Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rebonjour voici ma seconde chronique du dimanche concernant : "LA LIBERTE DE NOUS AIMER"

« LA LIBERTE DE NOUS AIMER »

Ninon AMEY

Auto-Edition

4 mai 2019

232 pages

 

Présentation

 

Et si on vous proposait de correspondre avec un détenu ? Tenteriez-vous l’expérience ?

 
Abigaïl, une jeune femme passionnée par les mots, décide de rentrer dans ce programme expérimental mis en place par la prison locale. Si cette expérience est pour elle l’opportunité de s’adonner à son amour de la prose, pour son correspondant, David, elle représente surtout une bouffée d’oxygène dans son quotidien morose.

D’échanges timides en confidences intimes, un lien particulier va progressivement se tisser entre eux. L’une des règles du programme est pourtant claire : ils n’ont pas le droit de tomber amoureux.


Entre échange de lettres et d’e-mails, plongez au cœur d’un roman épistolaire moderne, dans lequel l’amitié, l’amour et la famille occupent une place centrale.

 

L'auteure

La trentaine, un mari, des enfants, plusieurs vies en une....

Ecrire l'a aidée à trouver son équilibre, elle ne pourrait plus s'en passer...

Après avoir obtenu le troisième prix du concours de romans sur les faits divers organisé par Librinova en 2017 avec L'empreinte du passé, paru en novembre de la même année, Ninon Amey se lance dans l'autoédition avec des romances contemporaines émouvantes et aborde, d'une plume douce et sensible, des thèmes qui lui tiennent à coeur comme le deuil, la résilience, ou encore les secrets de famille. L'amitié, la famille et l'amour ont toujours une place centrale dans ses histoires, qui savent captiver le lecteur dès les premières pages. 

Toi qui manques à ma vie, son recueil de deux nouvelles très courtes, autobiographiques, est un hommage à son frère jumeau, décédé in-utéro.

 

Mon avis

Je remercie Ninon AMEY de m'avoir permis de lire, en service de presse, son roman « La Liberté de nous aimer ». J'ai découvert la plume simple, fluide et sensible de cette auteure lors de la lecture de « Les Lettres à Juliette ».


 

Dans un genre différent de ses précédents livres, l'auteure nous présente un roman épistolaire et, bien que peu habituée à ce genre de lecture, je me suis laissée tenter et j'ai de suite été portée par les mots de Ninon.


 

C'est ainsi, qu'au travers d'échanges de lettres et de mel, nous découvrons la vie d'Abigaël et David. Abigaël, jeune femme âgée de 28 ans, célibataire, accepte d'expérimenter un programme mis en place par une maison d'arrêt et correspond avec David, la cinquantaine, détenu dans cette prison pour une peine légère.


 

Leurs échanges sont amicaux et au fil du temps, chacun attend avec impatience, comme le lecteur d'ailleurs, la réponse aux courriers..


 

Les personnages sont attachants et vrais. L’histoire est originale, intéressante, complètement addictive et nous amène à tourner les pages au plus vite afin d'en connaître le dénouement.


 

Ninon AMEY décrit avec précision et délicatesse le milieu carcéral et le quotidien de David, ses angoisses, ses espoirs, ses doutes et regrets.. Au fil des mots de l'auteure, beaucoup d'émotions sont palpables et rendent ce récit fort émouvant.


 

J'ai ADORE ce beau roman ayant pour thème la liberté, dans tous les sens du terme, empli d'amour, d'amitié et d'espoir et avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture et refermé à regret.


 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :