Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour aujourd'hui lundi voici ma chronique concernant "Le Chant d'Aurore"

« LE CHANT D'AURORE »

Albert DUCLOZ

Editions DE BOREE

TERRE DE POCHE

14 novembre 2019

507 pages

 

Présentation

 

Le 26 mars 1962, lors de la tristement célèbre fusillade de la rue d'Isly, Aurore, six ans, voit sa mère Edwige mourir devant ses yeux. La foule la sépare de son père, le Dr Olivier Mollkirch, lequel, blessé à la tête, plonge dans le coma. L'enfant, sous le choc, ne se rappelle pas son nom de famille et les religieuses qui la recueillent ne parviennent pas à retrouver son père. Elles l'envoient donc en France où un brave couple de paysans, Charlotte et Augustin Cubizolles, l'adopte. À l'adolescence, Aurore n'aura de cesse de rechercher son père. C'est pourtant le plus grand des hasards qui les fera se retrouver…

 

L'auteur

 

 

Pour son propre plaisir, Albert Ducloz écrit depuis l’enfance romans, poésies, contes et nouvelles. Pourtant, après une carrière de directeur d’établissement de soins, ce n’est qu’en 2002 qu’il publie son premier roman, Citadelles d’orgueil. En 2015, Les Trois Promesses a obtenu le prix du Cercle littéraire Médicis et Le Chant d’Aurore le prix La Plume et la Lettre. 

 

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire « Le Chant d'Aurore », roman de Albert DUCLOZ auteur dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages tant j'aime sa très belle plume.

 

Albert DUCLOZ nous entraîne en Haute-Loire, à Prades où nous faisons connaissance avec Aurore qui s'apprête à rencontrer ses parents adoptifs : Augustin et Charlotte.

 

Aurore arrive d'Algérie où des religieuses l'ont recueillie à l'âge de 6 ans, en mars 1962, alors qu'elle a vu mourir sa maman et a perdu la trace de son papa. Persuadée que celui-ci est toujours en vie, elle n'aura de cesse de le retrouver. Le docteur Olivier Mollkirch, son père, est également certain que sa fille est vivante mais parviendra-t-il à la revoir ?

 

 

L'auteur nous fait partager les joies, les peines, les espoirs d'Aurore qui est une petite fille très attachante et déterminée, possédant une jolie voix. Elle semble bien s'adapter à Charlotte sa nouvelle « maman » qui est très gentille mais ne peut toutefois appeler Augustin « papa »..

 

Albert DUCLOZ décrit la vie dans les années 60 en milieu rural, les mentalités des habitants du village, leurs réactions vis-à-vis des personnes jugées étrangères qu'étaient les rapatriés d'Afrique du Nord et les problèmes liés à l'adoption.

 

Le suspense et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement et l'on a vraiment hâte de savoir si l'on va enfin assister aux retrouvailles père-fille.....

 

J'ai beaucoup aimé ce roman très bien écrit, émouvant, empli d'amour et d'espoir, qui mêle l'Histoire à celle d'une petite fille séparée de sa famille. Une chose est certaine, lorsque nous refermons ce livre, nous imaginons aisément entendre le chant mélodieux d'Aurore.....

Un très bon moment de lecture.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :