Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonsoir aujourd'hui samedi je vais vous parler de ce roman : « LA DERNIERE TRANSHUMANCE »

« LA DERNIERE TRANSHUMANCE »

Alysa MORGON

6 Mai 2017

Editions Lucien SOUNY

« Le chant des Pays »

192 pages

 

RESUME :

Félicien et Elisée se connaissent depuis l'enfance. Devenus bergers, ils se retrouvent au moment des transhumances. Voilà trois étés, ils ont fait la connaissance de Barthé. Des liens si solides se sont noués entre eux qu'on ne pourrait imaginer les voir un jour se briser. Tous trois ballottés par leur famille, malmenés par la vie, mais diantrement attachés à leurs troupeaux, ils échafaudent sur l'alpage les rêves les plus fous pour se sortir de leur misère. Elisée toujours joyeux et décidé, va un jour leur indiquer le chemin de la providence : la Californie... Un paradis lointain où d'autres bergers, à la tête d'imposants troupeaux, courent dans les immenses plaines, remplissant leurs poches de dollars, dit-on ! Bravant familles, peurs et incertitudes, ces garçons, certes courageux mais aussi passablement en déroute, embarquent pour l'Amérique, un pays dont ils ignorent tout. Un voyage au bout d'eux-mêmes, comme au bout de leurs forces et de leur témérité. Mais cette dernière transhumance sera-t-elle celle de l'espérance ou bien celle du tourment ? A moins qu'elle ne soit celle du bonheur, tout simplement !

 

L'AUTEUR :

Comme tant de Hauts-Alpins, Alysa MORGON a entendu les anciens raconter les histoires et les anecdotes de ces milliers de Champsaurins (Vallée du Champsaur au-dessus de Gap) ayant quitté le pays pour aller tenter leur chance en Amérique.

 

Quarante ans plus tard, elle n'a toujours pas oublié ce jeune berger assassiné à l'autre bout du monde. Il ne parlait presque pas anglais. Son seul outil, sa seule défense était son sourire. Il souriait à tout le monde en permanence. Les Irlandais eux n'ont pas compris et ils ont pensé qu'il se moquait d'eux. Ils l'ont abattu froidement... et se sont emparés de son troupeau. A partir de cet épisode, Alysa MORGON a imaginé toute une histoire. Cet Alpin, elle l'a appelé Félicien et il nous entraîne dans une surprenante et palpitante aventure.

 

Précédentes publications aux éditions Lucien SOUNY : Un parfum de farigoulette (poche), Marie des garrigues, l'Epervière en Provence, Un bouquet de fiançailles, Le hameau près du ciel (poche), Un miroir en bois d'amandier, La Combe noire (poche), Le jardin des anges.

 

AVIS :

J'ai déjà lu plusieurs romans d'Alysa MORGON que j'ai beaucoup aimés mais venant de terminer la lecture de « la dernière transhumance », je peux dire que celui-ci fût pour moi un véritable coup de cœur !

 

L'auteur nous conte, comme elle sait si bien le faire,  l'histoire de Félicien, Elisée et Barthé, trois moutonniers très attachants, qui connaissent parfaitement leur métier et qui, comme 6000 Hauts-Alpins, ont décidé un jour de quitter leur montagne et leur pays afin de tenter leur chance en Amérique espérant ainsi survivre et garder leur dignité.

 

Le style musical et poétique de l'auteur nous transporte véritablement au sein des paysages et l'on s'imagine sur les chemins, proches de ces bergers et de leurs troupeaux, découvrant ainsi la faune et la flore. Comme dans tous les romans d'Alysa, l'on perçoit les odeurs, les accents et les couleurs de la belle Provence. L'auteur nous invite également à un voyage dans les immenses plaines de la Californie : un vrai bonheur.

 

L'histoire est triste et émouvante certes mais j'ai souri à maintes reprises tant les dialogues, ponctués de patois, sont truculents !

 

J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré pratiquement d'une traite, ne pouvant me résoudre à le quitter, tant l'histoire est belle !

 

Je recommande donc vivement ce magnifique roman et souhaite une très bonne lecture à ceux qui vont le découvrir !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :