Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour aujourd'hui vendredi voici ma chronique concernant : "UN ETE D'ORAGE"

« UN ETE D'ORAGE »

Corinne JAVELAUD

CITY EDITIONS

TERRE D'HISTOIRES

27 février 2018

272 pages

 

Présentation

 

« La mère et l'enfant formaient un seul corps,

prêtes à affronter l'indicible. »

 

Paris, mars 1942. Dans la capitale occupée, Eulalie Fontanel tente de survivre. En acceptant de devenir danseuse aux Folies Bergères pour nourrir sa fille Beata, elle a l'impression de trahir son mari qui a été envoyé au front. La jeune femme se sent prisonnière de ce Paris occupé où elle côtoie les lieux les plus huppés et les bureaux clandestins qui organisent le marché noir.


Le pire, c'est d'avoir attiré l'attention de Lubin Von Baden, un mystérieux officier de l'armée allemande qui la poursuit de ses assiduités. Alors, pour son bien et celui de sa fille, elle décide de fuir et se réfugie chez des cousins en Charente. Mais cela ne suffit pas à éloigner l'officier allemand qui s'est transformé en dangereux prédateur.

 

Des décennies plus tard, Beata tente de découvrir les secrets de cette époque troublée où sa mère tentait d'échapper aux orages de la guerre...

 

 

L'auteure

 

Après des études de lettres et d'histoire de l'art, Corinne JAVELAUD se consacre à l'écriture. Elle a publié notamment « La demoiselle du mas du Roule », « la dame de la Villa Saphir », « L'oubliée de la ferme des brumes » et « L'insoumise de Carennac » (Terre d'Histoires). Elle a reçu le prix de l'Académie des Belles Lettres et Beaux Arts.

 

Mon avis

 

Je remercie Terre d'Histoires et en particulier Slavka et Elise de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Un été d'orage », roman de Corinne JAVELAUD, auteure que je connais de longue date et dont j'ai lu avec grand plaisir pratiquement tous les romans tant j'apprécie sa plume envoûtante et fluide.

 

Corinne JAVELAUD nous emmène à Paris en mars 1942 et nous faisons la connaissance d'Eulalie Fontanel, jeune femme très belle qui élève seule sa fille Beata depuis que son mari est parti au front. Elle se réfugie chez Berthe la nourrice de sa fille et, afin de survivre, trouve un emploi de danseuse aux Folies Bergères.

 

La rencontre avec Lubin Von Baden, un colonel Allemand permettra-t-elle à Eulalie et à sa fille de sortir indemnes et de retrouver une vie heureuse dans un Paris occupé par l'ennemi ?

 

 

L'auteure nous conte donc le destin de cette jeune femme courageuse, mère aimante et nous emporte dans le tourbillon de la guerre où collaboration, marché noir, réseaux de résistance, trahisons et vengeances sont omniprésents.

 

Le personnage d'Eulalie est très attachant et l'on ne peut que s'émouvoir et trembler à la découverte des situations dans lesquelles notre héroïne se retrouvera tout au long de sa vie. J'ai également bien aimé celui de Béata qui, à l'adolescence, n'aura de cesse d'éclaircir les zones d'ombre persistantes sur la vie de sa mère....

 

J'ai vraiment ADORE ce roman émouvant, captivant, extrêmement bien écrit et documenté sur le plan historique, que j'ai lu pratiquement d'une traite tant il me tardait d'en connaître le dénouement.

 

Un excellent moment de lecture !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :