Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour aujourd'hui mercredi voici ma chronique concernant : "EX UTERO"

« EX UTERO »

Sandra BANIERE

Auto-Edition

19 septembre 2018

295 pages

 

 

Présentation

 

Nathalie et Carole se retrouvent par hasard vingt ans après la fin de leur amitié, dans une salle d'attente de procréation médicale assistée. A quarante ans, en proie aux parcours infernaux pour lutter contre l'infertilité, elles sont au carrefour de leur vie de femme et d'épouse. Leurs souffrances, et leur désir viscéral d'enfant suffiront-ils à les rapprocher de nouveau ? Quelle place Benoît et Paolo, les maris, parviendront-ils à trouver dans cette mise à mal de leur couple ?

 

L'auteure

 

Professeur de Lettres Modernes, Sandra BANIERE est surtout une grande passionnée de lecture et d'écriture. En 2013, elle a été finaliste du concours « Nos lecteurs ont du talent », ce qui lui a permis d'être d'abord découverte par les lecteurs. Grâce à eux, son premier roman « Les Noces meurtries » a été publié en format numérique chez Chemin Vert, avant d'être édité aux Presses de la Cité en janvier 2017. « Ex Utéro » est son second roman.

 

 

Mon avis

 

Je remercie Sandra BANIERE de m'avoir permis de lire, en service de presse, son roman « Ex Utéro ». J'ai découvert la plume simple et fluide de cette auteure en 2017, lors de la lecture de son précédent roman « Les Noces meurtries ».

 

Sandra BANIERE nous présente Nathalie et Carole, deux amies qui se sont perdues de vue et se retrouvent par hasard dans un cabinet de procréation médicale assistée et de Benoît et Paolo leurs époux.

 

Au fil des mots de l'auteure, nous découvrons la vie de ces deux amies, leurs secrets de famille, les traumatismes subis dans leur jeunesse. Nous suivons le parcours de ces couples confrontés à l'infertilité, leurs souffrances face aux traitements et aux échecs répétitifs.

 

J'ai bien aimé ce roman contemporain féminin émouvant ayant pour thèmes : le désir de maternité, l'amour, l'amitié et l'infidélité conjugale qui se lit très facilement et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonsoir prochaine interview vendredi 11 janvier 18 h sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

🌹MESSAGE IMPORTANT A L'ATTENTION DES MEMBRES DU GROUPE : LECTEURS-AUTEURS : LA PASSION DES MOTS🌹

Le lundi 7 janvier 2019 j'ai réalisé ma 28ème interview 💻avec un auteur du groupe 🙋‍♂️📖 qui a accepté de se soumettre à mes questions.

Le mystère est levé puisque notre amie Marie Desmons a trouvé le nom de l'auteure au jeu-devinette organisé par ma modératrice Isabelle Minibulle.

Je vous donne donc rendez-vous le vendredi 11 janvier
à 18 H 00 pour suivre l'entretien 💻🎤 que j'ai eu récemment avec Madyline Rose 🙋‍♀️ qui répondra à vos questions à l'issue de l'entretien.😅

A bientôt.😍

 

Voir les commentaires

Bonsoir à tous voici la première interview de 2019 que j'ai réalisée ce soir avec un auteur sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

INTERVIEW AUTEUR

Albert DUCLOZ
Lundi 07 janvier 2019 à 18 h

(différé)

 

JM : - Bonsoir à tous

 

J'ai lu récemment et parlé sur ces pages “Pascalou” et “Julie bon pain”, romans de notre ami Albert DUCLOZ qui a gentiment accepté  de se soumettre récemment à mes questions.

 

Je partage donc avec vous cette interview à l'issue de laquelle vous pourrez, si vous le souhaitez, poser vos questions à Albert qui y répondra en direct ou en différé selon ses disponibilités.

 

JM : - Bonsoir Albert

 

Comment vas-tu ? ? Es-tu prêt à « subir mon petit interrogatoire » ?

Albert : Je vais très bien, merci. Je profite du calme de cette saison pour écrire. Comme je te le confierai tout à l'heure, j'ai entrepris en septembre l'écriture de mon prochain roman. Ton interrogatoire est si sympathique que je ne le subis pas mais y réponds avec plaisir !

JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

 

Albert : Je suis né le 17 février 1940 à Bourg-en-Bresse. Après ma scolarité au Lycée Lalande puis à l'université à Lyon, interrompues par 28 mois de service militaire en Algérie, j'ai repris mes études et effectué ensuite une carrière de directeur d'établissement de santé jusqu'à ma retraite en 2000.

Mon enfance et mon adolescence ont été bercées par la lecture. Dans ma famille, pourtant modeste, tout le monde lisait et échangeait ses impressions de lecture. Cela m'a donné le goût d'écrire, goût qui ne m'a jamais quitté. A onze ans, j'écrivais sur un cahier d'écolier mon premier brouillon de roman, jamais édité, il est vrai. Toute ma vie, j'ai écrit pour mon plaisir sans souci de publier : contes, nouvelles, poésies. A soixante ans, dès ma retraite, je me lançais dans l'écriture de mon premier roman, "Citadelles d'orgueil", publié à compte d'éditeur en 2002.

 

JM : - Peux-tu nous parler de tes romans - la liste est longue je sais plus d'une vingtaine me semble-t-il ?

Albert :: : En réalité, dix-neuf publiés et trois déjà écrits qui seront publiés en 2019, 2020 et 2021. Quatre sont historiques, les autres sont contemporains. Ma thématique est de partir de faits dont j'ai eu connaissance, qui m'ont parus susceptibles d'écriture et pour lesquels j'ai effectué un travail de recherche, de documentation, de repérage sur le terrain, d'interview des personnes encore vivantes. J'ai entrepris en septembre l'écriture de celui à paraître en 2022.

 JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et peux-tu nous en dire quelques mots ?

 

Albert :Oui, comme je viens de le révéler. Il s'agira d'un roman historique qui se déroule dans l'Auvergne du XVIIème siècle. A partir d'une histoire vraie, le roman d'une enfant dont les parents sont ruinés et qui, à dix-huit ans, sera devenue la femme la plus puissante de France. La mort la prendra un an après, elle ne connaîtra pas ses vingt ans. J'ai toujours été attiré par ceux et celles qui ne sont pas nés avec une cuillère en argent dans la bouche et sont montés au plus haut à la seule force du poignet.

 

JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement et où ?

 

Albert : Oui en février-mars après la sortie de mon roman “La Promesse de Lucile”.

 

JM : - Es-tu sensible à la critique littéraire et penses-tu que les blogs, les réseaux sociaux aident les auteurs à promouvoir leurs écrits ?

 

Albert : Evidemment, je ne peux être insensible à la critique littéraire. Si elle est positive, je m'en réjouis. En cas contraire, il n'y a pas lieu de dramatiser. Nul ne peut plaire à tout le monde. De toute façon, le regard sur un roman est subjectif. Quant aux réseaux sociaux, ils sont aujourd'hui incontournables pour la promotion des ouvrages. J'en profite, Joëlle, pour te remercier de tes initiatives en ce sens. Je possède un blog albert.ducloz.over-blog.com que j'actualise chaque mois pour y annoncer mon programme mensuel (dédicaces et salons), ainsi que la présentation de mes nouveaux romans. Vous pouvez également consulter mon mur facebook sur lequel j'annonce chaque lundi matin mon programme de la semaine.

 

JM : - Quand écris-tu (la nuit, le jour) et pendant combien d'heures ?

 

Albert : La nuit, je dors ! J'écris l'après-midi, généralement entre 15 h. et 18h. Le lendemain matin, je relis, corrige, amende, améliore si possible mon travail de la veille. Il me faut environ six mois pour la première écriture d'un roman. Ensuite, je me donne le temps de l'oublier avant une ultime lecture et correction. Je l'adresse alors à mon éditrice.

 

JM : - Tu écris des romans “régionaux” : pour quelle raison ?

 

Albert : Comme je l'ai écrit plus haut, je pars de faits réels pour lesquels je me livre à un travail de recherche, de documentation et de repérages sur le terrain. Il m'est donc plus commode de préférer la région où je vis, Auvergne Rhône Alpes, et que je connais. Si je vivais en Bretagne, mes romans s'y situeraient. Les romans régionaux permettent l'enracinement mais doivent, à partir de la restitution du réel, permettre d'accéder à l'universel. C'est ce à quoi je travaille. Le plus abouti des romans régionaux, ou dits de terroir selon les classifications en vogue, reste "Madame Bovary". Par les romans régionaux, les auteurs accèdent à tous les genres : polars, populaires, aventures, historiques, intimistes, etc.

 

JM : - Quel est ton plus beau souvenir d'auteur ?

 

Albert : En 2004, au Salon du livre Livrévasion à Arsac-en-Velay en Haute-Loire, une femme s'est levée, mon second roman "Les larmes de Chanteuges" à bout de bras pour s'écrier : "Monsieur Ducloz, vous avez toutes les femmes derrière vous."

C'est mon plus beau souvenir. Je pourrais en citer d'autres. 

JM : - Quels sont les auteurs qui t'ont donné l'envie d'écrire ?

Albert : Alexandre Dumas père, Balzac, Tolstoï et Giono.

  

JM : - Lis-tu ? Si oui quel genre ?

 

Albert : Je lis beaucoup. La lecture nourrit l'écriture. Je ne conçois pas un auteur qui ne lirait pas. Je n'exclus aucun genre mais ma période préférée reste le XIXème siècle, le romantique, qui n'est pas nommé ainsi pour rien. C'est le siècle du roman. Je lis  également du contemporain : Ramuz (le seul auteur de terroir publié dans la Pléiade), Giono, Camus, Sagan et bien d'autres. La liste serait trop longue.

JM : - Que représente pour toi l'écriture ?


Albert : La liberté. L'écriture rend libre, à condition pourtant de ne pas s'autocensurer dans le désir de plaire.

 

JM : - Quels conseils donnerais-tu aux lecteurs qui souhaitent devenir écrivains ?

 

Albert : Qu'ils écrivent, tous les jours ! C'est en écrivant que l'écriture s'apprend. Il en est ainsi de toutes les activités humaines, et autres ...

 

JM : - Quel est ton endroit préféré (chez toi – région – pays) ?

 

Albert : Chez moi, où je me suis aménagé une pièce réservée à l'écriture. Elle abrite également ma bibliothèque.

J'aime l'Auvergne, la France. Nous sommes si bien chez nous ! 

 

JM : - As-tu des animaux ?

 

Albert :J'en ai eu lorsque j'habitais à la campagne. Depuis que je vis en ville, dans une copropriété au Puy-enVelay, je n'en ai plus. Un animal a besoin de nature.

 

JM : - As-tu quelque chose d'autre à ajouter ?

Albert : J'en aurais tellement ! Mais il faut savoir se limiter. Ah, si : merci pour ton initiative de permettre aux auteurs de se faire connaître !

 

JM : - Merci Albert DUCLOZ pour cet agréable moment passé en ta compagnie.

Les amis, vous avez la parole : vous pouvez si vous le souhaitez poser d'autres questions à Albert.

 

 

 

Voir les commentaires

Message annonce interview lundi 7 janvier 2019 Albert DUCLOZ

Le lundi 17 décembre 2018 j'ai réalisé ma 27ème interview 🎤💻avec un auteur du groupe 🙋‍♀️ qui a accepté de se soumettre à mes questions.

Je vous donne donc rendez-vous le lundi 7 janvier 2019 🙋‍♀️🙋‍♂️ à 18 H 00 pour suivre l'entretien que j'ai eu récemment avec Albert DUCLOZ 🙋‍♂️📖qui répondra à vos questions.

A bientôt.😆😍

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "LES DAMOISELLES DE CASTEL DARK"

« LES DAMOISELLES DE CASTEL DARK »

Le destin des cœurs perdus Tome 1

J.C. STAIGNIER

SOMETHING ELSE EDITIONS

28 décembre 2018

329 pages

 

 

 

Présentation

 

Angleterre, 1390. Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.


Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

 

 

L'auteure

 

« Originaire du Pays noir en Belgique, je trouve dans l’écriture la force de revenir dans la lumière.
L’extrémité du tunnel semble parfois loin, et pourtant, l’espoir pointe le bout de son nez, la malchance devient chance et les larmes se transforment en rires. Le droit au bonheur existe.
Prenez l’ascenseur, appuyez sur le bouton et laissez-moi vous amener au pays des rêves. »
Jc Staignier


Page FB auteur :

https://www.facebook.com/JcStaignierauteur/
Blog :

https://leblogduneroussepeteuse.wordpress.com/

 

 

Mon avis

 

Je remercie J.C. STAIGNIER et Something Else Editions de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Damoiselles de Castel Dark » tome 1 et ainsi de découvrir la très belle plume de l'auteure.

 

La jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée.

 

JC STAIGNIER nous emporte en 1390 en Angleterre et nous faisons connaissance avec la famille du comte Clayton de Percival. Nous suivons avec beaucoup d'émotion les aventures des trois filles Mary, Jane et Ilyana, personnages fort attachants, au caractère différent mais bien affirmé, ainsi que Aelis, la benjamine, la rebelle de la famille...

 

L'histoire est passionnante et pleine de rebondissements tenant ainsi le lecteur en haleine. Nous partageons les joies, les peines, les espoirs et les épreuves subies par nos héroïnes et leur famille dans un monde cruel et brutal.

 

L'auteure décrit à merveille les tenues, les coiffures, les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son romain ainsi que les coutumes et la condition de la femme au Moyen Age.

 

J'ai ADORE ce roman historique, romancé certes et dont la touche de sensualité apporte un peu de douceur à ce récit qui se déroule à une époque où la gent masculine était abjecte et sans pitié envers les femmes..

 

Je me suis laissé emporter par les mots de l'auteure et ainsi j'ai lu le premier opus de cette saga en deux soirées et une bonne partie de la nuit tant j'avais hâte d'en connaître le dénouement et ne pouvais me résoudre à le refermer.

 

Merci JC STAIGNIER pour cette pépite dont j'attends avec impatience la suite !

 

Si comme moi vous aimez les romans historiques, les belles histoires d'amour et le Moyen Age, ce récit de pourra que vous séduire et je vous le recommande vivement.

 

Excellent moment de lecture.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bonjour aujourd'hui mardi 1er janvier 2019 voici ma première chronique de l'année concernant : ET QUE MON CRI PARVIENNE JUSQU'A VOUS

« ET QUE MON CRI PARVIENNE JUSQU'A VOUS

Brigitte LECHANTEUR

Auto-édition

Décembre 2018

245 pages


 

Présentation


 

Quand la vérité remonte des bas-fonds de notre inconscient, elle a forcément un prix. Raphaëlle va le découvrir à ses dépens mais il est trop tard, le poison du secret coule dans ses veines.


Elle a mis en danger les siens, parviendra-t-elle seulement à sauver son fils ?

Elle va tenter le tout pour le tout mais... Comment vivre quand on est mort ?


 

L'auteure


 

Brigitte Lechanteur est comédienne, auteur d’histoires sur les 3615 Goldorak, Albator & Co, metteur en scène, auteur de chansons, productrice phonographique et productrice de spectacles (notamment du premier one man show de Benoit Poelvoorde, "Modèle Déposé", au Café de la Gare en 1995).

Elle a également exercé dix ans les fonctions de directrice administrative d’un groupe audiovisuel.
"La voix de mon père" (2018) était son premier roman.


 

Mon avis,


 

Je remercie Brigitte LECHANTEUR de m'avoir permis de lire, en service de presse, son second roman « Et que mon cri parvienne jusqu'à vous ». J'ai découvert la plume légère et fluide de cette auteure lors de la lecture de « La Voix de mon père », roman que j'ai beaucoup aimé.


 

Dès les premières lignes nous faisons connaissance avec Raphaëlle et Pierre son époux qui forment une famille unie et heureuse avec leurs deux enfants Juliette et Fabien. Toutefois, un malheur va toucher brutalement cette jolie petite famille qui devra lutter pour survivre suite à la perte d'un des leurs... Le cri d'amour de Raphaëlle leur parviendra-t-il ?


 

L'écriture est belle, l'histoire originale mais totalement addictive. Les personnages sont attachants et émouvants. Raphaëlle cache un lourd secret sur ses origines qu'elle na semble-t-il révélé à personne pas même à sa meilleure amie Sonia. Fabien, son fils âgé de 6 ans est perturbé et vit dans sa bulle, s'enfermant dans un profond mutisme. Juliette, 9 ans, est une grande sœur remarquable et aimante.


 

Brigitte LECHANTEUR nous transporte entre deux mondes : celui des vivants et l'au-delà. Nous découvrons, au fil de ses jolis mots, avec un suspense soutenu, que certaines âmes ne peuvent se résoudre à quitter définitivement la terre sans avoir pu aider leurs proches et tentent de communiquer afin de leur dévoiler les pages sombres et secrètes de leur existence terrestre...


 

Etant une férue de paranormal et passionnée par les mystères de l'au-delà, ce livre bouleversant n'a pu que me séduire. J'ai beaucoup aimé ce récit mystique sur l'amour maternel, les secrets de famille, les mensonges et les difficultés à faire son deuil lors de la perte d'un proche, que j'ai dévoré d'une traite, qui m'a émue aux larmes selon les passages et que je recommande vivement aux amateurs du genre car il est vraiment porteur d'espoir..


 

Excellent moment de lecture.


 


 



 


 


 

 

Voir les commentaires

Bonne et heureuse année 2019 à tous les fidéles de mon blog ! Bise

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3