reprendre du service ???

 

J'ai découvert avec grand plaisir l'écriture captivante et précise de Luce FONTAINE et je me suis laissée emporter, au fil des pages, par ce polar où le suspense est bien mené et où l'intrigue se dévoile progressivement. L'auteur décrit avec précisions ses personnages nous permettant ainsi de les visionner et de palper leurs émotions mais elle dépeint aussi les très beaux paysages du Québec.

 

J'ai bien aimé le personnage incarné par la policière Valérie Morin qui est très attachant, loyal et sans cesse en quête de vérité mais également celui de Paul, son amour de jeunesse, rencontré lors de leurs études dans la police.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman plein de rebondissements qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page et si vous êtes fans de belles intrigues, d'enquêtes de police, d'aventures et de suspense, je vous le recommande vivement, car comme moi vous passerez un excellent moment de lecture !

 


 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous. Aujourd'hui mercredi je vais vous donner mon avis sur ce roman que j'ai beaucoup aimé :

« LES RUMEURS DE LA TERRE »

Isabelle MALOWE

Editions ROD

février 2017

306 pages

 

RESUME :

« La guerre cessera. Nous ne détruirons plus jamais de village pour y prélever des esclaves. Nul ne placera désormais le mors dans la bouche de son semblable pour aller le vendre ». Ainsi parlait Soundjata Keïta, celui qui fonda le grand empire du Mali, au XIIIème siècle. Dans son royaume, il abolit l'esclavage.

 

Le roman d'Isabelle MALOWE évoque l'époque glorieuse du Mali, ce pays abîmé. Découvrez le destin hors normes de Soundjata. Il n'est pas né puissant, bien au contraire. Il s'est élevé et a lutté toute sa vie durant. Une belle leçon de courage et de persévérance. L'impossible ne l'est pas toujours, question d'audace et de volonté. Enfant handicapé d'une femme méprisée, il étendit son influence sur un vaste territoire et prôna l'égalité inconditionnelle entre les Hommes.

Laissez-vous emporter par l'ambiance particulière de ce roman, où l'imaginaire est considéré comme une facette de la réalité. Les arbres ont un langage propre, les animaux pensent et soutiennent les agissements des maîtres chasseurs, les êtres sont reliés les uns aux autres et connectés à leur environnement. Là-bas, la Terre laisse éclater quelques rumeurs à l'attention des hommes instruits et bienveillants.

 

L'AUTEUR :

Isabelle MALOWE a tout d'abord exercé le métier d'infirmière. Elle a toujours été une personne engagée. Très rapidement, elle a compris que la littérature serait une allié inégalable pour exprimer ses indignations et porter aux nues la poésie essentielle à sa subsistance.
Isabelle MALOWE a reçu le Prix littéraire du salon de Mazamet pour son premier roman « Toulkelila ».

 

AVIS :

MERCI aux éditions ROD de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Rumeurs de la Terre », roman d'Isabelle MALOWE et de m'avoir ainsi permis de découvrir la plume envoûtante et poétique de cet auteur.

 

Isabelle MALOWE nous offre un voyage dans le temps mais également un dépaysement géographique et culturel en nous emportant au Mali. Elle nous narre, sous forme de conte, l'histoire de Soundjata Keïta, ce héros courageux, handicapé dans son enfance, vivant avec sa mère, Sogolon, une femme détestée de tous et qui a fondé, au XIIIème siècle, l'Empire du Mali et a aboli l'esclavage dans ce pays.

 

L'auteur alterne son récit entre passé et présent et nous faisons connaissance également avec Alexandra Buisson, jeune avocate commise d'office qui semble avoir un lien avec le Mali.....Mais quelles sont les rumeurs de la Terre ???

 

L'histoire est très belle et l'on se laisse emporter par l'atmosphère très mystérieuse où l'on perçoit des odeurs mais également des sons, des murmures.. Les arbres, les bêtes, l'eau parlent et sont en osmose avec les chasseurs. Nous découvrons les rites, les croyances, les superstitions et le respect que certains hommes portaient aux animaux et à la nature : la « Terre » étant précieuse à leurs yeux.

 

J'ai beaucoup aimé ce très beau roman sur l'amour, la différence, l'esclavage, la liberté et l'égalité des hommes, que j'ai pratiquement lu d'une traite et avec lequel j'ai passé un excellent moment. Je lirai assurément avec grand plaisir d'autres romans de cet auteur.

 

 

 


 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous nous sommes mercredi et je vais vous donner mon avis sur ce roman : « LA RACINE DU MAL »

« LA RACINE DU MAL »
Raoul COUDENE

Editions ROD

Juillet 2017

460 pages

 

 

RESUME :

 

Un prêtre vient d'être muté dans une paroisse à Avignon, en remplacement de son défunt curé.

L'église est construite au centre de la ville, sur le site d'un quartier populaire et d'un sanctuaire satanique, rasés l'un et l'autre par la papauté au XIIIème siècle. L'Inquisition avait capturé la prêtresse du culte avec de nombreux adeptes et les avait condamnés au bûcher après les avoir soumis à un procès.
Un lieutenant de police enquête sur une série d'homicides à caractère religieux. Les investigations convergent vers cette église multicentenaire qui, entre autres, suscite l'intérêt de deux descendantes de la prêtresse. L'une, férue d'occultisme, parce qu'elle veut s'adonner au satanisme et prendre la suite de son ancêtre, l'autre, chef d'une organisation criminelle, parce qu'elle utilise le lieu de culte comme antichambre. Cette religion sacrilège n'existe plus, ses adeptes ont été décimés, mais le Démon hante toujours les lieux. Il se manifeste de façon si pernicieuse que le prêtre devient un tueur en série, que certains fidèles changent de comportement et que les confessions de personnages sinistres se multiplient.

 

Avis unanime des premiers lecteurs :

« un thriller à vous glacer le sang ! Pour public averti... »

 

AUTEUR :

Raoul COUDENE est né à Avignon en 1944. Etudes au Collège des Jésuites, militaire, arts graphiques, artisan potier, sculpteur-modeleur, restaurateur-doreur en bois dorés. Plusieurs de es nouvelles ont été éditées dans divers fanzines, puis une aux éditions Denoël dans une anthologie de SF. Il a écrit des sketches de SF pour un spectacle monté et joué à Avignon. Une de ses pièces de SF a été lue au « Gueuloir » pendant le Festival. Un de ses textes a été retenu par un réalisateur pour un long métrage télévisé.

 

AVIS :

Merci aux Editions ROD de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La racine du mal » de Raoul COUDENE.

 

Par la préface historique de ce thriller ésotérique, l'auteur nous plonge au XIIIème siècle, à Avignon dans un sanctuaire satanique où Eugénie Miracourt, prêtresse, son époux Louis et de nombreux adeptes de la secte, sont arrêtés, emprisonnés et condamnés à mort par l'Inquisition.

 

Raoul COUDERE nous embarque ensuite, toujours à Avignon mais au XXIème siècle et nous faisons la connaissance de Lucien Malfroy, prêtre à la Paroisse St-Didier qui se croit investi par Dieu d'une mission visant à punir le Mal et rendre la justice divine...

 

Ensuite nous découvrons le capitaine Alexandra Lorenzi qui est chargée de mener l'enquête sur plusieurs meurtres commis dans la région selon un rituel commun. Tous les personnages de ce livre ont l'esprit fort tortueux...

 

Bien que peu habituée à lire ce genre de récits, n'étant pas fan d'hémoglobine, de meurtres ni de tortures, je peux dire que ce roman à suspense, machiavélique à souhait, est fort bien ficelé. Je me suis donc laissée happée, au fil des chapitres et des nombreux rebondissements. Poussée par la montée de l'angoisse et envahie par le stress, j'ai souhaité connaître au plus vite le dénouement qui est fort surprenant, mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes !!

 

Si vous aimez les thrillers dans lesquels se mêlent suspense, énigme policière, sciences occultes, ce livre palpitant, à ne pas laisser toutefois entre toutes les mains, vous surprendra et vous captivera. Bonne lecture !

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous aujourd'hui c'est mardi et voici mon avis sur :

« L'HEURE INDIGO »

Kristin HARMEL

FRANCE LOISIRS

Décembre 2013

475 pages

RESUME :

 

À Cape Code, Hope s'affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie qu'elle a héritée de sa grand-mère, mais entre la rébellion de sa fille, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le burn out. Aussi quand sa grand-mère lui demande d'aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, avec une liste de noms comme seule piste, Hope part-elle sans hésiter en quête de ce passé dont elle ignore tout.

 

L'AUTEUR :

 

Nationalité : États-Unis 

Né(e) à : Newton (Massachusetts) , le 4 mai 1979

Kristin Harmel, née le 4 mai 1979 à Newton (Massachusetts, banlieue de Boston), est devenue journaliste sportive dès l'âge de 16 ans, pendant la fin de sa scolarité en Floride.
Diplômée de l'Université de Floride, Kristin Harmel est devenue journaliste pour People en 2000. Elle a aussi travaillé pour des dizaines d'autres revues et magazines.
Elle est l'auteur de sept romans, traduits dans de nombreux pays. Le dernier est sorti en 2012.
L'auteur vit actuellement à Orlando (Floride).


AVIS :

MERCI à Anne-Sophie de m'avoir donné ce roman de Kristin HARMEL, auteur que je ne connaissais pas.

 

Nous sommes à Cape Cod Massachussetts. Hope jeune femme divorcée mère d'une adolescente gère la pâtisserie familiale qui semble faire faillite.. Sa grand-mère, Rose est atteinte de la maladie d'Alzheimer et lui demande, avant de perdre complètement la tête, de se rendre à Paris afin de retrouver sa famille disparue pendant la guerre... Quels secrets Hope va-t-elle découvrir ??

Ce roman bouleversant est une magnifique évocation de la force du lien entre plusieurs générations de femmes. Les personnages, les décors sont beaux, l'écriture est poétique et l'on perçoit bien les émotions, les liens familiaux, l'amour... J'ai bien aimé les références faites aux religions et à leurs points communs permettant « normalement » aux hommes de vivre ensemble en harmonie...

J'ai également apprécié l'insertion faite par l'auteur de recettes de pâtisseries qui donne envie de les déguster en poursuivant la délicieuse lecture de ce roman qui m'a donné des frissons et mis la larme à l’œil à maintes reprises.. Peut être suis-je trop sensible direz-vous ?? mais la maladie d'Alzheimer est un fléau qui a touché personnellement une personne très proche de mon entourage et l'auteur a réussi à décrire parfaitement ce que ressentent les personnes concernées.

 

Bonne lecture mais n'oubliez pas les mouchoirs en papier...

 

 

 

Voir les commentaires

La promesse de Rose

« LA PROMESSE DE ROSE »

Geneviève SENGER

Editions CALMANN-LEVY

France de Toujours et d'Aujourd'hui

30 août 2017

360 pages

 

 

RESUME :

 

Riche fermier de la vallée de Munster, Hector Schmidt a trois filles à marier en cette année 1900. Bien que l'Alsace soit désormais allemande, il s'est fait un point d'honneur à les élever dans l'amour de la France, tant et si bien qu'elles donneraient volontiers leur cœur à un prétendant venu de l'autre côté des Vosges.
Tandis que Charlotte, la benjamine, se laisse charmer par le nouveau vacher originaire de Géradmer, Anna, l'aînée, épluche en secret les petites annonces matrimoniales d'un magazine français. Quant à Rose, la cadette, la plus belle et la plus courtisée, l'empressement de Florian Mayer, propriétaire de la plus grosse scierie de la vallée, la laisse indifférente. Elle tombe éperdument amoureuse d'un gérant du Bon Marché en visite pour affaires dans la région. Mais comment attirer l'attention d'un authentique Parisien quand on est la fille d'un marcaire, autrement dit d'un fromager ?

Avec son prodigieux esprit romanesque, sa soif de vivre et son amour inébranlable, Rose bouleversera de fond en comble les solides traditions familiales et sera la cause de bien des tourments....

 

 

L'AUTEUR :

 

Journaliste et écrivain née à Mulhouse, Geneviève SENGER brosse le très émouvant portrait de trois sœurs alsaciennes en quête d'amour et de liberté malgré les déchirures de l'histoire et les pesanteurs de la destinée.

 

AVIS :

 

Merci aux Editions CALMANN-LEVY de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La promesse de Rose », roman de Geneviève SENGER. J'ai alors découvert la très jolie couverture de ce livre et ma joie fut grande lorsque je vis la dédicace personnalisée de l'auteur que je remercie vivement pour cette délicate attention. Il faut dire qu'étant une fan inconditionnelle de Geneviève SENGER, j'ai lu tous ses romans et je ne me lasse pas de sa plume généreuse et sensible.

 

L'auteur nous emporte en 1900, en Alsace où nous faisons connaissance avec la famille Schmidt : Hector et Jeanne les parents et leurs filles : Anna, Rose et Charlotte qui, toutes trois, cherchent le grand amour... Rose la cadette, la plus jolie des sœurs, dotée d'un esprit romanesque, rêve d'évasion et de vivre à Paris. Parviendra-t-elle à trouver le bonheur ?

 

Geneviève SENGER nous fait partager le destin de cette famille aux personnages très attachants que j'ai beaucoup aimés. Par contre j'ai détesté Florian mais je vous laisse en découvrir les raisons...

 

L'auteur dépeint avec finesse et précision les paysages, les traditions familiales, la vie des « marcaires » et la condition féminine à l'époque. Nous percevons aisément les odeurs des bons plats régionaux confectionnés par nos héroïnes mais également les sentiments tels que la rancune, la haine et l'envie pour certains, l'amour et le désir pour d'autres..

 

J'ai ADORE cette belle saga familiale Alsacienne très émouvante, extrêmement bien écrite et aux multiples rebondissements qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page et que j'ai dévorée en deux soirs tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement. Toutefois n'ayant pas vu le mot FIN j'attends avec impatience la suite de cette très jolie histoire....

 

Si vous aimez les romans régionaux, les belles histoires de famille et d'amour, ce magnifique livre ne pourra que vous séduire et je suis certaine que, comme moi, vous passerez un excellement moment avec Rose et ses sœurs !! Bonne lecture !

 

Voir les commentaires

Bonjour à tous - aujourd'hui jeudi voici ma chronique concernant "LA DAME DES VIGNES HAUTES"

« LA DAME DES VIGNES HAUTES »

Louis-Olivier VITTE

Editions CALMANN-LEVY

France de Toujours et d'Aujourd'hui

13 septembre 2017

270 pages

 

Présentation

 

 

1946. Johanna, quarante ans, vit avec ses beaux-parents dans leur ferme isolée sur les hauteurs de la vallée de la Dordogne. Tous trois attendent le retour de Pierre, prisonnier en Allemagne. Pour survivre, on a vendu presque toutes les terres. Il ne reste qu’une vieille vigne mal exposée, couverte de ronces, que Johanna voudrait faire renaître pour en tirer de nouveau du vin.


La tâche s’annonce rude, d'autant plus que le sol est ingrat. Un inconnu nouvellement arrivé au village propose son aide. L’homme est charmeur, travailleur et s'y connaît en viticulture. Johanna est séduite et bientôt, ne peut détacher ses pensées de lui.

 

Un jour, elle reçoit une lettre annonçant le retour prochain de son mari. Les hommes du pays revenant les uns après les autres de captivité. Pourtant rien ne se passe... Qui a envoyé la lettre et dans quel but ?

 

 

L'auteur

 

Animateur depuis vingt ans pour Radio France, Louis-Olivier VITTE travaille actuellement pour France Bleu Tulle. Il aime à évoquer dans ses romans la vie dans les campagnes du Limousin où ses ancêtres ont pris racine. Passionné de musique baroque, il vit dans une maison de famille à Brivezac, en Corrèze, sur les bords de la Dordogne.


 

Mon avis

 

Merci aux Editions CALMANN-LEVY de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, ce roman de Louis-Olivier VITTE, auteur que je ne connaissais pas.

 

Nous sommes en 1946 en Dordogne où Johanna et ses beaux-parents habitent dans une ferme située en pleine nature. Johanna cultive des vignes et tous trois attendent avec impatience le retour de Pierre, prisonnier en Allemagne. Mais quand reviendra-t-il ??

 

 

Louis-Olivier VITTE, d'une plume alerte, entraîne le lecteur dans la campagne Limousine et fait partager le quotidien très difficile de cette famille qui tente de survivre au gré des saisons.

L'on perçoit le froid intense de l'hiver mais également l'austérité et la méchanceté de Maria, la belle-mère...Quel froid également dans le cœur, l'âme et le corps de Johanna ! Beaucoup de sentiments sont palpables tels que l'amour, la tristesse, la culpabilité, l'angoisse...

 

Je me suis laissée guider par la magie des mots de l'auteur et j'ai lu avec grand plaisir cette histoire simple, tendre, sensible, et très bien écrite que je vous recommande si, comme moi, vous aimez les romans du terroir ainsi que les belles histoires d'amour.

 

Bonne lecture !

 

 

Voir les commentaires