Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonsoir je partage l'interview que j'ai réalisée ce soir avec Déchéance auteur sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

GROUPE LECTEURS – AUTEURS :

LA PASSION DES MOTS

__________

 

 

INTERVIEW AUTEUR

Déchéance auteur
Vendredi 13 décembre 2019 à 18 h

(différé)

 

JM : - Bonsoir à tous

 

-Déchéance Auteur a gentiment accepté de se soumettre, ce soir à mes questions.

 

Je partage donc avec vous cet entretien à l'issue duquel vous pourrez, si vous le souhaitez, poser des questions en direct à Déchéance qui y répondra selon ses disponibilités.

 

 

 

JM : - Bonsoir Déchéance

 

Comment vas-tu ? Es-tu prêt à « passer sur mon gril” ?

 

Déchéance Auteur : Hé ! Hé ! Je vais très bien merci. Et toi, es-tu prête à passer un moment avec moi un vendredi 13 ?

 

JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

 

Déchéance Auteur : LOL. Je suis un affreux psychopathe qui écris des trucs atroces ! Non je rigole. Comme je le dis dans ma bio je suis un ancien cadre dans la finance reconverti dans l'agriculture bio après un burn out et deux ans a ne pas pouvoir lever mon cul de mon canapé. J'assume sans complexes une assez piètre opinion de la nature humaine et pas mal de choses à exorciser. Sinon j'ai une femme (méritante), trois filles, deux chiens, trois chats et cinq chevaux (un pour moi, un pour ma femme et un pour chacune des trois princesses).

 

JM : Petite question indiscrète peut-être : “Déchéance” est un pseudo de plume. Quel est ton nom ?

 

Déchéance Auteur : Déduction logique. C'est vrai que Déchéance est un prénom qui ne se donne pas beaucoup et que l'officier d'état civil aurait sûrement fait des histoires si mes parents avaient vraiment voulu m'appeler comme ça ! Pour mon vrai nom je vais sortir mon jocker. Il n'y a que deux personnes à part ma femme et mes filles qui connaissent mon bouquin et savent que je suis Déchéance et je leur ai fait promettre de garder le secret. Pour de bonnes et de mauvaises raisons il en restera ainsi jusqu'à ce qu'un jour, peut-être je décide du contraire si éventuellement je continue à écrire. Et je dois dire que cet anonymat m'amuse beaucoup et me donne une certaine liberté que je pourrais peut-être moins avoir si j'écrivais sous mon vrai nom.

Et chère amie, je suis sûr qu'une question te brûle les lèvres : pourquoi ce pseudonyme ? Eh oui pourquoi ? Parce que ça claque d'enfer ! Et comme je l'ai dit plus haut j'ai dans ma vie personnelle eu une vie d'avant, un gros TILT et j'ai une vie de maintenant. Où est la déchéance là dedans ? Chacun se fera son opinion, la mienne est faite. Eh puis la déchéance, dans mes histoires c'est le point de départ de tout.

 

JM : - Peux-tu nous parler de ton roman ?

 

Déchéance Auteur : Comment mieux en parler que ceux qui l'ont lu? Pour l'instant quatre personnes l'ont chroniqué et elles ont été plutôt enthousiastes. Toutes sont tombées d'accord pour dire qu'il s'agissait d'un bouquin exta gore et assez dérangeant, mais que ce n'était pas du trash pour le trash. Geneviève Montenon y a vu de la subtilité (la flatteuse), Eric le Parc une spiritualité qu'il a qualifié de très moderne (le fayot). En gros c'est l'histoire de Stan, un psychopathe dont on m'a demandé si il s'agissait de Satan mais que je définirais plutôt métaphoriquement comme l'esprit du monde avec toutes ses promesses trompeuses qui nous conduisent à notre déchéance librement acceptée. Stan organise une “Death Party” avec des convives triés sur le volet. L'idée c'est que toutes les heures, l'un des participants est tiré au sort pour vivre une folle dernière heure qui, contre toute attente, se termine après la mort, dans une autre dimention où son âme est supposée être dévorée par ce même Stan et plusieurs de ses accolytes.

 

JM : - Pourquoi as-tu choisi d'écrire un “thriller gore” ?

 

Déchéance Auteur : Je n'ai pas vraiment “choisi”. J'avais et j'ai toujours des tas de trucs à exorciser et c'est venu comme ça. En fait à la base je n'avais pas vraiment prévu d'en faire un livre. C'était une idée comme ça que j'ai couchée sur le papier un soir de déprime, puis l'idée s'est développée peu à peu et elle a fini par devenir ce petit bouquin auquel je n'ai jamais vraiment cru avant que mon ami Eric Le Parc (qui est un pote dans la vraie vie) ne me l'arrache pratiquement sous la torture LOL et ne me convainque d'en faire quelque chose.

 

JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et peux-tu nous en dire quelques mots ?

 

Déchéance Auteur : Pas de gros dossier littéraire pour le moment. Je m'étais promis suite à la publication du premier, d'écrire un autre “Death Party” avant la fin de l'année mais pour l'instant l'inspiration ne vient pas. Si. Je participe depuis deux sessions avec un goût immodéré au superbe “petit jeu d'écriture” organisé sur sa page par Sophie Lescuyer et son fameux “boudoir”. Et je recommande vivement ce qui me liront d'y participer ou de venir lire les textes. On peut y découvrir ou y redécouvrir la plume de ses amis auteurs et d'autres personnes. L'ambiance est excellente et la qualité des participations, souvent bluffante. Et en plus il y a à chaque fois un bouquin à gagner. C'est moi qui ai proposé le dernier sujet, directement inspiré par Eric Le Parc et certaines de ses excentricités vestimentaires LOL. Mais le garçon a totalement assumé et s'est même offert le luxe de se moquer de mon look et de ma bagnole. Stan, le personnage principal de Death Party est intervenu dans mes deux participations qui n'y ont pour l'instant pas soulevé l'enthousiasme. L'ambiance n'y est pas au trash. Mais je pense que mon bouquin suivant partira de ces textes.

 

JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement et où ?

 

Déchéance Auteur : Non ! Pour l'instant j'écris incognito donc pas de dédicaces ni de rencontre avec mes légions de fans surexcités. Pas pour l'instant en tout cas.

 

JM : - Es-tu sensible à la critique littéraire et penses-tu que les blogs, les réseaux sociaux aident les auteurs à promouvoir leurs écrits ?

 

Déchéance Auteur : En fait j'aurais facilement tendance à m'en fouttre. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce bouquin plaise et qu'il ait plu à ses quelques chromiqueurs m'a surpris et flatté. Mais ce n'est à aucun point de vue un bouquin tous publics. Il est susceptible de déplaire et de susciter l'incompréhension. Par contre je ne sais pas si les blogs aident ou non à la diffusion des livres. Je suppose que oui mais je n'ai que peu d'expérience en la matière!

 

JM : - Ecrire est-ce pour toi une passion ou un métier ?

 

Déchéance Auteur : C'est un petit truc que je fais comme ça. Un exutoire et une thérapie peut-être surtoût. Non, certainement pas un métier, pas pour moi en tout cas, ou alors pas pour le moment. D'ailleurs “Death Party” est au prix minimum autorisé par Amazon et je ne gagne donc rien sur les ventes.

 

JM : - Quand écris-tu (le jour, la nuit) et pendant combien d'heures ?

 

Déchéance Auteur : En général le soir jusqu'à ce que l'inspiration me quitte ou que la fatigue ne vienne à bout de ma motivation.

 

JM : - Dans ta prime enfance avais-tu déjà envie de devenir écrivain ?

 

Déchéance Auteur : Non et je n'ai toujours pas cette ambition. Ecrire est pour moi plus un petit plaisir et une thérapie mais ça me viendra peut-être un jour qui sait?

 

JM : Comment as-tu procédé pour faire éditer ton livre et qui a réalisé la couverture de ton ouvrage ?

 

Déchéance Auteur : C'est là qu'intervient le compère Eric Le Parc. Je savais qu'il écrivait des livres et je lui ai avoué lors d'une soirée de dégusation de rhum organisée chez lui que j'avais écrit un bouquin. Il a alors insisté pour le lire, et ensuite pour que je le mette sur Amazon. J'ai alors beaucoup profité de son expérience en la matière pour calibrer mon texte comme il fallait et le mettre en ligne. C'est également lui qui a réalisé la couverture.

 

JM : - Quels sont les auteurs qui t'ont donné l'envie d'écrire ?

 

Déchéance Auteur : Aucun en particulier. Ecrire m'est venu comme ça sans réelle préméditation ni sans qu'un auteur ou un autre me donne spécialement envie de le faire.

 

JM : - Lis-tu ? Si oui quel genre ?

 

Déchéance Auteur : Je lis environ un livre par semaine et au risque de surprendre, peu de livres du style de “Death Party”. Il y a bien sûr les King et les Lovecraft dont j'apprécie beaucoup l'univers mais à part ça beaucoup de livres philosophiques et religieux, des fictions de toutes sortes, policier, aventure SF etc. Jusqu'à il y a peu je ne lisais pas d'autoédités mais je m'y suis mis avec de très belles découvertes à la clé!

 

JM : - En dehors de l'écriture as-tu d'autres passions ?

 

Déchéance Auteur : Ma famille, le cheval, la lecture.

 

JM : - Quel est ton rêve le plus fou ?

 

Déchéance Auteur : Des rêves “fous” j'en ai réalisé des tas dans ma vie d'avant. Aujourd'hui je rêve que mes filles deviennent des personnes comme il faut et vivent avec des personnes comme il faut. La présentation au paternel a été une rude épreuve pour les petits copains respectifs mais les princesses les avaient bien brieffés et ils se sont tous mis direct à me parler canasson et m'ont présenté toutes les “garanties” voulues LOL alors j'ai pas lâché les chiens ni sorti le fusil et le gros sel.

 

JM : - Si tu écrivais tes mémoires quel en serait le titre ?

 

Déchéance Auteur : J'avoue ne pas avoir ce genre de projet ni d'idée de titre pour un tel ouvrage.

 

JM : - Peux-tu nous donner une de tes qualités ? Un défaut ?

 

Déchéance Auteur : Je suis assez jusquauboutiste ce que je considère comme une qualité mais qui peut aussi être un gros défaut.

 

JM : - Quel genre de musique écoutes-tu ? Ecris-tu en musique ?

 

Déchéance Auteur : je suis un grand fan de métal et j'écris bien sûr en musique !

 

JM : - As-tu des animaux de compagnie ?

 

Déchéance Auteur : Comme dit plus haut j'ai deux bergers allemands, trois chats et cinq chevaux.

 

JM : - Es-tu thé ou café ? Fruit ou gâteau ?

 

Déchéance Auteur : Je bois et je mange de tout ou presque LOL, mais surtout du café et des gateaux même si je n'ai rien contre le thé et les fruits.

 

JM : - Souhaites-tu ajouter quelque chose  ?

 

Déchéance Auteur : Un grand merci à toi pour cette sympathique discussion.

 

JM : - Merci Déchéance Auteur pour ce moment passé en ta compagnie.

 

Les amis, vous avez la parole : vous pouvez si vous le souhaitez poser d'autres questions à Déchéance Auteur.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :