Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici ma chronique concernant : "TERRES NOIRES"

« TERRES NOIRES »

Christian LABORIE

EDITIONS DE BOREE

Terre de Poche

Février 2018

636 pages

 

Présentation

 

Contraint de quitter son exploitation, Marcellin Flavier se met en route avec sa famille pour le pays minier. Le choc est rude. Il y découvre l'enfer de la mine et ses dangers incessants, mais heureusement aussi la solidarité et le partage. Lui qui rêvait d'école pour ses enfants, parviendra-t-il à leur éviter un destin semblable au sien ?

 

Extraits

 

« Ses trois enfants étaient sa seule richesse,

son bien le plus précieux. »

 

  • « C'est la Marie, fit Jacques Couderc. On l'appelle comme ça. C'est son nom ! Toutes les veines portent un nom. Lucien et moi, on abat. Les gamins dégagent le charbon derrière nous. Toi, tu le chargeras dans le berline que tu pousseras jusqu'au plan incliné. Là, un autre rouleur la prendra en charge.


Tandis que les trois piqueurs se faufilaient dans la veine, Marcellin se mit au travail sans sourciller. Il prit la pelle qu'on lui avait réservée et commença à charger sa première berline.


Il songea qu'au-dessus de lui, à de nombreuses lieues de distance, Elise et ses enfants profitaient certainement du soleil, malgré l'hiver qui n'en finissait pas. »

 

 

L'auteur

 

Christian LABORIE se passionne pour l'histoire et les habitants de sa province d'adoption : les Cévennes. Ses romans sonnent comme autant d'hommages humbles et sincères. Le succès de la saga « L'appel des drailles » et « Les drailles oubliées » l'a hissé au rang des auteurs incontournables de la littérature de terroir.

 

Mon avis

 

Je remercie les Editions DE BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Terres noires », roman de Christian LABORIE.

 

L'auteur nous emporte dans les Cévennes où nous faisons connaissance avec Marcellin Flavier, paysan travailleur et père de famille aimant qui, pour survivre, doit quitter sa terre avec ses proches et devient mineur dans le Gard.

 

Christian LABORIE relate la vie difficile et les incroyables conditions de travail des mineurs de fond qui vivaient l'enfer sous terre..

Il rend hommage à ces hommes et femmes, courageux, volontaires qui devaient braver les incendies, les coups de grisou, les inondations dans les mines et étaient toujours solidaires les uns des autres face à ces épreuves.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman régional très intéressant et émouvant qui nous rappelle que la vie de nos ancêtres n'était pas toujours facile..

 

Bonne lecture !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Une Rose m'a dit 07/03/2018 18:05

J'aime cet auteur je vient de le lire.