Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonsoir voici l'interview que j'ai réalisée avec un auteur ce soir sur mon groupe FB : lecteurs-auteurs : la passion des mots

INTERVIEW AUTEUR

Mélodie AMBIEHL

Lundi 17 décembre à 18 h 20

direct

 

JM : - Bonsoir à tous,

 

  • Je vous ai parlé sur ces pages de Mélodie AMBIEHL que je compte parmi mes fidèles amies et dont j'ai lu récemment «La Tempête des cœurs ». Mélodie a gentiment accepté de répondre ce soir à mes questions.

 

 

JM : - Bonsoir Mélodie

 

  • Comment vas-tu ? Es-tu prête à « passer sur le gril » ?

 

Mélodie : Bonsoir Joëlle ! Et Bonsoir à tous sur le groupe ! Je vais très bien et je suis impatiente de passer à la "Question" ! :D

 

 

JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

 

Mélodie : Avec plaisir ! Je m’appelle Mélodie grâce à ma maman qui a très bon goût, j'ai 27 ans, je suis professeure de français au collège depuis 5 ans et chroniqueuse depuis janvier 2018 avec mon concept express

de "Chroniques Pressées" ! Passionnée de littérature et d'écriture depuis ma lecture d'Harry Potter aux alentour de 10-12 ans, j’ai toujours désiré devenir autrice. Après une prépa littéraire et un master en Lettres Modernes, j'ai obtenu mon CAPES pour pouvoir transmettre à mon tour ma passion aux jeunes. Ah ! j'allais oublier deux ou trois choses essentielles : j'adore les lapins, le chocolat noir, les crêpes, l'automne, les chansons tristes, la poésie, sourire et les voix cristallines.

 

 

JM : - Que représente pour toi l'écriture ?

 

Mélodie : L’écriture fait partie de moi. J’ai toujours dans le cœur des mots, des phrases qui se baladent et me hantent. Tout me ramène toujours à l’écriture : une émotion, une réflexion, un mot, une phrase, une image… D’ailleurs, je pense rarement l’écriture sans la lecture. Pour moi, les deux ont toujours été très liés : lire me donne envie d’écrire, écrire de lire. J’aime les mots, les émotions qu’ils nous font ressentir et les histoires qu’ils gravent dans nos cœurs, que ce soit les miens ou ceux des autres. J’ai toujours eu besoin d’être entourée par les mots, de lire des phrases qui fassent battre mon cœur et la beauté des choses chaque jour au fond de moi.

 

JM : - Peux-tu nous parler de tes ouvrages qui sont, me semble-t-il des poèmes et des nouvelles, mais en particulier de ton roman « La Tempête des cœurs » ?

 

 

Mélodie : Avec plaisir, Joëlle ! J’écris en effet de la poésie, des nouvelles et des romans.

Vous pouvez lire ma nouvelle « Une nuit sans fin », qui raconte l’histoire d’une femme plongée dans l’engourdissement d’une nuit noire, dans le recueil Poussières de temps des Editions HPF. Nous avons tous un jour traversé cette longue nuit de désespoir au fond de laquelle il a été difficile de reprendre espoir : c’est pour aider les cœurs à voir la lumière dans le noir que j’ai écrit ce texte.

 

Pour La Tempête des cœurs, l’histoire s’est imposée à moi après avoir lu l’intitulé du concours « Le sacrifice ». J’ai tout de suite eu l’intrigue de ces deux cœurs en proie à une tragédie de la modernité. Pour moi, La Tempête des cœurs est à la fois une histoire d’amour, un hommage à la littérature et une réflexion profonde sur la vie – notre vie. Il nous pose avant tout la question suivante : si nous étions Nathaniel et Isallys, saurions-nous encore nous aimer dans un monde où tout s’achète, même le bonheur ? Pourrions-nous être heureux, si le bonheur s’achetait et si les livres disparaissaient ?

 

J’espère que ces quelques mots auront éveillé votre intérêt !

 

 

JM : - Peux-tu nous raconter comment tu as vécu l'aventure du « Prix des Tendons de l'Imaginaire » ?

 

Mélodie : Pour moi, tout a commencé un peu comme dans un rêve… Un jour, par hasard, je suis tombée sur un intitulé de concours inconnu pour moi (mais à cette époque tous les prix m’étaient inconnus puisque je n’avais jamais mis le nez dans la littérature contemporaine) : « Le sacrifice ». Et là, tout s’est enchaîné comme dans les films : j’ai immédiatement eu l’histoire que je voulais écrire au cœur, je l’ai racontée à des proches qui n’ont pas été emballés, je l’ai écrite quand même et je l’ai faite lire une fois terminée... Et la magie a opéré à un point que je n’aurais jamais pu imaginer ! Ma mère fut la première à être conquise, puis des amis et enfin les membres du jury du Prix des Tendons du style de l’Imaginaire Littéraire 2018 ! Je pensais que rien ne pouvait arriver de plus incroyable, mais j’ai reçu le COUP DE CŒUR du Centre Méditerranéen de Littérature ! Pour moi, l’aventure de ce prix n’a été qu’un long rêve éveillé ! Et ce n’est pas fini puisque les lecteurs accueillent très chaleureusement mon texte, ce qui me remplit de reconnaissance, d’émotions et de bonheur !

 

JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et souhaites-tu nous en parler ?

 

Mélodie : Oui, plusieurs ! Je suis actuellement en train d’écrire un premier roman en fantasy. Il s’agit d’une histoire de sœurs jumelles et d’univers antithétiques. Je souhaiterais illustrer avec cette histoire la tentation du mal et la façon dont les évènements de la vie transforme les êtres. Pour résumer : Deux jumelles, deux destins opposés.

 

JM : - Comment écris tu (carnets, cahiers, directement sur l'ordinateur) ?

 

Mélodie : J’écris mes poèmes dans des carnets ou des cahiers, ou des bouts de papier, un peu tout ce qui me tombe sous la main quand l’inspiration me vient. Mes poèmes me viennent souvent tel quel. En revanche, les romans sont toujours tapés à l’ordinateur, qui me permet de retravailler cinquante fois chacune de mes phrases, de supprimer, rajouter, déplacer...

 

JM : - Tu as une imagination débordante ! Comment procèdes-tu pour créer les protagonistes de tes ouvrages et connais-tu, lorsque tu commences à écrire, la fin de l'histoire ou est-ce que tu improvises au fil des mots ?

 

Mélodie : Je n’ai pas de règle. Pour La Tempête des cœurs, j’ai toujours écrit l’histoire en sachant parfaitement quelle en serait la fin, puisque toute l’histoire n’existe que pour arriver à cette fin. Chaque mot de La Tempête des cœurs ne faisait que me conduire au dernier mot. Mais ce n’est pas ainsi à chaque histoire. Pour le roman que je suis en train d’écrire, j’ai eu l’idée du début, je me suis lancée et ensuite j’ai fait une pause de plusieurs mois pour imaginer toute l’histoire et la fin. Parfois j’écris l’histoire au fil des chapitres et de l’avancée de l’aventure. En général, c’est le milieu qui me pose le plus de difficulté, le début et la fin, qu’ils me viennent après réflexion ou par inspiration, me plaisent. Pour palier ce manque , j’ai lu et suivi les conseils de l’ouvrage d’Olivier Lusetti Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa fantasy, son drame que je conseille à tous les auteurs qui désirent s’améliorer ! Voici le lien de la nouvelle version ayant remporté le prix PAGE lors du Festival international de la création littéraire : https://www.amazon.fr/Comment-Raconter-Histoire-R%C3%A9ussir-Fantasy/dp/B07K138Y7Z/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1544558757&sr=1-1&keywords=comment+mieux+%C3%A9crire+lusetti

 

JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement  ?

 

Mélodie : Pas dans l'immédiat, malheureusement ! Mais je viens de faire trois dédicaces très agréables au Leclerc du Luc, au Cultura de Puget et au Charlemagne de Fréjus ! J'en garde de très bons souvenirs et remercie encore les équipes de libraires qui ont pris le temps de m’accueillir. Je retournerai sans doute faire une dédicace au Leclerc du Luc en 2019, mais je n'ai pas encore de date !

 

JM : - A qui confies-tu tes manuscrits (membre de ta famille, bêta-lecteur) ?

 

Mélodie : Je fais tout lire en premier lieu à ma maman. C'est elle qui valide ou invalide mes premières ébauches de textes. Ensuite je fais souvent lire mes textes à des amis. Pour La Tempête des cœurs, j'ai eu la chance d'avoir six connaissances qui ont accepté de me lire pour m'aider. J’en profite pour remercier tout particulièrement Angélique Absil et Ellyne Aims, deux autrices qui m'ont beaucoup soutenue. Pour remercier ma maman, je n’aurais pas assez de toute une vie, alors je m’abstiens !

 

JM : - Comment as-tu procédé pour faire publier tes ouvrages ?

 

Mélodie : Pour mes poèmes et mes nouvelles, j'ai proposé mes textes à des appels à textes. J'ai eu la chance de voir ma nouvelle "Dans le manoir de la marquise" retenue dans le webzine Faunerie numéro 2 "Crépuscule" et ma nouvelle "Une nuit sans fin" publiée dans le recueil papier et numérique Poussières de Temps des Éditions HPF. Pour La Tempête des cœurs, j'ai également participé à un concours appelant des textes autour du thème du sacrifice. Je n'ai pas encore fait de démarche concernant les ME directement parce que je n'avais encore jamais écrit de roman.

 

JM : - Que penses-tu de l'édition numérique ?

 

Mélodie : Bien que je reste une inconditionnelle du livre papier, je suis aussi séduite par l'édition numérique qui a de nombreux avantages : gain de place, possibilité d’essayer des auteurs inconnus à moindre coût et sans perte de place, possibilité de lire partout. J’aime donc avoir les deux possibilités, mais rien ne pourra jamais remplacer le bonheur de tenir entre ses mains un livre !

 

JM : - Tu as plusieurs pages Fb peux-tu nous communiquer les liens ?

 

Mélodie : Pour suivre mon activité d’autrice, j’ai une page auteur que voici : https://www.facebook.com/m.ambiehl/

 

Et vous pouvez aussi me retrouver sur ma page « Chroniques Pressées » https://www.facebook.com/mambiehlchroniques/ pour découvrir de nouveaux livres et auteurs, toujours en 5 min le temps d’un café et d’une chronique pressée, c’est ma devise !

 

JM : - Je sais que tu es une dévoreuse de livres mais quel est ton genre de lecture ?

 

Mélodie : Je lis de la poésie, du théâtre, des romans de littérature classique, contemporaine, des romans fantasy, de science-fiction, de fantastique, de la romance aussi depuis peu. Selon ce que je vis et les moments, je suis plus attirée par tel ou tel genre, mais j’aime à peu près tout. Je préfère quand c’est beau et bien écrit, mais j’aime aussi parfois des livres simples qui font se sentir bien. Je suis moins friande de romans policiers ou historiques, mais il m’arrive d’en lire et je suis totalement fan des livres (tous) de Fred Vargas. Ceux qui me connaissent savent qu’il n’y a qu’une sorte de livres que je ne PEUX pas lire : les thrillers ou les romans trop noirs. Je suis beaucoup trop sensible et solaire pour la violence malsaine et les horreurs du mal.

 

 

JM : - En dehors de l'écriture quelles sont tes passions ?

 

Mélodie : J'éprouve un profond amour pour la musique, le violon en particulier. Le son du violon me transporte l'âme. J’aime aussi le dessin. J’ai un grande passion aussi pour les lapins, mais je crois que je m’éloigne du sujet !

 

JM : - Quelle est ta musique préférée et écris-tu en musique ?

 

Mélodie : Je ne pourrais donner une seule musique préférée, mais comme j’écris toujours en musique, je peux te confier celle qui m’a accompagnée durant l’écriture de La Tempête des cœurs : l’épilogue du film La la land (https://www.youtube.com/watch?v=HSg3tBzAVFk)

 

JM : - Quel est ton plus grand rêve ?

 

Mélodie : Devenir une grande écrivaine : accompagner par les mots des centaines de vies après moi, comme des centaines de livres ont accompagné ma propre vie !

 

JM : - Si tu étais : un fruit, une fleur, un animal : tu serais ?

 

Mélodie :

Si j'étais un fruit, je serais une pêche.

Si j'étais une fleur, je serai un edelweiss, pour sa blancheur et sa rareté colorant les montagnes !

Pour l'animal, je serais un loup, pour le regard.

 

JM : - As-tu autre chose à ajouter ?

 

Mélodie : Oui, j’aimerais remercier toutes les personnes qui me soutiennent dans mon aventure de chroniqueuse et d’autrice, qui me lisent, qui ont aimé mon livre et mes mots, qui ont pris le temps de me donner un retour, qui parlent de mon livre et le font vivre, et qui achètent des livres que je conseille dans mes chroniques. Merci parce que grâce à vous, je peux partager ma passion : la littérature !

 

Et évidemment, j’aimerais te remercier particulièrement Joëlle, pour cette interview bien sûr, mais surtout pour ta chronique sur mon livre ! Alors que je n’avais jamais été lue ni chroniquée, je t’ai proposé mon livre et tu as accepté sans hésiter, tu l’as lu très vite après l’avoir reçu et m’as écrit une splendide chronique coup de cœur qui a embrasé ainsi le commencement de mon rêve, de ma grande aventure livresque ! Tu as été la première et je m’en souviendrai toujours ! Merci !

 

Des bisous à tout le monde !

 

Et surtout, n’hésitez pas à vous venger de tous vos professeurs qui vous interrogeaient sans cesse en venant me questionner à mon tour xD

 

 

JM : - Merci Mélodie pour cet agréable moment passé en ta compagnie , ta disponibilité et ta gentillesse. J'aimerais bien connaître ta maman qui doit être une femme charmante. Les amis, vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Mélodie qui se fera un plaisir de vous répondre en direct ou plus tard si vous n'êtes pas présents ce soir. Désolée d'avoir été aussi curieuse mais Mélodie est la dernière auteure que jai eu la chance d'interviewer en 2018 ! Prochaine interview en janvier 2019 !

 

Mélodie : Roh je suis très heureuse et fière d'avoir fermé le bal et la ronde de 2018 !!  Merci encore Joelle Marchal du fond du coeur pour toutes tes questions auxquelles j'ai répondu beaucoup de plaisir !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :