Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour aujourd'hui dimanche voici ma chronique concernant "L'ETRANGE VILLAGE DE MONSIEUR LABICHE"

« L'ETRANGE VILLAGE DE MONSIEUR LABICHE »

Chérif ZANANIRI

EDITIONS MARIVOLE

26 octobre 2017

239 pages

 

 

Présentation

 

Le point de départ de ce roman repose sur une curiosité historique. Lorsque les Allemands, pendant la guerre de 1870, ont envahi partiellement la France, leur comportement dans les petites villes et les villages a souvent été odieux. Les villages furent dévastés ou pillés, les habitants violentés, etc.. Cependant un petit village a échappé à ce traitement : Souvigny, en Sologne, à l'époque administré par un maire célèbre, Eugène Labiche, dramaturge à succès et auteur de théâtre de boulevard fort connu.

 

Cet homme, nommé et non élu, est parvenu à monter un stratagème qui a mis son village à l'abri des exactions. Le récit le fait revivre entouré de ses amis, célèbres ou inconnus, et imagine un projet des services secrets mettant à profit les derniers progrès scientifiques pour vaincre les Allemands.

 

L'auteur

 

Physicien de formation et écrivain vulgarisateur pendant une longue période, Chérif ZANANIRI s'est intéressé aux terroirs sancerrois et solognot et y a planté les décors de ses romans, souvent liés à des éléments d'histoire : les guerres de Releigionh, celles de 1870, de 14-18 ou de 39-45. Ainsi, après Pisseur au vent et Léocadie Lepic, marraine de guerre, et bien d'autres romans de terroir comme Le Galoupiot, il présente une énigme historique dont les fondements restent mystérieux, au dire du maire actuel du village ainsi que des descendants de M. Eugène Labiche.

 

Mon avis

Merci aux Editions MARIVOLE et en particulier à Céline de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « L'étrange village de Monsieur Labiche », roman de Chérif ZANANIRI, auteur que j'avais découvert lors de la lecture de Mado, retour de l'enfer, roman que j'ai beaucoup aimé.

 

Dès les premières pages, Chérif ZANANIRI nous emporte au Théâtre du Palais en janvier 1870 et nous assistons à la représentation de la pièce d'Eugène Labiche « Le plus heureux des trois » !

 

Nous faisons ainsi la connaissance du célèbre dramaturge, auteur de pièces de théâtre de boulevard qui fut également maire de Souvigny, petit village de Sologne.

 

Accompagné de ses amis, Eugène Nus, journaliste, Louis Franchot, inventeur et Nadar, photographe, créateur de transport en ballon, Eugène Labiche s'adonne au spiritisme et aux tables parlantes, techniques fort à la mode à l'époque et ils tentent une expérience de voyage dans le temps...

 

Ces expérimentations scientifiques ont-elles permis au petit village de Sologne d'être épargné pendant la guerre Franco-Allemande alors que nombreux furent envahis et détruits ?? Je n'en dis pas plus et vous laisse le découvrir par vous-mêmes lorsque vous lirez ce roman !

 

 

C'est avec beaucoup d'imagination, de légèreté et d'humour que l'auteur nous raconte donc l'histoire de ce village en mêlant avec brio des événements qui se sont déroulés à cette période de l'Histoire de notre pays.

 

J'ai lu avec grand plaisir ce roman mystérieux, très bien documenté sur les plans historique, scientifique et culturel, qui m'a beaucoup intéressée mais également fait sourire à maintes reprises et que j'ai refermé avec regrets.

 

Bonne lecture !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Didier 29/11/2017 23:02

Merci Cerise pour cette chronique, je n'ai plus qu'à me précipiter chez mon libraire favori ou être sage pour que le père Noël pense à me l'apporter.